AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
joyeux noël ♥️

Partagez | .
 

 Crash! [Il Nam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Crash! [Il Nam]   Jeu 31 Oct - 14:01



Crash
« Y'a des choses qui vous tombent sur le coin d'la gueule...» ∞ Myungsoon & Il Nam
J'entends mon réveil sonner...bordel déjà? Je n'avais pas vraiment dormi ce soir. D'une main rageuse, j'éteignais le son exaspérant de mon portable et l'éteint. J'essaie d'ouvrir un oeil mais pas moyen...j'ai plus la force et je me rendors. A côté de moi, une source de chaleur. Hum oui, je me rappelais...je n'avais pas passé la nuit seul hier soir. Un type au hasard, rencontré sur le campus. Je ne me rappel pas son prénom mais il avait une belle gueule et un joli p'tit cul.

On avait parlé rapidement et finalement, j'avais réussi à le ramener chez moi. On avait baisé toute la nuit après avoir pas mal bien picolé. Du coup, j'étais un peu mort ce matin. Je venais me lover contre cette source de chaleur et me rendormit. Enfin, pendant un moment! Parce que mon foutu téléphone sonna encore avec insistance pour me forcer à sortir de mon pieu. Fait chier...finalement je me levais et secouais le bellâtre pour le réveiller.

"C'est bon, réveilles-toi et dégage."


L'autre soupire, se frottant les yeux et se rhabilla.

"T'es vachement aimable au réveil toi. Laisses-moi me prendre une douche au moins."

"Nan rhabilles-toi et casses-toi."


Le mec me jeta un regard noir et s'habilla en quatrième vitesse et se tira de chez moi. Hum...et c'était comme ça presque tous les soirs. Un type différent, j'sais pas pourquoi je faisais ça mais je n'aimais pas dormir seul. Je faisais souvent des cauchemars relatant mon enfance. C'est peut-être pour ça? Bah pas le temps pour la psychanalyse. Il fallait que je me bouge pour ne pas arriver en retard en cours. Je regardais mon planning fixé à mon frigo et soupirait. Littérature...matière de merde. Finalement, je ne vais pas allez à ce cours. Après avoir prit une douche et avalé un petit déjeuner, je sortis de chez moi pour ensuite prendre le chemin de l'université. Bhouaaaaa quel temps pourri on avait aujourd'hui! J'aurais mieux fais de rester dans mon lit moi! Je n'étais pas franchement un très bon élément en tant qu'élève. En fait, je séchais souvent les cours qui ne m'intéressaient pas. C'était jouer un peu avec le feu étant donné que j'étais boursier.

A tout moment, si mes résultats n'étaient pas satisfaisant ou bien si mon comportement laissait à désirer, et bien on pouvait me sucrer l'aide que m'accordait l'Etat. Mais bon, j'arrivais toujours plus ou moins à garder la tête hors de l'eau alors, je ne m'en faisais pas trop. Regardant mon portable, je commençais à pianoté dessus, envoyant quelques sms à mes frères. Je ne regardais pas vraiment ou j'allais, toute façon, les étudiants étaient tous censés être entrés dans leur sales de cours. Moi j'avançais, confiant, n'entendant pas vraiment à rencontrer quelqu'un. Et pourtant...
made by MISS AMAZING.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Crash! [Il Nam]   Jeu 31 Oct - 16:21

CRASH BOUM BOUM




    « Aah, c’est vraiment toi le plus mignon ! »


    Quelqu’un d’extérieur à la scène pourrait surement se demander pourquoi je me trouvais en calbut dans une cuisine entrain de parler à un petit lapin de si bon matin au lieu de me préparer pour aller rejoindre mes cours. Peut-être parce que chaque matin cette petite bête me fait les yeux doux pour que je reste avec elle ? Je ne sais pas vraiment, les animaux sont capable de tout, d’absolument tout ! C’est donc pour ça que depuis vingt minutes, j’étais entrain de caresser et de jouer avec Skull sans jamais prendre la peine de me préparer. J’avais déjeuné, c’était déjà ça… Mais bon, c’était comme ça tout les matins, qu’il y ait cour ou non d’ailleurs. Quel faible je fais quand même… Parfois je me demande même pourquoi je n’ai pas pu résister et pourquoi je l’ai acheté…

    Non vraiment, en regardant ses petits yeux là, on ne peut que s’en vouloir d’être un faible être humain ! Mais je devais vraiment partir, le temps ne s’était pas arrêté de tourner, pour mon plus grand malheur tiens. Je remettait donc la petite bête dans son habitat, m’assurant qu’il ne manquait de rien et je le quittait enfin pour la salle de bain. Non sans m’empêcher de soupirer.

    Je n’ai rien contre les cours, après tout je fais quelque chose qui me plais réellement. Mais comme tout bon jeune de mon âge, j’ai souvent la flemme. Mais seulement le matin. Autant j’ai l’air d’un gros hyperactif durant la journée, le matin je ferrais peur à n’importe qui. On ne peut pas être totalement parfais après tout. Et comme arriver en retard faisait partit de mes habitude, je prenais vraiment mon temps. Je me coiffais lentement, recommençant à trois reprise pour que ça soit parfait, je m’habillais avant de prendre mon sac et de jeter dedans tout ce dont j’avais besoin pour la journée. Je jetais un dernier petit regard à Skull, lui souriant avant de saisir mon skate et de sortir. J’étais enfin prêt pour la journée.

    Une fois dehors, je pris soin de monter sur mon moyen de transport préféré avant de m’élancer à pleine vitesse jusqu’à la destination ou avait lieu mon cour. Je n’étais pas si en retard que ça et puis, je m’en fichais un peu à vrai dire. Mais ça ne m’empêchait pas de prendre de la vitesse. J’ai toujours aimé ça, la vitesse, j’ai parfois l’impression de voler, c’est bête n’est-ce pas ?

    Ce n’est qu’au coin d’une rue que mon téléphone sonna. Il m’avait vraiment fait peur cette fois, et sans ralentir, je le prit dans mes mains, lui jetant un rapide coup d’oeil. J’allais me faire engueuler on dirait. Je le rangeait donc en prenant le soin de faire une petite grimace, avant de relever les yeux vers la route. Mais c’était déjà bien trop tard, j’ai seulement eu le temps de voir le type en face de moi que je me le prit en pleine face, faisant voler mon skate ainsi que mon sac qui s’écrasèrent au sol. Tandis que moi, j’étais tombé sur quelque chose de complètement mou, enfin, d’humain quoi. Sans oublier le petit cri de “femme-alien” qui allait avec. Ça faisait vachement mal cette merde !

    « Put.. ! »


    Je crois que j'étais un peu sonné, en fait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Crash! [Il Nam]   Jeu 31 Oct - 17:43



Crash
« Y'a des choses qui vous tombent sur le coin d'la gueule...» ∞ Myungsoon & Il Nam
J'étais en train de regarder mes sms et répondre à mes frères. On ne se voyait pas assez souvent malheureusement. Moi je les aimaient bien, c'était mes grands frères après tout! Mais ils avaient leur vie chacun de leur côté. Les filles, leur boulot, l'un allait bientôt ce marier...bah je comprenais qu'ils me négligent un peu. De toute manière on avait été séparé assez longtemps quand nos parents ont été arrêté.

Mais bon de temps en temps, ça faisait plaisir d'avoir des nouvelles. J'espérais pouvoir les revoir en chair et en os un de ces quatre! Enfin bref, j'étais complètement perdu dans mes pensées, pianotant toujours frénétiquement. J'avais pas la tête dans les nuages mais j'étais très inspiré par ce que je faisais. Et...je n'avais même pas remarqué qu'un bolide de l'enfer se dirigeait vers moi à toute allure! Un bruit de roulettes me parvint vaguement et puis un...cri? Ou quelque chose s'en approchant me fit subitement lever les yeux mais trop tard.

J'étais à présent percuté de plein fouet par un truc beuglant comme une nana et projeté avec elle plusieurs mètres plus loin. Mais bordel de merde de putain de chiajifdzhoeujkhf *CENSURE*! J'avais le souffle coupé, mon portable lui, rejoignit la Team Rocket vers d'autres cieux et ma tête alla tâter le béton. Bah laissez-moi vous dire que ce n'était pas DU TOUT confortable. Merde, heureusement que mes chaussures étaient un minimum attachées parce que sinon, je suis certain que je me serai retrouvé en chaussettes sur l'asphalte!

Putain de journée! Je demandais rien à personne alors pourquoi est-ce qu'il fallait que je me fasse emmerder comme ça! C'était violent quoi! J'étais allongé sur le dos avec un poids assez conséquent sur le corps. Aie...j'avais mal à la lèvre, j'crois que je me suis mangé sa tête à l'autre débile! Oh j'étais tellement énervé que je crois que j'aurai plus briser la nuque de la personne responsable. Redressant la tête, je vis que ce n'était pas une nana hystérique qui m'avait foncé dedans mais un mec! Bon...tant pis pour lui, il allait regretté d'être né.

"T'es lourd putain!"

Dis-je d'un ton rageur en le repoussant sur le côté. Puis je sentis un goût de sang dans ma bouche et crachait un vieux crachat de sanglant. Merde, il m'avait défoncé la lèvre ce con!

"Tu peux pas regarder ou tu vas bordel???!! Avec ta planche de merde!"


Je le choppais par le col, tremblant de colère. Mais je finis par le lâcher et aller récupérer mon portable d'un côté, et la batterie de l'autre. Puis je pris la planche de ce fou-dangereux et la cala sous mon bras.

"Confisqué!"

J'essayais de remettre ma batterie dans mon téléphone pour voir si il fonctionnait encore. Mince! J'étais pas Crésus moi! J'avais pas les moyens de m'en racheter un autre! C'était quoi son problème à ce blond là!? Sérieux! J'avais juste envie de me barrer vite fait! Cette journée commençait vraiment très mal, et pas question de risquer ma vie encore plus! Bon...mon portable semblait fonctionner. Heureusement pour l'autre p'tite tête là sinon je pense que je lui aurai taxé son blé.
made by MISS AMAZING.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Crash! [Il Nam]   Jeu 31 Oct - 19:51

PAS TAPER !




    J’ai toujours aimé faire du skate. Même si au début mes soeurs n’arrêtaient pas de me répéter que c’est un sport bien trop dangereux pour une petite tête comme moi, j’ai toujours aimé en faire. Et puis bon, elles n’avaient pas vraiment quelque chose à dire. J’ai d’ailleurs été très choqué lorsque la plus grande des deux m’avait donné ma première planche. Je sais que si elle a eu se geste envers moi c’était à cause de la perte de notre mère. J’ai commencé juste après d’ailleurs. Au début, il y a eu d’énorme chute. Je me suis cassé trois fois le bras, une dent aussi. Mais j’ai toujours trouvé ça vraiment cool. C’est d’ailleurs fou de se rendre compte à quel point cette planche à souffert… C’est d’ailleurs pour ça que aujourd’hui je ne la prend plus. Mais c’est pas pour autant que je m’en suis débarrassé. Non, elle traîne toujours dans ma chambre et c’est Skull qui en prend soin quand je ne suis pas là. Comme en se moment même.

    J’ai toujours aimé faire du skate parce que je me sentais presque voler, glisser. J’aimais passer du temps sur ma planche, sans penser, pour m’évader un petit peu. Après tout, même si je suis quelqu’un qui pense toujours de façon positive et qui profite d’absolument tout. Pouvoir s’évader c’est comme être plein de pouvoir, de liberté. Tout ce qui est bon pour la vie quoi.

    Mais jamais je n’aurais pensé me prendre quelqu’un en pleine face. Et là je l’avais vraiment pas raté. Le pauvre. J’étais complètement sonné, tellement que je ne disais rien, me tenant simplement la tête. Il était fait en quoi se mec ? En béton armé ? J’avais aussi mal que si je m’étais prit un lampadaire dans la tronche alors autant dire que ça faisait pas vraiment du bien. Sans réagir à ses protestations, je me laissais dégager en tombant avec classe sur les fesses alors que je secouais la tête en clignant des yeux, histoire de remettre toute ma petite cervelle en place. Je levais ensuite la tête, histoire de voir celle de l’autre. Et alors que j’allais enfin ouvrir la bouche, voilà que le violent là il m’attrapait par le col. Autant dire que j’étais sur le cul. C’est d’ailleurs ce qui arriva ensuite, lorsqu’il me lâcha. Je retombais une nouvelle fois sur les fesses sans oublier de râler dans ma barbe inexistante. Vraiment, j’étais pas doué moi et il m’arrivait que des merdes. Manquait plus que l’autre il m’en mette une. C’est peut-être pour ça que je disais rien d’ailleurs, pour pas me faire défoncer. Ce n’est que lorsque j’entendis un certain « Confisqué! » en le voyant prendre ma planche que je réagis enfin.
    Oubliant un peu ma douleur à la tête ainsi que mon genou blessé après avoir embrasser le sol, j’attrapais un bout de la planche. Je ne tirais pas, je n’étais pas fou et complètement froussard, mais je le regardait, c’est déjà ça.

    « Rend-la moi ! Espèce de violent ! Et puis toi, tu regarde jamais où tu vas ou quoi ? »

    Bon je devais vraiment avoir l’air idiot et pas crédible du tout. C’est vrai que traiter les gens de violent est digne d’un maternel. Mais moi je suis pas quelqu’un qui aime chercher les emmerdes. La preuve, je me les prend juste en pleine face de bon matin. En plus mon genou me faisait vraiment mal. C’était mal barré pour la journée en plus. Y avait deux solutions, soit il allait s’énerver comme ma pauvre petite personne ou bien… Me rire au nez. C’est tout à fait possible ça. Mais bon, je me suis jamais vanté d’être super à l’aise dans ce genre de situation. Et comme je ne sais pas la fermer il fallait bien qu’un truc complètement con me sorte de la bouche. Si j’avais su, je serais resté au lit un peu plus longtemps. Ou je me serais levé à l’heure, je sais pas.

    « C’est toujours facile de me remettre la faute dans la gueule ! Puis tu sais que t’es pas confortable du tout ? On dirait qu’on est posé sur une plaque de verre ! J’ai carrément vu mieux ! Puis t’es qui toi ? »

    Et oui, moi quand je rendre dans un mec inconnu, qui s’excite sur moi, moi je dis des conneries avec un visage sérieux et je demande subtilement son nom quand l’autre essaye de refaire vivre son téléphone. Bah, je crois qu’on me changera jamais. Mais ça n'y changeait rien et maintenant je tirais sur la planche en espérant la récupérer. Il allait pas me prendre mon deuxième bébé quand même ? Je crois que le pire, c'est que je grognais. Je suis vraiment taré comme mec. Au pire, j'allais lui faire encore plus mal. Tant pis.

    « Tch ! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Crash! [Il Nam]   Jeu 31 Oct - 21:43



Crash
« Y'a des choses qui vous tombent sur le coin d'la gueule...» ∞ Myungsoon & Il Nam
Je remarquais alors une fêlure sur l'écran de mon téléphone. Merde...ça m'embêtait mais au moins, il fonctionnait encore. N'empêche...je le retenais ce p'tit blond! Il allait devoir m'indemniser. Bah quoi? Il fallait bien qu'il me dédommage pour le mal qu'il venait de me faire. Parce que oui, j'avais mal un peu partout, même si j'étais sur mes deux jambes. J'avais mal au bide et mal à l'arrière de la tête et à une lèvre. Je sentis alors quelque chose tirer sur la planche. Ah...le petit blond réagissait enfin. Pas trop tôt...

"...Espèce de violent? C'est tout ce que tu as trouvé à dire?"


J'esquissais un petit sourire alors que j'expulsais de nouveau un peu de salive rougeâtre de ma bouche. Serrant un peu plus la planche, je dévisageais ce p'tit mec qui était là en train de s'exciter contre ma jambe comme un caniche se frottant à une bonne femme. Enfin il n'avait pas tord, le type en face m'avait bien décrit. J'étais violent. J'avais...été un gamin frappé régulièrement alors du coup, j'avais beaucoup de colère et un sérieux manque de maturité psychique. Non pas que j'étais immature dans le sens -gamin- mais j'avais du mal à exprimer mes sentiments autrement que par mes poings.

"Je regardais ou j'allais! J'ai juste quitté la rue des yeux une seconde! C'est toi qui devrait faire gaffe! C'est toi qui est véhiculé en attendant!"

Oui bon, je sais ça c'est ce qui s'appelait de la mauvaise foi! Mais je n'avais pas tout à fait tord non plus hein! Imaginons qu'il soit tombé sur une vieille dame? Y'aurait fort à parier pour que celle-ci finisse à l'hôpital avec un col du fémur de cassé! J'allais lui servir ça comme ultime argument si il continuait à me titiller comme ça. Je soupirai d'agacement en voyant le blondinet continuer de...piailler? Ouai c'est ça, y'avait pas d'autre mot. Il ne pouvait pas ce taire pour l'amour du ciel? J'avais déjà les nerfs à fleur de peau et il en ajoutait encore une couche? Je tirais encore un peu sur la planche pour le rapprocher de moi.

"Oh? Parce que t'es comme ça toi? T'es du genre à essayer de refoutre tes boulettes sur l'dos des autres? C'est pas moi qui fonce comme un con sur un skate! T'imagine si y'avait eut un gosse en face de toi? Qu'est-ce que tu crois qu'il serait arrivé hein? Blondinet?"

J'insistais bien sur le mon -blondinet-. Mais en un sens, là encore, j'avais pas tord dans mes paroles. J'avais toujours raison de toute manière! Quoi que puisse dire les gens. Hum, j'avais la dent dur et je n'aimais pas avoir tord. C'était sans doute un de mes plus gros défauts...parmi tant d'autres.

"T'es le premier mec qui me dit ça...d'habitude, on m'en fait plutôt des compliments. Enfin bref, t'as à moitié pété mon portable, j'ai la tête comme un conteur à gaz et une lèvre blessée...qu'est-ce que tu comptes faire pour te racheter? Hum d'habitude j'hésite pas à refaire le portrait des gars qui me bousculent..."

Je l'avais dis, j'étais pas un gentil garçon. J'observais le jeune homme, plus petit que moi d'ailleurs. Bah pas vilain à regarder ma fois. C'était la première fois que je le voyais. J'attendais qu'il me donne de quoi me satisfaire s'il ne voulait pas avoir des ennuis.

"...Tu saignes."

Dis-je en taisant volontairement mon prénom. Ca avait l'air d'être une vilaine écorchure. Enfin ça pissait quoi.
made by MISS AMAZING.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Crash! [Il Nam]   Jeu 31 Oct - 23:34

SPECE DE VIOLENT QUOI




    Nan vraiment, j’avais une putain de malchance pour être tombé sur un mec comme lui. c’est limite si j’étais pas content de lui avoir fait mal au final ! Enfin non, faut pas exagérer. Je suis pas un mec comme ça, qui aime me foutre des autres, les tabasser, les emmerder, même les insulter. Nan moi je suis plutôt le genre de mec à dire des conneries, à en faire, à vouloir que tout le monde se tiennent la main et entre dans le pays des bisounours. Ouais bon, c’est en quelque sorte pas possible mais on a chacun nos délire. Et celui là c’était le mien. Pouvoir être tranquille, avec mes potes, ma famille. Ce genre de chose et sans soucis. Mais non, faut croire que j’ai pas été assez sage. Peut-être que je devrais arrêter d’arriver en retard en cour, de mentir à mon père, à là plupart de mes amis et un peu à moi même. Mais je crois que le pire ce serait vraiment que cet idiot me prive de mon bébé skate. Je voulais vraiment qu’il me le rende, personne n’a le droit de faire ça, pas même après s’être mangé quelqu’un dans la face. Hum, bien fait. Mais, pourquoi il tirait sur la planche lui ?

    Et le pire c’est qu’il m’engueulait en plus. Comme si c’était pas déjà assez gênant comme ça. Mais je bougeais pas, étrangement, attendant qu’il termine sa petite tirade pour l’ouvrir. Et c’est moi ou il venait de m’appeler le blondinet là ? Je fronçais les sourcils, voulant prendre un air méchant mais ça n’allait surement pas marcher, faut pas déconner quoi.

    « t’es sérieux là ? Y a pas de gosse alors enfonce pas le truc encore plus ! Puis rend moi mon skate et arrête de m’emmerder. Si tu crois que je vais m’excuser tu peux te brosser !  »

    Et oui, moi c’est Il Nam qu’a pas peur. Bon peut-être un tout petit peu, mais quelque chose de très léger, faut pas non plus exagérer. Et c’est justement ce qu’il faisait lui. Il voulait me faire culpabiliser ou bien ? J’étais en faute. Mais il se prenait pour qui au juste ? Surtout qu’il était pas le seul à s’être complètement exploser. Et moi qui pensait passer une journée tranquille, sans me faire embêter par qui que ce soit. C’était foutrement raté pour le coup. Mais alors vraiment.

    « Ouais bah faut croire que t’es pas si bien fait que t’en à l’air. »

    Non non, je ne cherche personne, c’est clairement pas mon genre. Bon là un peu, mais la tentation était vraiment beaucoup trop forte pour que je me taise. En même temps, j’en suis incapable, c’est pas de ma faute. Et il n’existe pas de traitement pour ça. Quoique, j’en ai déjà bien assez.

    « Me racheter ? Mais t’as cru ou ? Tu crois que t’es le seul à être complètement explosé là ? Bah vas-y refait moi le portrait si ça te chante. Je serais prêt pour la fête d’halloween au moins.  »

    Vraiment, il était une agréable personne se type. Je m’empêchais de soupirer cette fois, mordillant l’intérieur de la joue pour me forcer à me taire. Vraiment, je devrais consulter, peut-être que c’est grave de jamais s’arrêter de parler. J’allais d’ailleurs encore une fois l’ouvrir mais finalement… Non. Je baissais seulement les yeux vers mon genou après sa remarque pour enfin voir les dégâts. Et il avait bien raison, ça saignait.

    « C’est pas comme si j’avais l’habitude de me casser la tronche hein ! »

    Je laissais ensuite quelques secondes de silence, secondes précieuses puisque je me taisais enfin. Je ne regardais plus mon genou mais je ne le regardait pas non plus. Se type qui avait refusé de me donner son nom. Qu’il était vilain en plus. Enfin un truc en plus ou en moins.. ca changeait pas grand chose au final. Mais je soupirais, sans jamais lâcher prise sur la planche. Il ne faut jamais oublier les priorités quand même.

    « Bon je m’excuse, ça te va ? J’ai pas regardé ou j’allais et blablabla. Maintenant tu vas gentiment me rendre ma petite planche et tout le monde sera content. On va quand même pas rester planté là pendant cinquante ans ! Et t’es blessures ça va ? Tu veux une barre chocolaté pour survivre ? Un bouche à bouche ? Un massage cardiaque ? Que j’appel une ambulance ? »

    Oui bon, je n’avais rien dis pendant quelques secondes, mais après j’avais bien le droit de parler. Et cette fois je le regardais donc, détaillant le visage de celui que j’avais rencontré d’une façon… Sportive et pleine de cascade. Bon je m’en voulais un peu quand même dans le fond, moi qui adore faire de nouvelles rencontres, celle-ci était particulièrement.. Étrange. Surtout s’il ne voulait pas coopérer.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Crash! [Il Nam]   Ven 1 Nov - 0:36



Crash
« Y'a des choses qui vous tombent sur le coin d'la gueule...» ∞ Myungsoon & Il Nam
Je restais un peu interdit en l'entendant me parler. Est-ce qu'il était fou? Ou bien est-ce que finalement il avait du cran? En fait, personne ne me parlait jamais comme ça, personne ne cherchait à me tenir tête parce qu'on savait souvent comment je réagissais. Ca...me sciait les pattes. Les gens baissaient les yeux et se pissaient presque dessus quand je m'approchais un peu trop d'eux. Mais lui...bon sang, il me tenait tête. Je ne sais pas si je devais m'en sentir amusé ou alors contrarié. Il ne voulait pas s'excuser. Parfait, qu'il s'amuse à me défier, moi ça m'amusait. Et plus on me résistait et plus je faisais ma tête de con. J'étais plus vraiment énervé contre lui. Enfin...j'veux dire j'étais agacé, ça c'était vrai mais je ne ressentais pas d'accès de violence comme j'avais l'habitude de ressentir. Il était assez marrant ce gars à s'exciter tout seul. Mais...il était saoulant. Oh oui il parlait, parlait et parlait encore. A croire que j'avais en face de moi une femme et non un gars.

"Je sais qu'on en trouvera pas ici, mais c'était juste pour pointer du doigt ton imprudence. Et...merde arrête de parler tu m'saoul là!"


Je gardais néanmoins la planche avec moi. Héhéhé ça avait visiblement l'air de le faire chier au plus au poing. Il tenait à cet objet. J'avais déjà fais un peu de skate mais je ne savais que faire des trucs basiques et rouler...je ne savais pas du tout prendre des rampes et sauter les marches d'escaliers etc...j'ai vue des chutes assez spectaculaire et malgré que je sois assez casse-cou, je ne voulais pas me fracturer quelque chose et ruiner mon avenir dans le sport. Car je souhaitais faire une carrière professionnel en sport, alors ce n'était pas le moment de faire l'idiot. Je n'avais rien d'autre comme bagage...trop bête et pas assez patient pour étudier correctement. J'étais un cancre clairement. Et comme tous les cancres, je faisais marcher mes muscles plutôt que ma tête.

Lorsqu'il critiqua mon physique je m'en retrouvais un peu froissé. Hey! J'étais un sportif! J'avais un corps taillé dans le roque et vraiment harmonieux. Hum...dit comme ça, ça fait narcissique. Mais mes amants m'ont toujours complimenté concernant ma...plastique. Et puis l'autre mec continuait de parler, de parler...se moquant ouvertement de moi. Là pour le coup, j'avais plus envie de rire. Il commençait sérieusement à me casser les couilles. Je perdis mon sourire et redevint l'animal sauvage que j'avais l'habitude d'être. Je n'avais que très peu de patience et...ce n'était pas parce qu'il avait une gueule d'ange que j'allais me montrer clément avec lui.

"Tu commences à me fatiguer. J'te conseil de pas dépasser les bornes."

Je profitais de sa proximité pour l'empoigner par la gorge de nouveau, le regardant, menaçant.

"T'as vraiment pas de chance d'être tombé sur moi...parce que j'éprouve aucune pitié à me farcir les p'tits malins dans ton genre et à laisser leur carcasse dans le caniveau. Je ne t'ai pas manqué de respect il me semble...alors pourquoi est-ce que je devrai épargner un type comme toi, qui prend les gens de haut hum? Dis-moi puisque t'as l'air d'avoir la langue bien pendue..."

Je le regardais l'oeil froid, brillant et dangereux. Il semblait si sûr de lui ce skateur. Mais j'sais pas...quelque chose m'empêchais de lui coller mon poing dans son visage. Un truc...merde j'aurai pas su mettre le doigt dessus mais, y'avait quelque chose qui faisait que j'étais pas capable de lui faire du mal. Alors je finissais par le pousser sans ménagement mais je gardais la planche. Il n'avait qu'à venir la chercher s'il y tenait tant. En attendant, je fis demi tour, décidant de reprendre ma route.

made by MISS AMAZING.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Crash! [Il Nam]   Ven 1 Nov - 13:35

TU AIMES LES GÂTEAUX A LA CERISE ?




    Je n’ai jamais osé l’avouer ouvertement, mais j’ai toujours été quelqu’un de très peureux. Petit, je croyais toutes les histoires un peu étrange qu’on pouvait raconter. Autant dire que mes frères et soeurs s’en amusaient beaucoup. Ils inventaient toujours des petites histoires qui m’empêchait de dormir comme je le voulais. Et puis, ça se voyait tellement quand j’étais effrayé, je ne parlais presque pas -ce qui en soit est vraiment étrange venant de moi- je fuyais les gens du regard, préférant regarder un mur ou tout simplement au loin. En grandissant, j’arrivais à cacher un peu mieux tout ça. Mais je ne me pensais pas capable de tenir tête à quelqu’un. Enfin… Tenir tête est un bien grand mot. Là j’avais surtout l’air d’un idiot, mais un idiot très têtu. C’est vrai qu’il pouvait être un peu effrayant. Mais s’il l’était tellement, je crois que j’aurais déjà fait un petit bisou à son poing. Alors je me calmais, lentement. Du moins j’essayais. Après avoir tant parler, je boudais presque. Et j’écoutais, enfin un peu. D’habitude quand on me lançais un « T’es saoulant ! » j’exagérais, continuant d’embêter l’autre avec un petit sourire. Là, la situation ne le permettait pas et donc je fermais ma bouche comme un brave petit soldat.

    Mais il fallait bien sur qu’il m’empoigne par la gorge, ce qui me fit grimacer. Pas de douleur ou un truc qui s’y rapporte mais, j’avais pas envie de me faire tabasser. On sait jamais, peut-être qu’il allait vraiment finir par le faire lui. Je le regardais simplement dans les yeux en l’écoutant prêcher ses belles paroles.

    « C’est bon j’me suis déjà excusé. Te faut quoi d’autre ? »

    Et pour une fois je ne beuglais plus, un miracle ? Non, je commençais seulement à en avoir marre. D’un point de vue extérieur, je suis sur que la scène pouvait avoir un certain humour. Lorsqu’il me lâcha enfin, moi j’étais partit récupérer mon sac de cour, il faut dire qu’il avait volé le pauvre. Je ramassais donc tout mes biens avant de le voir se barrer, je retenais un grognement. Jusqu’à comprendre qu’il se barrait avec MON skate. Ce n’est pas que je vis rouge, mais il s’agissait quand même de MON skate. Il ne me fallait pas d’autre argument pour le rattraper. Enfin rattraper le bout de planche que je tenais avant qu’il ne se barre. Mes sourcils étaient froncé, à nouveau, de quoi me donner des rides plus tôt que prévu. Je marchais donc derrière lui en tenant la planche, grognant des petits « Rend moi ça ! » En plus il osait dire que je prenais les gens de haut. Ce qui n’est pas vrai. Déjà, ça n’était pas possible puisque je n’étais pas si grand que ça. Bon je sais, ça n’a rien à voir, mais quand même ! Prendre de haut n’a jamais été mon genre et ne le sera peut-être jamais. Je m’étais excité tout seul, ça je pouvais le reconnaître, je m’étais un peu foutu de lui pour le chercher. Je le pensais pas vraiment dans le fond.

    « Allé fais pas la gueule ! Je plaisantais ! Et puis j’ai un humour de merde c’est pas ma faute. Alors maintenant on va me rendre mon bébé, se serrer la main et partager une part de gâteau à la cerise. »

    Et le pire dans tout ça ? J’étais carrément sérieux. Déjà parce que j’avais faim, que j’avais une raison de pas aller en cour, puis on a passé tellement de temps à se parler avec des mots doux aux oreilles qu’aller en cour ne servais plus à rien, du moins de mon point de vu. J’allais me faire engueuler pour ça mais tant pis. Quand j’ai pas envie, j’ai pas envie. Puis je sais pas, se type se trouvait être bizarrement intriguant. Je n’ai jamais vraiment aimer jouer à la sangsue qui colle les gens jusqu’à les étouffer. Mais s’il fallait le faire, bah j’allais le faire ! -Sauf dans le cas ou ma victime est un psychopathe et que je me fasse massacrer au détour d’une ruelle- Enfin, je suis sur que c’est pas le cas. Ca pourrait rendre un grand service à tout le monde. Ouais, surement.

    « Oh et c’est quoi ton nom déjà ? Me semble que j’ai parlé à un mur avant et il  pas voulu me répondre le vilain. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Crash! [Il Nam]   Ven 1 Nov - 16:28



Crash
« Y'a des choses qui vous tombent sur le coin d'la gueule...» ∞ Myungsoon & Il Nam
Qu'est-ce que j'allais faire à présent hein? Rentrer dans mon appart' et y rester pour le restant de la journée? Je n'avais pas vraiment envie d'aller en cours, d'autant plus que je n'avais pas de cours de sport aujourd'hui bizarrement. Je crois que mon entraineur était malade ou une connerie comme ça. Il aurait bien fallut que j'aille en court de nutrition mais franchement, j'avais pas la foi. Et puis j'avais mal partout là! J'voulais filer sous la couette et dormir jusqu'à demain. Par contre, j'avais faim et j'avais plus rien dans le frigo. J'avais pas encore reçut l'autorisation de retirer de l'argent alors...j'allais encore devoir manger à l'oeil. Et pour manger à l'oeil, il me fallait une proie.

Je sentais la planche contre mon flanc, dure et froide...bah je pourrai toujours le vendre à quelqu'un en manque de sensations fortes? Hum peut-être que je pourrais ainsi obtenir quelques sous pour manger. Je continuais d'avancer alors, saoulé de cette matinée. Je pensais que la petite pipelette allait me lâcher enfin la grappe mais...j'avais parlé trop vite. Je sentis de nouveau une petite résistance et...une petite voix qui me vrillait déjà les tympans même s'il ne causait pas très fort.

"Nan j'vais la vendre pour me faire un peu d'blé...qu'tu sois d'accord ou pas."

Il pourrait toujours protester et essayer de jouer les gros bras, moi, quand j'avais décidé de la garder et d'en faire profit. J'étais certain que cela n'allait pas lui plaire, après tout, c'était un truc qui lui appartenait! On m'avait toujours dit qu'il ne fallait jamais s'attacher aux objets. Héhéhé c'était le moment d'enseigner à cette puce survoltée. Je pensais que cela allait le dissuader de me suivre mais non...putain il me tenait encore la jambe! Blablatant à tout va. Moi je restais renfrogné, regardant droit devant moi. Peut-être qu'en me concentrant sur l'horizon, j'arriverai à oublier ce son désagréable qui résonnait dans ma tête?

Je m'arrêtais cependant quand il me parla de gâteau à la cerise. Une image s'afficha dans mon cerveau...une belle part avec des cerises. L'eau me monta à la bouche, faut dire que j'avais pas tellement bouffé ce matin et que j'étais assez gourmand. J'avais un corps très demandeur en nourriture! Que se soit du salé, du sucré etc...tch, il n'allait pas me lâcher j'avais l'impression.

"Tu lâches jamais le morceau toi!?"


Demandais-je, toujours les mains dans les poches mais le regardant un peu. Il n'allait pas me lâcher la grappe. Hum. Et puis, je décidais d'en faire alors cette fameuse proie pour manger à l'oeil.

"...Myungsoo et toi? T'es qui?. Et le mur il t'emmerde."


Je lui donnais enfin mon prénom. Je soupirai et décidais de baisser les armes le temps de manger.

"J'te suis, mais c'est toi qui paye...et peut-être que j'te rendrai ta planche."


Si j'étais satisfais du dessert! Bah quoi? Je ne perdais pas le Nord non plus hein? J'avais cette fâcheuse tendance à me servir des autres. Parce que je prenais tout le monde ou presque, pour des objets qui pouvaient se rendre utiles. Un pote m'avait conseillé d'arrêter de faire ça, mais je ne faisais pas confiance aux autres, j'y arrivais pas.
made by MISS AMAZING.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Crash! [Il Nam]   Ven 1 Nov - 22:05

INURFACE




    « T’es sérieux là ? Tu veux vendre mon bébé ? N’as-tu aucun coeur ? »

    C’est limite si maintenant je ne faisais pas une tête de chien battu. Il n’était quand même pas sérieux ? Vendre ma planche… Et puis quoi encore ? Il voulait pas que je me prosterne devant lui en plus ? J’espérais vraiment que c’était juste une mauvaise blague. Mais au moins, ça me faisait une raison de plus pour ne pas le lâcher. Ai pire il allait regretter cette penser et simplement me la rendre sans faire d’histoire. Quel loose encore une fois. Je les enchaînes, les collectionnes. Je me voyais déjà raconter cette mésaventures à mes potes, exagérant mes gestes pour reproduire le crash puis la mini dispute pleine de bon sentiments qui a suivit cet acte. Mais c’était pas le moment de penser à ça, à la place je le fixait, me retenant de lâcher un petit rire totalement idiot, comme je le fais souvent.

    « Oh tu sais je suis un garçon très têtu moi.»

    Enfin ça il l’avait sûrement deviné, il n’avait pas le choix d’ailleurs je pense. Mais j’étais certain d’une chose, j’avais capté son attention avec cette histoire de gâteau à la cerise. Et cette fois-ci je souriais, content de mon impression. Ça au moins c’était fait et personne n’était mort. Tout allait pour le mieux et dans le meilleur des mondes. Puis j’avais trop la dalle pour penser correctement, ça faisait au moins quelque chose d’utile d’aller manger. Et au moins là ça pouvait devenir intéressant. a moins qu’il ne décide de m’étriper après avoir manger. Moi me faire des films qui servent à rien ? c’est certainement pas mon genre voyons !

    Et donc le mur avait finalement un nom ? C’était presque une victoire ça tient. Mais ça confirmait au moins quelque chose, je ne le connaissait vraiment pas. Je n’étais pas sur le campus depuis quinze ans mais il y a des têtes que je croise sans connaître et que je retiens, d’autre que je connais tout simplement. Lui, rien. Pourtant j’étais certain que je n’aurais pas pu oublier une tête comme ça… Et ce qui va avec d’ailleurs. Mais bon, penser à ça était plutôt futile. A la place je le lâchait, riant en me grattant la tête. Fallait bien que je me recoiffe quand même. « Il Nam.» Tout simplement. Je n’allais pas non plus lui chanter une chanson pour me présenter.

    « Né ? Bon ok t’as gagné, je paye. Mais t’as intérêt à tenir parole alors. Et j’espère que t’es pas du genre à trop bouffer, je bosse pas pour les autres. »

    En même temps, c’était vrai ! J’avais seulement un petit salaire de quelqu’un qui bosse à temps partiel. Tout ça parce que ma chère et tendre grand-mère m’avait jeté à la tronche que je devais prendre mes responsabilités et me démerder. Elle avait beau ne pas avoir tord, les sous c’est précieux. Et j’étais clairement pas pété de tune moi. Mais pour cette fois j’acceptais, lui faisant un signe pour qu’il me suive, ce qu’il devait avoir compris tout seul mais bon.

    « Et sinon tu fais quoi dans se foutu campus ? Je veux pas te vexer mec mais j’ai carrément jamais vu ta tête. »

    J’espérais vraiment ne pas me faire mitrailler avec cette question. C’était fort probable après tout. Je voulais juste savoir des petites choses sur lui. J’adore tout savoir sur les gens parce que je les trouve intéressant. Et lui dans un sens il l’était. Pourquoi ? J’en sais rien, j’ai jamais été fort pour deviner ce genre de chose. Et puis, peut-être que dans le fond on pourrait s’entendre ? J’ai toujours été du genre optimiste. Et je n’étais pas prêt de changer ça. De toute façon, je n’étais pas du genre à vouloir changer de base. Les gens devaient faire avec. Soit ils appréciaient ma façon d’être et de faire ou bien… Ils m’ignoraient. Et c’était vraiment bien comme ça.

    « Et ta tête ça va ? »

    Bah ouais, je suis un gentil citoyen moi. Un chauffard peut-être, mais un gentil citoyen.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Crash! [Il Nam]   Sam 2 Nov - 1:01



Crash
« Y'a des choses qui vous tombent sur le coin d'la gueule...» ∞ Myungsoon & Il Nam
Le p'tit gars semblait étonné de mes paroles. Il vivait dans quel monde? Celui des bisounours ou quoi? Pour sa gouverne, on appelait ça un dédommagement! Je m'étais fais renversé et mon portable était tout pété! Alors oui, j'estimais que vendre sa planche et récolter les fruits de cette vente, était quelque chose de tout à fait normal. Enfin...dans mon monde à moi quoi. Après, j'veux bien admettre que ça pouvait surprendre. M'enfin bon bref!

"Nan j'ai pas d'coeur."

Dis-je froidement en haussant les épaules. Mouai...c'était pas vraiment ça! Bien sûr que j'avais un coeur mais j'le gardais bien au chaud pour moi. Ou pour ceux qui le méritaient. Je préférais passer pour un parfait connard plutôt qu'on me piétine mes sentiments comme on piétine un cafard. Pas difficile à comprendre non? C'était...humain de vouloir se protéger.

"Mouai j'viens de m'en rendre compte..."


Il était comme moi de ce côté-là visiblement. Moi aussi j'étais plutôt têtu et le p'tit gars avait certainement dû s'en rendre compte que j'étais une vraie tête de bois. Et parfois -même souvent-, ça me mettait dans la merde la plus totale! Aussi bien dans la vie de tout les jours qu'en cours. Notamment lorsque mes profs me soulignaient mes fautes. J'étais tellement fier, tellement con aussi? Que je n'admettais pas ou bien très difficilement mes erreurs et n'abandonnait pas si facilement mes idées. Pourtant, c'était grâce à ce défaut que la petite puce là, allait me sauver la vie parce que j'allais mourir de faim. Finalement, le jeune homme finit par se présenter également...Il Nam...hum...je n'allais pas l'oublier ce prénom là! Celui qui avait réussit à me foutre par terre alors qu'il était plus petit et chétif que moi! Je me renfrognais alors lorsqu'Il Nam me demanda de tenir parole.

Ca! J'étais pas un menteur ou un filou! J'étais un homme un vrai! Et je n'avais qu'une seul parole! Je ne mentais que très rarement et en général, c'était parce que je n'avais pas le choix! Mais je n'avais presque jamais manqué à mes promesses. Si j'avais dis que j'allais lui rendre, alors j'allais le lui rendre. Si j'avais dis peut-être, alors se serait peut-être.

"Tch, j'ai qu'une seule parole. Et puis j'ai dis peut-être...alors c'est soit oui, soit non."

Mais j'allais lui rendre bien entendu. Mais je voulais l'embêter un peu...juste une petite vengeance pour ce qui venait de se passer. J'avais bien le droit de m'amuser un peu non? Il était mignon, et je suis sûr qu'il devait l'être encore plus quand il s'énervait ou s'impatientait.

"Et t'en fais pas...j'suis pas un ogre, j'mange comme quatre que quand j'ai eu entrainement."


Après mes heures d'entrainement, je bouffais vraiment beaucoup! Je brûlais beaucoup de calories étant donné que je pratiquais le sport à haut niveau. Mais qu'il ne se fasse pas de bile, j'étais pas un connard finit. Je n'allais pas en profiter...même s'il touchait une paye, j'imaginais facilement que celle-ci ne devait pas être conséquente. Je savais que trop bien ce que c'était de manquer de fric.

"Bah c'est que j'sèche souvent les cours ou bien j'suis à l'entrainement. Et puis j'aime pas vraiment les gens qu'il y a ici. Que des p'tits péteux qui se prennent tous pour des cerveaux. Et ma tête va bien, j'ai vue bien pire t'inquiète."

Je me battais souvent, j'avais pris des coups de poings, des coups de pieds, parfois des coups de batte...ça m'avait forgé!

"Et toi?...tu fais quoi dans la vie, à part écraser des innocents?"


Je tirais légèrement la langue, histoire de le provoquer gentiment. Je posais alors ma main sur mon bide j'avais faim!

made by MISS AMAZING.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Crash! [Il Nam]   Sam 2 Nov - 13:00

ON A TOUS UN COEUR.



    « Aha. Me prend pas pour un idiot. On a tous un coeur sinon on serait tous mort ! »

    C’était sûrement la phrase la plus idiote que j’étais capable de sortir. Ou comment passer pour un idiot par moi même. Mais je souriais quand même. Bien sur j’avais très bien compris de quoi il parlait. De toute façon il l’avait dit d’un air si froid que j’avais pas vraiment eu le choix. Mais il en fallait bien plus pour m’impressionner à ce niveau là. Un de mes frères devenait très froid très facilement, alors je risquais pas d’être étonné pour le coup. Dans le fond ils se ressemblaient un peu, un tout petit peu. Dans le fond j’espérais juste qu’il ne s'imaginait pas que je me moquais encore de lui. Non j’avais passé ma petite crise de “je te chercherais jusqu’au bout dude !” Non là je me comportais d’une manière un peu plus, normal.

    Je ne fis que grimacer lorsqu’il me confirma que peut-être il me rendrait mon skate. Décidément, il allait me rendre fou ce type ! Mais non, je réagissais pas plus que ça, j’étais pas un idiot non plus et je devais arrêter de m’emporter pour un rien et m’exciter tout seul comme un gros imbécile. J’allais passer pour quoi sinon ? Déjà que j’étais certain qu’il avait une vision de moi un peu… Bizarre fallait pas que j’en rajoute encore plus volontairement. Même s’il semblait s’amuser comme un petit fou. Il me le payera ! Un jour… Peut-être.

    « Tu fais donc du sport ici… Ah, bah je dois dire que ça se voit. T’as pas vraiment la carrure d’un mec totalement feignant qui bouffe que des cochonneries. »

    Je lâchais un petit rire. Oh bien sur c’était moi que je venais de décrire. Enfin à quelques détails prêt. Je n’étais pas si feignant que ça, j’ai toujours été quelqu’un de supra actif mais, il y a des moment ou une flemme immense vient m’attaquer et, je suis pas le genre de mec ayant la force de la repousser. Quant au cochonneries… Je n’étais pas du genre à en manger de trop. Déjà parce que je n’avais pas le droit et donc je faisais attention. De temps en temps seulement, j’aimais dire merde à ses principes.
    Et j’étais donc tombé sur un petit étudiant aux habitudes séchantes ? Ça me faisait rire. Décidément, il n’était pas le mec le plus sage du campus lui. Mais dans un sens ça m’étonnais pas. Puis bon, je pouvais bien comprendre. J’avais beau être assez studieux dans mon travail, ou du moins je faisais mon possible, je ne disais pas non à une petite connerie ou une bien bonne sèche de temps en temps. Parfois les tentations sont bien trop bonne pour nous, pauvres êtres humains.

    « Nan mais tu sais que je me suis entraîné longtemps avant d’être prêt pour écraser les autres ? C’est pleins de technique tout ça. »

    Le tout en faisant des gestes bizarre avec mes mains. J’avais bien vu qu’il se moquait alors je préférais continuer sur cette lancé. Sans oublier de sourir. Je souris trop, c’est carrément pas humain à se stade. Mais je reprenais un air plutôt sérieux, mettant mes mains dans mes poches pour la peine.

    « Je suis en première année de médecine. Oh et va pas croire que ça fait de moi un petit péteux qui se prend pour un cerveau. Hm ? »

    J’avais fais exprès de reprendre ses mots. Dans le fond je pensais un peu comme lui même si j’avais pleins d’amis et que je me fondais dans la masse sans problème. Moi contrairement à certain je passais des nuits entières à étudier, à comprendre certain de mes cours et à me shooter à la caféine -le tout avec modération encore une fois- Si j’avais pu entrer dans cette université c’était bien parce que je m’en donnais les moyens. Et parfois le manque de sommeil se faisait vraiment sentir. C’est d’ailleurs pour ça que parfois je n’allais pas en cour. Je trouvais toujours des excuses, pour l’instant du moins.

    « Bah tiens, on arrive. »

    Je lui montrais d’un mouvement de tête la petite pâtisserie du coin. Je n’y allais pas souvent, préférant d’autre endroit. Mais c’était la plus proche et ça restait dans mes moyens. Alors je rentrais donc, tout sourire comme à mon habitude. Rien qu’à la vue des jolies pièce qui étaient proposé, mon cerveau ainsi que mon estomac étaient en ébullitions. La faim est sûrement la sensation la plus horrible qu’on peut ressentir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Crash! [Il Nam]   Sam 2 Nov - 15:06



Crash
« Y'a des choses qui vous tombent sur le coin d'la gueule...» ∞ Myungsoon & Il Nam
C'est moi qui me faisait des idées ou bien il me prenait pour un débile? J'sais que j'étais pas vraiment fort en biologie mais je savais tout de même que le coeur était un organe vitale. J'avais dis ça au sens figuré! Hum...nan il devait se foutre de moi, parce que même s'il avait une tête de fouine, je le devinait assez intelligent tout de même. Il Nam m'agaçait, ça ne faisait pas une heure qu'on se connaissait mais le skateur me tapait déjà sur les nerfs. Reste calme, reste zen...si tu l'abimes un peu trop fort, il allait finir à l'hosto le petit. Je ne préférais pas répondre à sa phrase, et continuer à avancer, les mains dans les poches.

Le silence était devenu une denrée rare et précieuse depuis que la pile électrique qui trottinait à côté de moi avait fait irruption. Inspire, expire, inspire, expire. Y'avait pire que lui non? Y'avait par exemple, la gueule de bois ou bien les rages de dents! Ca pour le coup, c'était vraiment un truc d'insupportable les rages de dents...ça vous emportait la gueule et vous donnait presque envie de vous fracasser la tête contre les murs. Heureusement, je n'en n'étais pas encore arrivé à ce stade là avec Il Nam. Je souris néanmoins de contentement en le voyant tirer une tronche de six pieds de long quand je lui avais dis que je ne lui rendrais peut-être pas sa planche. Héhéhé j'étais fier de moi!

"Bah les apparences sont trompeuses parce que j'suis complètement feignant et je bouffe pleins de saloperies. Tu t'es planté mec."


Ajoutais-je d'un air moqueur. J'étais partisan du moindre effort, surtout quand on me demandait de faire des trucs dont je ne voyais pas l'intérêt ou même quand je devais bosser avec d'autres personnes. Les art martiaux n'avaient été qu'une suite logique dans ma vie. J'avais voulus apprendre à me défendre pour que plus jamais on ne me maltraite. Et petit à petit, c'était devenu quelque chose de naturel, et il avait donc été logique que je m'oriente dans cette voie là, surtout que j'avais de très bonnes capacités.

"J'aime pas me faire à manger, j'sais pas cuisiner alors je m'achète des trucs déjà prêt et j'me sers des gens comme toi pour m'inviter à bouffer."


Moi? Honte? Pas le moins du monde. Je savais que ça ne se faisait pas mais ça n'allait pas m'empêcher de dormir. Et j'allais parfois même plus loin pour qu'on m'offre à bouffer mais ça...je n'allais pas lui dire. D'une parce que ça ne le regardait pas et de deux, j'voulais pas passer à ses yeux pour la "pute" de l'université. Perso, j'me voyais pas du tout comme ça mais ça pourrait être interprété comme. Pour faire simple, mes plans d'attaque c'était souvent: Je rencontre un gars pas trop moche, je le branche, on va manger, et on finissait dans mon pieu ou dans le sien. Je haussais les yeux au ciel en voyant Il Nam s'agiter dans tous les sens, gesticulant et souriant de toutes ses dents. Seigneur...y'avait pas des calmants qui trainaient dans le coin?

C'était quoi? Un hyperactif ou un truc dans le genre? C'est sûr qu'on avait sans doute pas le temps de s'ennuyer avec un gars comme lui dans l'entourage. J'avais pas ce genre de gars dans mes connaissances. Mes potes étaient toujours des gens comme moi...des cas sociaux. A croire que je ne cherchais pas à améliorer mes connaissances? Il Nam avait ce côté gamin il me semble, que je n'avais plus depuis longtemps. Ca apportait sans doute un peu de fraicheur...Je haussais un sourcil en entendant dans quelle branche est-ce qu'il évoluait. Lui? En médecine? Bah merde, il avait vraiment pas la tête d'un futur médecin. Je l'imaginais plutôt dans la mode ou quelque chose dans le genre...peut-être une filière commerciale? Vue le bagout qu'il avait et ses sourires innocents, il pourrait vous faire acheter n'importe quoi ou presque.

"Tu fais médecine toi? Bin merde...j'aurai jamais crue ça. T'as pas la tête de quelqu'un qui bosse!"

Finalement, on arrivait devant une pâtisserie et l'eau me monta à la bouche. Si je m'écoutais, j'aurai bouffé tout ce qu'il y avait dans la vitrine. La vendeuse nous vit arriver et nous demanda ce qu'on voulait.

"Deux parts des gâteau à la cerise."


Elle fila nous les servir pendant qu'on nous attendions. Pendant ce temps, j'en profitais pour regarder le curieux gnome qui n'avait fait que sautiller à coté de moi. J'dois avoué que...j'avais il avait une petite mine et un sourire vraiment innocent. Ca m'faisait bizarre, d'ordinaire, quand je voyais un beau mec, je me fichais pas mal de ses mimiques du moment qu'il avait une gueule et un cul potable.
made by MISS AMAZING.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Crash! [Il Nam]   Sam 2 Nov - 18:01

ON A TOUS UN COEUR.



    Alors je n’étais pas tombé sur un cliché sportif ? Moi qui pensais que toutes les personnes étudiant en sport était du genre à faire super attention, là je venais d’être contredis. Mais dans un sens, j’étais pas si étonné que ça. Puis ça pouvait se comprendre. Qui est capable de résister à l’appel de la nourriture ? Moi qui faisait déjà bien attention comme ça, il était parfois dure de se dire non. Souvent je faiblissais et je le regrettais ensuite, me faisant mille et un films là dessus. Ouais bon, j’exagérais toujours un peu trop. Mais dans ma tête il se passe tellement de scénario différent. Mais au lieu de penser au pire je l’écoutais. Décidément, je ne pensais pas être capable d’écouter autant une personne aussi longtemps. Je m’étonnais moi même quoi. Et sa révélation, était assez étrange. Mais elle ne me faisait pas grand chose finalement.

    « Hum. C’est mal tu sais ça ? Puis cuisiner c’est une bonne chose quand on vit tout seul ! Ca impressionne toujours. M’enfin, je veux dire… C’est pas comme si là je t’invitais à un dîné aux chandelles non plus… On va juste manger un petit truc bien sucré… Puis t’as un otage alors...»

    En parlant d’otage je montrais d’un signe de tête mon pauvre skate qui pleurait dans les bras de Myungsoo. Cette pensée me fit sourire d’ailleurs. C’était complètement idiot mais en règle général je suis du genre à rire pour rien et n’importe quoi. Quitte à passer pour le pire des idiots, je m’en fous puisque moi je sais que c’est pas le cas.

    « M’enfin dans un sens je comprend, apprendre à cuisiner c’est parfois une torture… »

    Je repensais d’ailleurs à ma soeur la plus grande. C’est elle qui c’est acharné à m’apprendre tout ce que je sais maintenant. Je ne suis pas un as, loin de ça. Mais au moins je me débrouille tout seul. Et bien sur son argument de choc était qu’elle n’allait pas toujours être là pour le faire. Même si au début j’avais passé mon temps à raller et à faire du boudin, j’étais plutôt content de ça maintenant. Puis au moins j’étais certain de pas toujours manger n’importe quoi. Mais j’y avais laissé des larmes. Après tout c’était la plus psychopathe de mes soeurs. Et en tant que petit dernier, j’avais jamais vraiment eu le droit d’ouvrir ma bouche. Enfin, c’est pas le sujet.
    Et lorsque j’entendis enfin ses mots, j'eus la meilleure réaction du monde ! Tourner la tête en grommelant des mots incompréhensible, même pour moi même. Pour qui me prenait-il le petit sportif là ? -Enfin petit, tout est relatif…- J’étais un bosseur moi ! En même temps fallait bien que je rattrape le niveau des autres… J’avais gagné ça de mes soeurs qui ont toujours été des bêtes à l’école, de vrais tête. Mes frères eux… C’était des idiots fini. Ils avaient passés leur temps à faire des conneries et c’est tout, rien d’autre. Et puis, bosser me permettait de penser à autre chose.

    « Hé ! J’te signal que je bosse beaucoup ! J’ai peut-être pas l’air d’une bête pleine d'intelligence mais je m’en sors. Même si défois je sors pas ma tête des livres du week end... »

    Ce que je pouvais détester ses moments d’ailleurs. J’avais l’impression d’avoir une étiquette avec marquer “forever alone” sur le front. Puis je devenais fous parfois. Il m’arrivait même de demander des réponses à Skull qui je le rappel est un lapin. Je préférais de loin sortir avec des amis, passer des soirées tranquille que de perdre mon temps à apprendre. Mais bon, c’était une promesse alors… Puis si je loupais mon année j’étais sur de me prendre une grosse raclée de la part de mamie Cheong. Et ça personne n’en a enfin, absolument PERSONNE.

    Mais je n’y pensais plus une fois entré dans la pâtisserie. Non là mes sens planait et moi aussi. J’étais presque certain d’avoir des étoiles dans les yeux lorsque nos parts arrivèrent. Je souris d’ailleurs à la vendeuse, vraiment reconnaissant tant mon ventre criait qu’il voulait manger quelque chose. Elle me le rendis d’ailleurs. Et oui, vive le sourire communicatif. Ça avait pas vraiment l’air de marcher sur Myungsoo. Bah tant pis, personne n’allait mourir. Et en parlant de lui, s’il pensais que je l’avais pas remarqué, c’était raté !

    « Je peux savoir pourquoi tu me regarde comme ça ? Tu sais, si je ne te connaissais pas.. Je crois que j’aurais peur. »

    Ca s’était pour la petite touche d’humour qui sert à rien. Puis je commençais tout naturellement à manger ma part. Mais contrairement à ce qu’on pouvait imaginer en me voyant la fixer, je ne sautais pas dessus comme un morfale qui n’a pas mangé depuis trois jours. Mais je prenais vraiment bien mon temps. J’en mangeais tellement peu souvent qu’il fallait en profiter. Puis, j’ai toujours été quelqu’un aimant l’apparence des pâtisseries. Parfois, je les trouves si belle que je n’ose même pas les manger. Mais bon là j’avais particulièrement faim donc j’allais pas me priver. C’était idiot de l’imaginer. Je jetais d’ailleurs de temps en temps un petit coup d’oeil vers Myungsoo. J’ai toujours aimé observer les gens alors quitter la précieuse vue de mon gâteau n’était pas très grave.

    « Et dis moi. Ça t’arrive souvent de te faire rentrer dedans par des mec en skate ? Nan parce que je suis curieux en fait et je vais t’embêter jusqu’au bout. »

    Le tout dit avec un air idiot et un grand sourire. et ouais, j’allais traîner ça jusqu’au bout. En même temps ce genre de situation devait avoir l’air tellement rare qu’il fallait que j’en profite jusqu’à la moelle. Puis il vaut toujours mieux en rire qu’en pleurer. Même si j’avais encore un peu mal au genou quand je faisais pas attention. Puis, j’aimais parler. Je pense que ça ne devait pas tellement le déranger puisqu’il était encore là. Sinon je suis certain qu’après l’accident il m’aurait engueulé et serait parti comme un petit voleur. Et pourtant ça n’étais pas le cas, même si la fin devait aider.

    « Et sinon parle moi de toi ! Je suis un mec très curieux et j’aime tout savoir. »

    Un mec très curieux qui aime tout savoir avec de la pâtisserie plein la bouche et la cuillère en l’air. Un vrai clown, voilà ce que je suis. Mais, je m’en porte pas plus mal.


Dernière édition par Cheong Il Nam le Sam 2 Nov - 22:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Crash! [Il Nam]   Sam 2 Nov - 19:57



Crash
« Y'a des choses qui vous tombent sur le coin d'la gueule...» ∞ Myungsoon & Il Nam
Hum ouai, je savais bien que mon régime alimentaire n'était pas génial. Je mangeais ce que je voulais, quand je le voulais, en grande quantité. J'aimais beaucoup les frittes, les pizzas et les hamburgers. J'aimais beaucoup la bouffe coréenne et asiatique en général hein, mais c'était toujours des trucs durs à préparer ou bien trop cher à acheter. La mal-bouffe, c'était quelque chose d'accessible et rapide. Mes profs était vraiment mécontent de mon régime alimentaire, disant que si je grossissais trop j'allais avoir du mal à suivre et que mes artères allaient être bouchées etc etc. Ok ok mais j'étais tout le temps dehors à marcher, courir, et faire du sport, en plus, je n'étais pas vraiment de nature à grossir.

"On m'a jamais apprit."


Clair, net, précis...j'annonçais la couleur. Ma mère ne m'avait jamais apprit, car elle n'avait aucune patience. Et ensuite, mes familles adoptives ne voulaient pas vraiment...comme j'avais été un gosse au passé difficile, bah elles avaient en quelque sorte pitié de moi. Et elles ne voulaient pas que je fasse la moindre chose. Heureusement que j'avais appris à me débrouiller tout de même un minimum! Je commençais alors  regarder la pâtisserie avec appétit.

"Hum c'est vrai que c'est un peu tôt pour les chandelles mais c'est vrai que j'aurai bien aimé."

Là encore, si je pouvais manger à l'oeil. Nan mais en fait, Il Nam était plutôt de bonne compagnie. Le jeune homme avait réussit à me taper dans l'oeil. Et je trouvais que ça me changeait des cas sociaux que j'avais l'habitude de fréquenter. Et puis il était...divertissant. Je riais sous cape lorsqu'il me parlait du fameux otage. C'était qu'une planche avec quatre roulettes. Ca coûtait pas très cher, il pourrait toujours en racheter.

"On dirait que t'y tiens à ta planche...tu l'as depuis longtemps?"

Je trouvais ça ridicule de s'attacher aux objets qui étaient condamner à s'user ou a être jeté plus tard. Enfin bref, j'imagine que...si on touchait à mes affaires de sport, je pèterai aussi mon câble. Bref, je croquais joyeusement dans le gâteau et mâcha longuement, laissant le goût se répandre sur mes papilles.

"J'te regarde parce que j'suis en train de me demander à quelle sauce j'vais te bouffer. J'étais aussi en train de m'dire encore comment un type comme toi arrivait à étudier la médecine. C'est balèze comme cursus."

Enfin...j'imagine que c'était bien? On avait besoin de ces hommes en blanc pour aller soigner des gens qui tombaient toujours plus malades.

"Et puis t'es mignon...te voir bouffer ton gâteau comme un gosse débile..."


Je n'étais pas du genre à mâcher mes mots parfois. Si je trouvais quelqu'un de mignon je le lui disais, si je trouvais quelqu'un de complètement con je le lui disais aussi. Mais Il Nam avait certainement dû se rendre compte de ça. Et puis je ronchonnais un peu, sérieux...il était en train d'me causer la bouche pleine de gâteau, c'était limite si je pouvais pas voir ses amygdales au fond de sa gorge. Et puis il remuait sa cuillère comme une fée remuait sa baguette là! Et plusieurs miettes de gâteau s'éparpillèrent sur mon pantalon.

"T'fais chier là! Reste tranquille merde!"


Râlais-je en respirant à fond pour ne pas me mettre à gueuler dans la pâtisserie. Après avoir soupiré longuement je continuais:

"Bah nan figures-toi, t'es le premier de ton espèce a avoir osé me rentré dedans. Et si tu te montre trop curieux, j'te fou dans le four là-bas...J'aime pas parler de moi. Ca sert à rien, j'suis un type banal avec une vie banale...rien de vraiment intéressant tu piges?"


C'était tout. J'avais la fâcheuse tendance à me refermer sur moi-même quand on me pressait trop de question. J'aimais pas ça parler de moi. J'aimais pas raconter ma vie, elle avait été trop merdique et surtout trop triste. J'voulais pas qu'on me prenne en pitié.

"Et toi alors, pourquoi est-ce que t'as décidé de devenir docteur? Docteur en quoi au fait?"

Et puis je regardais encore son genou écorché et sanglant. Sans attendre je chopais son genoux et posa une serviette en papier que la nana nous avait passé pour manger. Je tapotais doucement dessus pour éviter de lui faire mal.


made by MISS AMAZING.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Crash! [Il Nam]   Sam 2 Nov - 23:37

ON A TOUS UN COEUR.



    « Sérieusement ? T’aurais vraiment aimé des chandelles ? Je peux demander une petite bougie si tu veux aha. »

    C’est fou ce que je pouvais rire pour rien. Mais ça n’était pas de ma faute. J’espérais seulement qu’il n’était pas aussi sérieux qu’il en avait l’air. Bon, en règle général manger avec quelqu’un et des chandelles n’est pas quelque chose d’étrange. Mais vu la journée qui s’était annoncé j’aurais plutôt peur que ça se termine comme ça. A imaginer, cette journée n’avait rien de réel. Il y a peu encore, je voulais me rendre à l’un de mes cours totalement barbant. Pressé, j’ai roulé trop vite avec mon skate jusqu’à me manger quelqu’un en pleine tronche que j’ai fini par écraser. J’ai faillis mourir de sa main et maintenant ? On mangeait une pâtisseries en parlant comme des pote de longue date. Et dans une situation comme ça la phrase “dîner aux chandelles” arrivait à trouver sa place ? Décidément, ça s’était une journée pleine en émotions. Mais ça me faisait sourire pour ne pas changer. Je l’aimais bien Myungsoo finalement. Enfin, pour le peu que je le connaissais.
    Et quand le sujet de la planche arriva ma main partit gratter ma joue en un petit geste gêné. Et oui, j’en ai des mimiques moi. Je pourrais les citer mais je ne pense pas avoir la patience nécessaire pour.

    « Ca ne fais pas longtemps que je l’ai non.. Mais j’y tiens beaucoup ! Mes frères et soeurs se sont cotisé pour me l’offrir avant que je quitte la maison. Mais j’en ai un autre que j’ai depuis huit ans ! Mais je monte plus dessus. Le pauvre à subi trop de chute. Ça serait du suicide de le réutiliser.  »

    Puis je ne voulais pas le casser ou l'abîmer encore plus. Il avait déjà assez de jetons comme ça et je n’avais pas envie d’en avoir encore plus ou de l’exploser pour de bon. Il avait bien assez souffert. Tout comme cette pâtisseries était entrain de souffrir. Mais elle était si bonne, je retenais d’ailleurs un soupire de bonheur. C’était trop bon ses conneries. Mais je fut bien vite coupé dans mes pensées pleines de gâteaux par ses mots et manquait de m’étouffer après avoir avalé de travers. Quoi ? Il pouvait répéter ? J’étais pas sûr d’avoir saisis.

    « Dis pas des trucs comme ça quand je mange toi ! Puis déjà j’te paye à mangé alors joue pas au cannibale woh ! Et je suis pas mignon. Et j’ai mes secrets, pour apprendre ! »

    Bon qu’on se le dise, j’étais pas idiot au point de penser qu’il voulait réellement me manger. Enfin manger dans le sens manger comme on mangerais un repas. J’étais pas né de la dernière pluit. Mais justement, je tournais la tête en fourrant ma cuillère dans ma bouche. J’essayais de cacher le léger rougissement qui avait décidé de violer mes joues. Surtout après m’être fait engueuler. Nan mais il allait pas pleurer pour trois pauvres miette quand même ! Et j’agitais ma cuillère si je le voulais, d’abord ! Et je n’étais pas mignon non plus. Même si on me le disais parfois. Enfin je ne comprenais pas forcément. C’était surtout les filles qui me sortait ça en fait. Mais moi, même si je souriais à chaque fois, m’en fou complètement. Enfin, si on devait réagir pour absolument tout on serait mal barré ! Mais je me repris, effaçant ses saleté de mes joues avant qu’il ne s’en rende compte. Il manquait plus que ça quoi ! Décidant de continuer à manger mon gâteau, je lui tirais la langue, juste comme ça au passage.

    « C’est bon c’est bon, du calme. Je t’ai juste demandé de le faire, je t’ai pas non plus menacé. Mais ok monsieur banal.»

    J’haussais un sourcil, il réagissait rapidement dis-donc. Il n’avait pas vraiment l’air facile à approcher. Et même si là on mangeait ensemble c’était pas vraiment une victoire puisqu’il m’avait dit se servir des gens pour manger. M’enfin, dans le fond il devait être quelqu’un de bien. Parce que tout le monde à un coté comme ça au fond de lui tout comme l’inverse est possible. Quelqu’un de froid cachera toujours quelque chose de doux tout comme une personne heureuse aura toujours une part de noirceur au fond d’elle. C’est presque un tableau dès plus naturel. Mais ça, peu de gens y pense. Alors je le regardais, encore une fois. Bon, ça va, il était plutôt plaisant à regarder. C’était toujours un petit plus.
    « Oh ça ! On dit souvent que ce qu’on vit peu influencer notre vie. C’est pour ça que je fais médecine. En fait.. »

    Mais je m’arrêtais lorsqu’il attrapa mon genou pour poser une serviette dessus. C’est moi ou il était entrain de me soigner ? Enfin de nettoyer l’écorchure plus précisément. Là non plus je ne pouvais pas m’empêcher de rougir. Surtout qu’il avait vraiment l’air de faire très attention. Mais je n’allais pas avoir mal. Enfin, j’avais connu pire dirons nous. Mais j’appréciais le geste malgré tout. Je continuais seulement, quittant ses gestes du regard.

    « Hum… J’aimerais me spécialisé dans l’endocrinologie ainsi que la traumatologie. J’aimerais travailler à l’hôpital qui se trouve pas loin du campus… Mais… Et toi ? Pourquoi tu fais dans le sport ? Fin, si tu veux bien répondre cette fois. »

    Et je le fixais à nouveau, pour changer tiens, oubliant que je n’étais pas du tout à l’aise, mais alors pas du tout du tout. Je me grattais d’ailleurs l’arrière de la tête, lâchant un petit rire.
    « Je ne demandais pas tant d’attention tu sais ? Mais c’est gentil…  »

    Sourire, encore et toujours. J’étais pas une boule d’énergie pour rien après tout. Mais décidément, en y réfléchissant bien, c’était une très bonne journée. Pleine de surprise certes mais une bonne journée malgré tout. Je ne sais pas si j’aurais été capable de faire la même chose. Enfin, on ne sait jamais, parfois je m’étonne moi même lorsque je fais quelque chose. Mais il faut dire aussi que Myungsoo n’avait pas l’air de quelqu’un respirant la gêne, comme moi en se moment même. Bah c’est vrai quoi, on se connaissait à peine !

    Mais comme j’ai toujours su remercier les autres, j’attrapais la dernière cerise qui trônait sur le reste de mon gâteau et je lui tendais avec un petit sourire. Bah il avait faim non ? Je pouvais bien lui donner ma dernière cerise. Et dieu seul sait que d’habitude je ne partage pas la nourriture qu’il y a dans mon assiette. Puis bon, il ne fallait pas que je fasse trop d’excès. Je n’avais pas regardé mon taux de glycémie.

    « Tu vois ? t’es quand même quelqu’un pleins de bonne attention ! Je suis sûr qu’on deviendra de bon amis ! »

    Sourire, encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Crash! [Il Nam]   Lun 4 Nov - 14:48



Crash
« Y'a des choses qui vous tombent sur le coin d'la gueule...» ∞ Myungsoon & Il Nam
Je me contentais de sourire doucement lorsque le p'tit gars en face de moi proposa de demander une bougie en guise de chandelle. Il avait de l'humour...c'était bien en un sens. J'aurai bien voulut avoir de la répartie tout comme lui. Mais moi, les miennes étaient toujours acerbes, pleines de venin, vitriolés à l'excès. Mon humour était noir comme la couleur naturelle de mes cheveux. Aussi, j'évitais de répliquer pour ne pas le blesser. Hum...bizarrement, je n'avais pas envie de le blesser que se soit physiquement ou mentalement. C'était de sa faute aussi! Avec son air de chérubin innocent tout droit tombé de son nuage enfin de son skate plutôt.

"Oh...je vois. mais si tu essais de m'attendrir pour espérer récupérer ton skate tu te fatigue pour rien."

Ricanais-je avec un petit sourire en coin. Je le laissais encore volontairement dans le brouillard concernant ma décision. J'aimais bien le voir faire ses p'tites mimique débile et...mais qu'est-ce que je raconte merde! J'me ramollissais complètement là! Ou bien j'avais reçu un coup à la tête bien plus violent que je ne l'aurais imaginer? Et puis sa réaction exagéré me fit exploser de rire. Il était vraiment drôle! Est-ce que je l'avais mis mal à l'aise avec mes paroles? Pourtant...c'est vrai qu'il avait l'air appétissant comme ça. Et je croquerai bien dedans...au sens figuré bien entendu. Cependant, il y avait quelque chose que j'ignorai encore. Aimait-il les femmes? Ou bien les hommes? Ou même les deux? Je préférais ne pas aborder le sujet. J'voulais pas le mettre mal à l'aise. Et puis c'était bizarre, d'ordinaire j'arrivais à sentir ce genre de chose mais pour lui...rien, aucune intuition. Peut-être parce qu'il avait l'air d'un gosse?

"Pourquoi j'devrais pas dire ça? J'suis franc si j'te dis qu't'es mignon c'est que tu l'es. Enfin bref, c'est pas grave. C'est quoi tes secrets pour apprendre? Moi ça me gonfle d'apprendre. Au final, chui comme tous ces sportifs...rien dans le crâne et tout dans les muscles."

Je grimaçais un peu lors de ma réaction qui avait été un peu exagéré. Mais j'étais comme ça moi, j'avais des réactions épidermiques quand on me posait des questions que je jugeais trop personnelles. Je préférais que se sois moi-même qui me dévoile quand j'en avais envie. Je fixais mon gâteau, serrant un peu les lèvres en me disait que je n'aurai peut-être pas dû réagir comme ça.

"...D'solé."

Je terminais alors de nettoyer le genou de Il Nam. Ca saignait encore un peu. Je trouvais que ça mettait un peu de temps à s'arrêter.

"Endocri quoi? La traumato c'est quand on soigne les fractures et les trucs dans le genre? J'y connais rien alors si tu pouvais préciser...heu moi si j'fais du sport c'est parce que je sais pas faire grand chose d'autre. Ca m'a...un peu sauvé la vie on va dire."

Hum, depuis que j'avais découvert le sport, j'avais découvert beaucoup de choses sur moi-même et ça m'avait donné un but. En fait, je ne sais pas trop ce que j'aurai fais sinon. Peut-être que j'aurai intégré une bande ou un gang et que je passerai ma vie a terroriser les citoyens normaux? Ou bien peut-être qu'actuellement je serai en train de me faire juger pour un trafic quelconque ou même pire...

Je continuais d'appuyer sur le bout de mouchoir. Le relevant souvent pour constater qu'encore une fois, ça saignait toujours doucement. C'était quoi son problème à ce genou!? J'vais pas passer mon après-midi à éponger!

"Bah c'est pas grand chose. J'suis aussi en parti responsable vue que je regardais pas non plus ou j'allais. Mais...tu saignes encore, ça semble pas vouloir s'arrêter. Et puis tu t'goures, j'suis pas quelqu'un de gentil."

Fallait pas qu'il se fasse de film, je continuais à persister et signer que j'étais pas un bon gars. D'ailleurs, je grimaçais un peu en l'entendant me dire qu'on pourrait devenir ami. Je mangeais la cerise et me levais alors. J'allais rentrer. Je ne voulais pas rester avec lui. Pas parce qu'il me faisait chier mais j'voulais pas avoir une mauvaise influence sur lui. C'était un futur médecin et un type bien.

"Tiens ta planche...va en cours, t'as pas le temps de glander. Salut."


Je la posais à côté de lui et sortis ensuite de la pâtisserie.


made by MISS AMAZING.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Crash! [Il Nam]   Lun 4 Nov - 20:48

ON A TOUS UN COEUR.



    « Sérieusement ? T’aurais vraiment aimé des chandelles ? Je peux demander une petite bougie si tu veux aha. »

    Oh, alors là il était vraiment sadique. S’il pensait que je racontais ça seulement pour récupérer mon bien ! Je n’irais pas jusqu’à mentir quand même ! Mais bon, je souriais quand même avant d’hausser les épaules. Je savais bien que ça n’était qu’un objet et que j’allais forcément finir par le tuer. Mais il y a des choses qui nous tiennent à coeur, aussi futiles soient-elles. Et cette petite planche à quatre roulettes était ce genre d’objet.
    Je finissais ma part de gâteau, rassasié et presque heureux d’en avoir mangé en fait. Même si je savais bien que peu après j’allais devoir vérifier que tout aille bien. Je ne l’avais pas fait avant de manger contrairement à ce que je devrais faire tout simplement parce que je n’aime pas en parler. Je me voyais très mal répéter à tout le monde que j’ai besoin de me soigner et de faire très attention et blablabla. C’était un peu comme crier “ayez pitié de moi les gens !” Et je n’aime pas les personnes dans ce genre là, toujours à rechercher le réconfort avec la pitié qu’éprouve les autres à propos de leurs sorts. Enfin, j’étais pas entrain de mourir quoi !

    Je me bloquais seulement dans mes réflexion intérieur en l’entendant rire. Hé bien, si jamais seulement imaginé qu’il pouvait rire comme ça je crois que je dirais encore plus de connerie ! Quoique j’en disais déjà assez. Et malgré la petite gêne qui c’était formé suite à ses paroles, je riais, moi aussi. Bien que ce soit de façon plus ou moins discrète. Pour une fois d’ailleurs. Décidément, il était dès plus intriguant se type. Mais dans le fond, c’était tant mieux. Et c’est ce qui me donnais envie de ne pas être qu’une petite rencontre.

    « C’est peut-être franc mais c’est… Gênant ? Ouais c’est ça, gênant. Ce devrait être interdis de surprendre comme ça... »

    J’avais dis ça d’une voix plutôt faible, mais de façon à ce qu’il comprenne mes mots malgré tout.

    « Bah, après je pense que ça dépend des gens. Moi je suis du genre à être plongé dans les livres, à tenter la réflexion et toi à faire du sport et à te dépenser. Je suis pas un as dans le sport moi. Enfin, j’ai un niveau tout à fait normal. Contrairement à toi.  »

    Puis, lorsqu’il s’excusa, je levais une main vers lui en un signe de paix. Sa réaction ne m’avait pas tellement surpris. Je n’allais pas lui faire la tête pour si peu, même si techniquement j’en étais hautement capable. Mais je ne voulais pas tenter de passer encore plus pour un gamin. Alors à la place je le regardais, riant un dernier petit coup.

    « Endo-crino-logie. L’étude des hormones si tu préfères. Et ouais, pour l’autre c’est ça en quelque sorte. Hum. Ouais je vois. Mais promis, je pose pas de question la dessus.  »

    Je ne voulais pas prendre le risque qu’il se ferme encore une fois ou même qu’il s’énerve tout court. Peut-être que tout comme moi sa vie n’était pas faite que de cadeaux ? Après tout, en regardant les gens, on est pas forcément capable de les comprendre. Suffit de me regarder d’ailleurs. Qui pourrait penser une seule seconde que je suis rongé par quelque chose ? A part ma famille proche et mes amis les plus important, personne. Et encore, il n’y avait qu’une seule personne en dehors de ma famille à être au courant. Ainsi que l’administration du campus mais ça c’était obligé. Tout était dans mon dossier. Et je me demandais si lui aussi était de ce genre là, après tout, on ne sait jamais. Mais je n’allais pas faire mon psychopathe et fouiller dans sa vie, ça il en était hors de question. Mais là, après ses mots, j’étais assez perturbé.

    « Oh bah, c’est pas grand chose tu sais. Puis j’ai l’habitude me tomber, c’est pas la première fois. Mon genou doit sûrement saigner pour montrer son mécontentement. Je m’occupe pas assez de lui. »

    Ah oui je me rappelais de toutes ses gamelles que je m’étais mangé. Surtout quand j’avais commencé le skate. Entre les poteaux, les trottoirs, les voitures à l’arrêt, j’en avais vu pleins. Je m’étais d’ailleurs cassé deux dans avec ses conneries. Il n’y a que maintenant que je me mettais aux gens !  Et puis, il était quand même dur avec lui même ! Dans le fond il était quand même quelqu’un de bien. J’allais d’ailleurs répliquer là dessus quand il partit, d’une manière assez prématuré. Je ne bougeais pas durant un instant, avant de comprendre. Bien vite, je posais de l’argent sur la table avant de saisir ma planche et de sortir à mon tour. Et en le voyant, je montais sur ma planche afin de le rattraper, même si mon genou me piquait, tant pis pour lui. Pour ralentir à coté de lui, j’avais tout simplement attrapé son bras.

    « C’est vraiment pas sympa d’abandonner un pauvre enfant tel que moi. Suis-je donc de si mauvaise compagnie ? »

    Je me moquais un peu, pour ne pas changer. Non vraiment, il était surprenant quand même ! Et ça ne pouvait que me donner envie de l’embêter, encore et encore. J’étais tellement certain qu’il n’était pas aussi brute qu’il pouvait le montrer. Foi de Il Nam j’en était persuadé ! Je riais d’ailleurs tout seul.

    « Tu me brises le coeur. Mais puisque moi je t’ai brisé les basques assez longtemps je te laisse tranquille. Pour cette fois du moins. Parce que crois moi qu’on risque de se revoir assez souvent ! Puis fais gaffe, je fais très souvent du skate. J’espère juste que si tu te reprend quelqu’un en skate, ça sera moi ! Tchaou.  »

    Et sur ses mots, après un petit sourire complètement débile, je le lâchais pour partir. Nan vraiment, fallais pas que je me fasse oublier. Puis j’imaginais bien le truc. Ce pauvre Myungsoo complètement stressé à l’idée de se prendre à nouveau quelqu’un dans la tronche. Décidément, je l’aimais bien lui. Et pour la peine, contrairement à ce qu’il avait dit, je partais pour l’appartement. J’avais pas envie d’aller en cour aujourd’hui et je n’allais pas changer d’avis. Non, j’avais des choses à raconter à un certain petit lapin.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Crash! [Il Nam]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Crash! [Il Nam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [AIDE] Crash Opera 9.7 rev. 35541 suite a fixOperaFlash
» [INFO] Crash-test et autres
» Vidéo de crash des 30 années du Paris-dakar...
» Crash bandicoot
» ce soir sur Arte : Vers un crash alimentaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
life in daesan :: 
entre nous
 :: rp
-