AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
joyeux noël ♥️

Partagez | .
 

 BYEOL JAXEN ➜ Sometimes, illusions are better than truth.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Pseudo : mangue.
Messages : 31
Date d'inscription : 16/11/2013
DC : babi naegi.
Avatar : pépé park. (park jae beom).



Localisation : tu m'demandes ça alors que je suis magnifique et qu'on me repère aussi vite qu'un éléphant en pleine ville ?
Métier / Etudes : je suis propriétaire d'un bar, depuis que je suis arrivé en ville.

MessageSujet: BYEOL JAXEN ➜ Sometimes, illusions are better than truth.   Sam 16 Nov - 16:42

byeol jaxen
je me présente
je suis byeol jaxen, mais mes proches m'appellent jax. j'ai vingt-trois ans et je suis né le huit janvier. je suis originaire de miami aux usa. je suis bisexuel, et mon cœur est actuellement en bordel à cause d'une peste. je suis actuellement propriétaire d'un bar ce qui fait que je suis plutôt riche. et pour finir, j'incarne park jae beom (jay park) et je fais parti des travailleurs.
HISTOIRE.
Août 1990 (+) En cette nuit d'été, la maison des Silvery est calme, vraiment calme. Mais un bruit vient le troubler brusquement ; le bambin de la famille s'est réveillé. Les jeunes parents se retournent dans leur lit en soupirant, exaspérés. C'est sûr ; les premiers mois précédents la naissance d'un enfant ne sont pas très joyeux, mais c'est le prix à payer pour donner naissance. « C'est ton tour, ma puce, je m'en suis occupé il y a deux heures … » Annonce le jeune homme qui se replace sur le ventre, enfonçant sa tête dans l'oreiller pour se rendormir. «[color:6cf7=6600FFl] Hmm … je crois qu'il faut qu'on pense à prendre une gouvernante ; je ne vais pas supporter toutes ces nuits blanches longtemps. » Dit la concernée après s'être levée de son lit. Avant de sortir de la chambre, elle entend son mari rire. Il se moque d'elle et elle hausse des épaules. « Quel gamin. » Murmure-t-elle sur le ton de l'ironie. Elle se dépêche d'aller voir son fils ; Byeol Jaxen, anciennement Keegan Silvery. « Bah alors, qu'est-ce qui ne va pas mon bébé ? » Demande-t-elle, même si elle sait déjà qu'elle ne va recevoir que des pleurs en réponse. Et c'est ce qu'il se passe. Elle soupire une nouvelle fois avant de prendre le bambin dans ses bras. L'enfant se calme directement et ferme les yeux instinctivement. Sa mère le regarde, hébété. L'a-t-il réellement réveillé seulement pour ça ? Son nez se fronce de lui-même tandis qu'elle berce son fils, avant de sourire faiblement. Elle qui a toujours trouvé les nouveaux nés très moche, son enfant est une exception à la règle. Elle le trouve magnifique. Mais tout le monde le sait ; ce ne sont que les pensées d'une maman. Aucune mère ne trouvera jamais son enfant moche. C'est comme ça, c'est tout.

Septembre 1993 (+) Jaxen se tient devant une vitrine, les lèvres entrouvertes et les yeux illuminés. Il tire inlassablement sur la main de son père qui discute avec un homme de son âge. Finalement, lorsque la conversation se termine, le père du garçon se tourne vers lui pour lui demander ce qu'il veut. « Papa ! Je veux une glace italienne ! » Demanda-t-il, se retournant vers son père avant de faire la moue. Le concerné rigole légèrement avant d'ébouriffer les cheveux de son fils. « Vicieux. Tu sais très bien que je ne peux pas résister à ta bouille d'ange ! On y va ! Nougat, je parie ? » « Oh oui, oui, oui ! Nougaaat ! » L'enfant tire son père jusque dans la boutique du glacier en sautillant, un immense sourire accroché à ses lèvres. Son paternel le laisse prendre la commande, souriant tendrement devant l'air béat de son fils unique. Le glacier tend finalement les deux glaces demandées et le père de Jaxen s'empresse de payer avant de sortir, tous deux ayant leur glace préférée. « Merci papa ! T'es le meilleur ! » Et le reste de la journée se passe tranquillement, sans aucun autre caprice du jeune Silvery.

Janvier 1997 (+) Jaxen se bouche les oreilles, caché sous son lit, les larmes aux yeux. Il tremble et mords sa lèvre inférieure toutes les deux secondes. Ses parents hurlent, des bruits de vaisselles cassées se font entendre. C'est la troisième fois ce mois-ci qu'ils se battent. Avant, ils ne s'étaient jamais criés dessus. Avant ... l'enfant donnerait tout pour revenir en arrière, faire que sa mère ne découvre pas son père avec une autre. Il a beau être petit, il a compris. Son père trompe sa mère et cette dernière en souffre. Il se roule en boule, reniflant bruyamment tandis que les cris fusent encore plus fort. « Putain Jared, tu te rends compte qu'on a un gosse ? » « Ne le mets pas dans cette histoire. » « MAIS PUTAIN C'EST TON FILS ! » Un bruit de gifle se fait entendre et Jaxen sursaute. Il rampe pour finalement se lever et coller son oreille droite contre la porte. Personne n'a le droit de porter la main sur sa mère. Il tremble encore. « Ferme-là. Si tu n'es pas contente, casse-toi. Je n'ai pas besoin de toi pour vivre. » Jaxen recule brusquement, les lèvres entrouvertes, de la morve coulant de son nez. Oui, il n'est pas beau à voir, mais sur le moment, il ne pense plus à son physique. Il pense à sa mère. Elle ne peut pas partir. Elle n'a pas le droit de l'abandonner. L'enfant court à son bureau pour attraper son baladeur mp3 avant de mettre la musique à fond. Finalement, il réussit à s'endormir, les cris n'atteignant plus ses oreilles de petit garçon innocent.

Juillet 2000 (+) Jaxen attend sur le banc de l'école, les bras croisés. Cela fait trois mois qu'il est arrivé à Séoul, en Corée du Sud, avec ses parents. Il regarde les parents venant chercher leurs enfants avec un grand sourire aux lèvres. Son père va être en retard, il le sait, on l'a prévenu. L'enfant soupire longuement avant de sentir une main pressée son épaule. Il relève légèrement la tête avant de tomber nez à nez avec le nouvel élève ; un petit brun aux yeux verts. Il lui sourit faiblement avant de se décaler pour lui laisser une place. « Salut, moi c'est Tae Jun, mais les autres m'appellent Junie. » Annonce l'enfant, tendant une main amicale vers le jeune Silvery. « Moi c'est Keegan Silvery. » Répond-il simplement. Pendant quelques minutes, aucun des deux ne parlent, jusqu'à-ce que Tae Jun lance la conversation sur les courses de voitures. Au bout de cinq minutes, les deux garçons décident de devenir ami et lorsque la mère du garçon se montre, les deux enfants se saluent en souriant. Quelques minutes plus tard, le père de Jaxen arrive enfin. « Tu n'as pas attendu trop longtemps, j'espère ? » Demande le trentenaire, les cheveux un peu défaits. Jaxen hausse des épaules tout en montant dans la voiture de sport de son paternel. « Non. Je me suis fait un nouvel ami, il s'appelle Tae Jun, il est super ! » « Je suis content pour toi. » Et la conversation se termine là. Depuis quelques semaines, son père se fait un peu plus distant avec lui, mais cela ne dérange pas Jaxen. Depuis qu'il a porté la main sur sa mère, l'enfant ne considère plus son père comme tel. Pour lui, c'est un étranger. Quelqu'un à éradiquer de sa vie. Il le déteste.

Octobre 2006 (+) Tae Jun vient de passer en vitesse devant Jaxen qui comprend très vite le signal. Il commence donc à le suivre, suivit de deux autres garçons. Il y a une bande de garçons au collège ; des garçons qu'ils n'aiment pas du tout. Ils font la loi et frappe les autres. Jaxen n'aime pas ça. Surtout depuis qu'ils s'en sont pris à Tae Jun, son meilleur ami. Les quatre amis foncent sur le petit trio. C'est une embuscade. Il n'y a aucun professeur dans les parages, ils vont souffrir. Jun frappe le premier, donnant un coup de pied dans les côtes à l'un des garçons. Jaxen le suit de près en utilisant son poing droit qu'il envoie très vite dans la mâchoire du « leader » du trio. La bagarre est animée et très vite, les teignes se retrouvent entourés de spectateur. Les coups fusent de tous les côtés jusqu'à-ce que les surveillants se montrent, éloignant les adolescents des autres. « Touches encore une fois Junie et je te tue ! » Hurle Jaxen qui se débat comme il peut pour qu'on le laisse aller lui refaire le portrait. « Calme-toi Keegan. » Demande l'un des surveillants en le tirant derrière. Les deux groupes se retrouvent très vite au bureau du directeur et très vite, les parents des sept garçons arrivent. Lorsque c'est au tour des parents de Jaxen, le jeune homme se montre très boudeur. « Votre fils s'en est pris à des garçons sans aucune rai- » « Ils ont frappé Tae Jun, la vengeance est quelque chose de sacré. » Après cette phrase, le jeune Silvery se prend une légère tapette sur la tête de la part de son père, qui lui lance alors un regard froid. « Excusez-le, je ne sais pas ce qu'il lui prend. » « Monsieur Silvery, vous savez, ce n'est pas la première fois qu'il se bat de la sorte. Si je le reprends en train de se battre, je pense qu'il faudra voir ... une punition plus sévère que les heures de colles, si vous voyez ce que je veux dire. » « Bien-sûr, monsieur. Bien-sûr. » Les trois Silvery sortent finalement du bureau du directeur et foncent dans la voiture pour parler à l'abri des regards indiscrets. « Keegan, tu es privé de sorties, de télévision, de jeux vidéos et bien-sûr, hors de question que Han Tae Jun vienne à la maison ce week-end. » « Quoi ? Mais papa ... » « Pas de mais. » « Pourtant, toi, quand tu frappes maman, personne te dit rien, alors que c'est les connards qui font ça. » C'est la phrase de trop. Pour la première fois de sa vie, Jaxen se reçoit une gifle de la part de son père. L'adolescent ouvre grand les yeux tandis que sa mère fixe ses genoux, n'osant rien dire. « Quand on rentre, tu vas dans ta chambre. Tu ne mangeras pas ce soir. » Ce fut la première altération entre le père et le fils Byeol.

Novembre 2009 (+) Jaxen vient de recevoir un coup de fil de son meilleur ami. Son coeur bat la chamade tandis qu'il ouvre la fenêtre de sa chambre pour filer en douce. Il se met à courir à travers les rues de Séoul. Le quartier est grand, mais il sera bientôt chez Tae Jun. Finalement, lorsqu'il arrive devant l'immeuble, il sonne comme un taré à l'interphone jusqu'à-ce qu'on lui ouvre la porte. Il entre dans l'appartement du jeune homme avant de voir l'épave qu'est devenu son plus proche ami. Il est dans un sale état. Ses vêtements sont pleins de sang, ses lèvres sont gonflées et son arcade est ouverte. Il s'approche lentement avant de lui demander ce qu'il s'est passé. « Keegan ... tu sais que ma mère est malade ... je voulais l'aider ... seulement ... j-je ne peux pas les rembourser ... pas tout de suite ... ils veulent me tuer Keegan ... » Le jeune Silvery entrouvre les lèvres sans pour autant parler. Il reste choqué. Dans quel merdier s'est-il foutu, celui-là ? « K-Keegan ... aide-moi ... s'il te plaît ... » Il ne peut pas dire non. C'est la seule personne en qui il a confiance. « Je vais aller les voir. » Dit-il tout en se relevant, mais il est vite rattrapé par la main de Tae Jun. « Non ... non. Ils vont te ... te tuer. » « Je n'ai pas d'ordre à recevoir, Junie. J'y vais et c'est tout. Cette histoire sera réglée dans moins d'une heure. » Dit-il avant de sortir de l'appartement, les poings serrés. Personne ne s'en prend à ses proches. Personne. Pas même les gangs de Séoul. C'est sûrement naïf de penser ainsi, mais Jaxen pense comme ça, c'est tout.

Très vite, il arrive à destination. Un groupe est là, en plein trafic de drogues. Jaxen s'approche, on le toise du regard tandis qu'il s'arrête pour finalement croiser les bras contre son torse. Un jeune homme s'approche de lui pour lui faire face, le regard froid et méprisant. « C'est quoi, ton problème ? » « T'es celui à qui Han Tae Jun doit de la tune ? » Demande Jaxen, sans prévenir, sans sourciller. « Ouai. Ouai, c'est moi. Pourquoi ? Il t'envoie à sa place ? » « Je m'envoie moi-même. Je ne te paierai pas pour Junie. Je viens te proposer mes services en échange de sa vie. » L'homme tourne autour de Jaxen tel un vautour, marmonnant dans sa barbe avant de lui donner un coup dans le dos, le faisant tomber à terre, sous la surprise. Le jeune Silvery se relève sans broncher. Il sait très bien à qui il à affaire. « Et pourquoi je ferai ça ? » Demande le leader du gang, méfiant. « Parce que mon meilleur ami a besoin de moi et que je ferai tout pour le protéger. Il est comme mon frère, alors tu devrais savoir qu'un lien comme ça est plus fort que n'importe quoi. Tu dois bien avoir besoin de main d'oeuvre dans un domaine. » « Ouai, j'ai perdu mon tueur à gages alors j'ai besoin d'un nouveau tueur. » Jaxen se raidit. Quoi ? Non. Hors de question qu'il tue. L'inconnu laisse un rictus étirer ses lèvres roses avant d'hausser des épaules. « Reviens me voir quand tu te seras décidé, mon p'tit. » Le Silvery n'attend pas plus longtemps avant de filer, ignorant les personnes le fixant d'un air froid. Pas possible. Tae Jun devra trouver une autre solution. C'est certain.

Octobre 2010 (+) En cette fameuse nuit d'automne, rien ne laisse prévoir que de terribles choses vont se passer dans ce quartier de Séoul. Le calme berçait les rues, seuls quelques crissements de pneus se faisaient entendre, mais tout cela est normal, chaque nuit, on a l'habitude de les sentir parvenir à nos oreilles. Alors, que veulent dire les quatre voitures garées devant une maison bien particulière ? Seuls les passagers de ces dernières le savent. Ainsi, on peut entendre plusieurs claquements de portières tandis que des murmures s'échappent des lèvres du groupe d'hommes armés. Dans les maisons, aux alentours, tout le monde dort. De toute façon, qui oserait s'imaginer qu'une famille possédant une très bonne réputation allait se faire massacrer sans gênes ? Personne. Les humains sont tellement naïfs et égoïstes qu'ils préfèrent ne rien voir, qu'ils préfèrent faire semblant de ne rien savoir plutôt que de se faire du mal. C'est assez déroutant quand y pense, mais qui sommes-nous pour juger ? Nous sommes exactement comme eux.

Les secondes passent sans que rien ne se passe. Le groupe d'hommes n'a  pas bougé. Ils fixent tous un point particuliers ; la lumière émanant de l'une des pièces de la maison dans laquelle ils doivent entrer. Pourtant, à trois heures du matin, tout le monde est censé dormir, n'est-ce pas ? Celui considéré comme le chef soupire et hausse des épaules, faisant signes à ses acolytes de le suivre. De toute façon, ils ne sont que deux adultes entre ses murs, alors ... que pourront-ils faire contre une dizaine d'hommes armés jusqu'aux os ? Rien, évidemment, ils ne pourront rien faire du tout. C'est ainsi qu'ils ouvrent la porte grâce à un fil d'acier et qu'ils rentrent dans la maison de banlieue sans faire le moindre bruit. Deux restent dehors tandis que les huit autres se dépêchent de monter à l'étage. Il n'y a que le silence les accompagnant. Parfois, l'un d'eux respire trop forts et tous s'arrêtent pour le dévisager, mais ils reprennent très vite leur marche en direction de la première chambre à coucher. Une porte s'ouvre lentement et un spectacle plutôt attendrissant se passe devant leurs yeux, seulement, ils ont été entraînés pour ne ressentir aucun sentiment de pitié. Non, ils sont là pour tuer, pas pour jouer les gentils messieurs. Tous retirent la sécurité de leurs armes et sont étonnés de voir les deux personnes encore endormies quelques secondes plus tôt se relever d'un coup. Le jeune adulte ouvre grand les yeux et se jette sur sa femme tandis que les coups retentissent brusquement. Pas très loin d'eux, un enfant vient d'ouvrir les yeux et sort de son lit, tremblant comme une feuille. « Pitié … » Souffle la jeune femme qui serre le corps inerte de l'homme qu'elle aimait. Les larmes descendent le long de ses joues sans s'arrêter et le chef du groupe s'approche lentement d'elle tandis qu'elle plonge son regard dans le sien. Il faut qu'elle gagne du temps. Son fils est intelligent, il s’enfuira et ira prévenir les autres. Oui, c'est ce qu'elle se dit. Elle entrouvre les lèvres pour parler, mais elle n'a pas le temps de dire un mot de plus qu'une balle se niche dans sa tempe gauche. C'est ainsi que, les yeux exorbités et les mains serrant les épaules de la première victime, le corps de la femme tombe part terre en un bruit sec. Les hommes ne s'attardent pas très longtemps et changent de pièce. Sauf un. Jaxen, le soit disant chef. Il se mord la lèvre inférieure et sent un frisson parcourir son dos. Ce n'est pas la première fois qu'il tue, mais … il ressent toujours le même sentiment de dégoût. Oui, il se dégoûte lui-même. Même si Tae Jun a disparu du jour au lendemain il y a trois mois, Jaxen continue son travail. Un peu plus loin, caché dans son coffre à jouets, le fils du jeune couple décédé vient d'envoyer un sms de SOS aux amis de ses parents. Comment a-t-il eu le téléphone ? C'est très simple. Ses parents le lui laissent toujours la nuit et lorsqu'ils ne sont pas là. Après tout, ils ne font pas partis d'un gang pour rien. Un homme au visage balafré ouvre la porte de la chambre de l'enfant en toute hâte, la faisant ainsi claquer contre le mur et alertant le seul mineur présent dans la maison qui ferme les yeux petit à petit, se berçant lentement en se disant que ce n'est qu'un cauchemar, que sa mère va bientôt le réveiller et le prendre dans ses bras pour le câliner en le réconfortant. Oui, il en est sûr. Alors, pourquoi diable ne vient-elle pas ? Il sursaute alors qu'une lumière l'aveugle et il pousse un petit couinement quand une main lui agrippe fermement le bras droit pour le tirer hors de sa cachette. Il ne rêve pas … non, la douleur est trop forte pour que cela ne soit qu'un rêve … Il va donc mourir ici ? L'enfant se débat autant qu'il le peut, mais un autre arrive et lui donne un coup sur la tête qui l'assomme un peu.

« Doucement petit, je ne vais pas te faire de mal, ne t'en fais pas. » La voix rauque le transperce. La peur monte petit à petit, faisant trembler tous ses muscles. Du haut de ses six ans, il ne peut que supplier, sa petite voix tremblotante attirant les rires des autres hommes présents dans la pièce. Dans la chambre d'à côté, ses parents viennent d'être tués ; son tour va bientôt arriver.  « Calme-toi petit, on ne te veut pas de mal. » Tonne la voix rauque appartenant à l'homme qui enserre sa gorge d'une main. Cependant, il n'écoute pas son tortionnaire et tente de se débattre une nouvelle fois, enlevant dans son élan, la cagoule l'empêchant de voir qui est son agresseur. L'enfant ouvre grand les yeux, reconnaissant son visage. Il bégaie quelques mots sans pour autant réussir à faire une phrase correcte tandis que son agresseur approche de sa tempe un revolver. « Tu n'aurais jamais dû faire ça, petit. » La sécurité de l'arme fut retirée. L'enfant se mord la lèvre inférieure et ferme les yeux aussi fort qu'il le peut, attendant le moment fatidique. Un coup résonne alors dans toute la maison et se répercute entre les murs. Les hommes présents lors du coup tiré partent sans plus attendre se dépêchant de monter dans leurs véhicules. Jaxen est à l'intérieur de l'un de ces derniers. Il est côté passager et essuie son visage grâce à un chiffon. Ses mains tremblent. Il vient de tuer. Encore. Cela le dégoute. Mais il ne peut rien faire d'autre. Enfin … c'est ce qu'il croit pour le moment.

Janvier 2013 (+) Jaxen la regarde. Cela fait un mois qu'il la suit en secret. Qu'il l'épie pour connaître le meilleur moment où la tuer. Il ne comprend pas pourquoi. Hier, il a eu l'occasion de le faire, mais il n'a pas pu s'y résoudre. Ils se sont parlés une fois, lorsqu'il lui est rentré dedans pour lui voler son porte monnaie sans qu'elle le remarque. Il fallait qu'il en sache plus sur elle. Elle est sa future victime. La fille de l'un des nouveaux ennemis du leader du gang auquel Jaxen appartient. En effet, le père de cette dernière s'est endetté auprès du patron du jeune Silvery. Son but est maintenant de la tuer. Il s'installe sur un banc, à quelques mètres d'elle, une capuche cachant son visage. Il joue à un jeu sur son android tout en gardant un oeil sur la jeune femme. Brusquement, cette dernière s'en va. « Suis-là. » La voix résonne dans son oreillette. Le moment est venu. Il est en sûr. Il se relève doucement et commence à la suivre de nouveau. Elle se retourne. L'a-t-elle remarqué ? Non. Impossible. Elle s'engage dans une ruelle et Jaxen l'a suit. Elle se met à courir, le jeune homme en fait de même et très vite, il l'a rattrape et la plaque contre un mur. Elle plisse des yeux et tente de reprendre une respiration normale. « Les hommes de mon père te suivent. Si tu me tues, ils te tueront aussi. » Jaxen n'en croit pas un mot. Il sait très bien que les hommes derrière lui sont ses acolytes. « Non. Ils ont déjà été tué. » Annonce-t-il. Il sort un couteau de sa veste et le place sous la gorge de la jeune femme. « Fais-le. » La voix retentit de nouveau, mais Jaxen tremble. Il ne peut pas. Il ne sait pas pourquoi. Du moins, il ne veut pas se l'avouer. Tomber amoureux ? Et puis quoi encore ? L'amour, cela n'existe pas. « Si tu ne le fais pas, les autres s'en occuperont pour toi. » Cette menace est de trop. Jaxen arrache l'oreillette et le micro étant accrochés à lui. Il attrape le poignet de la presque inconnue avant de la forcer à courir.  « Bouge. On n'a pas beaucoup de temps avant qu'ils ne captent que je fais foirer le plan. » Elle se débat, mais le jeune Byeol est trop fort. Il veut la protéger. Il en a besoin. Il le sait. Mais il ne veut pas y croire. Il préfère se dire qu'il en marre de son boulot. Qu'il veut vivre comme avant ; normalement. Très vite, ils arrivent à son appartement. Il l'oblige à rester assise sur le canapé. « Ne bouge pas. Tu n'es plus en sécurité nulle part. » Jaxen attrape ses papiers avant d'envoyer de prendre ses clefs de voiture, reprenant la jeune femme par le poignet. Ils descendent en vitesse et Jaxen la force à rentrer dans sa voiture. « Mais laissez-moi partir ! » « T'es conne ou tu le fais exprès ? A l'heure qu'il est, ils sont en train de descendre ta famille et crois-moi, tu ne veux pas voir le spectacle. Maintenant, tu ne peux faire confiance à personne. Je ne te dis pas de me faire confiance. Tu peux même t'enfuir, je ne te retiens pas. Mais tu crèveras. Sans moi, t'es morte, maintenant. » Dit-il avant d'appuyer sur l'accélérateur pour se rendre à la décharge. « Bon, on descend. On va se rendre chez un ami à moi, il nous aidera. » Annonce-t-il avant de la tirer derrière lui, sur ses gardes.

---------------------------------------

« Voilà ta nouvelle carte d'identité. Tu devras faire gaffe quand même. On ne sait jamais. » Annonce Jaxen tout en tendant des papiers à la jeune femme lui faisant face. Elle ne le supporte pas, mais elle est obligée de faire avec. Sans lui, elle se fera tuer. D'ailleurs, elle a failli en faire les frais en essayant de s'enfuir. L'un des membres du gang la poursuivant lui a tirer dessus juste avant que Jaxen n'arrive pour la sauver. Elle gardera toujours une cicatrice sur la cuisse de cet incident. « Quand on sera là-bas, plus question qu'on s'appelle par nos anciens prénoms. Pas de Keegan, ni de Silvery. Seulement Jaxen ou Byeol, compris ? » Elle hoche de la tête positivement, même si elle aimerait lui coller une droite en pleine tête. Le jeune homme soupire longuement avant de réserver un billet d'avion pour Daesan. Ils vont habiter là-bas. Ils y seront en sécurité. Jaxen en est sûr. Il passe une main dans ses cheveux avant de ranger la dernière valise dans la voiture de sport de son ami. Il lui fait confiance, c'est vrai, mais il ne lui a pas dit où ils se rendent. Après tout, pourquoi le lui dirait-il ? Ils ne se reverront plus, après tout. « Bon, allez. On s'casse d'ici. » Dit-il avant de monter dans la voiture suivit de près par la jeune femme.

Octobre 2013 (+) « J'y vais ! » La voix de la jeune femme se fait entendre dans la maison tandis que Jaxen sursaute. Il se lève du canapé pour la regarder partir. Cela fait maintenant huit mois qu'ils habitent ensemble. Et même s'ils se prennent très souvent la tête, ils arrivent à s'entendre, de temps en temps. Jaxen ne lui a toujours pas dit pourquoi il l'a protégé. Dès qu'elle tente de lui en parler, il évite le sujet. Il ne veut plus parler de son passé. Il ne veut pas lui dire pourquoi il l'a sauvé, au péril de sa propre vie. De toute façon, comment pourrait-il lui dire qu'il l'aime, si lui-même ne veut pas y croire ? Après tout, c'est un homme marié à sa peur de l'amour.

PETITS PLUS.
➜ aimable, affectueux, ambitieux, charismatique, courageux, peut se montrer drôle et souriant, énergique, intelligent, mature, patient, protecteur, responsable, sportif, peut se montrer sympathique et amical. ➜ agressif, arrogant, bagarreur, borné, facilement boudeur, cachotier, compliqué, désobéissant, égoïste, entêté, familier, jaloux, méfiant, narcissique, paresseux, pervers, rancunier, sans gêne, têtu. ➜ jaxen est quelqu'un qui ne croit pas en l'amour. enfant, il voyait souvent son père frapper sa mère, de part ce fait, il ne veut jamais tomber amoureux, par peur de devenir comme lui. ➜ il a été tueur à gages pour aider un ancien ami à survivre ; ce dernier av ait des dettes envers un gang à séoul. depuis, jaxen est hanté par les visages de ses victimes. ➜ pour oublier son passé, il lui arrive de se droguer ou de boire beaucoup, mais il n'est pas accro à quoi que ce soit ; il sait se contenir. ➜ il a toujours un revolver sous son lit ; jaxen a toujours l'impression d'être suivi et préfère être en mesure de se protéger. ➜ c'est une évidence ; jaxen est un homme à femme, mais également un homme à homme. il couche avec n'importe qui, tant que la personne est jolie. ➜ avec un peu de patience, les gens arrivent à percer sa carapace et il peut se révéler être une personne très souriante et affectueuse. ➜ il fronce très souvent le nez lorsqu'il est irrité par quelque chose. ➜ c'est un fanatique de film d'horreur et de jeux d'actions. ➜ avant de devenir propriétaire d'un bar à daesan, jaxen avait une mission ; tuer une jeune femme, mais il n'a pas pu s'y résoudre. en l'espionnant et en la suivant, il en est tombé amoureux ; mais il n'a jamais pu se l'avouer ; après tout, il a bien trop peur de l'amour. c'est un peu à cause d'elle qu'il est en fuite et qu'il vit dans la peur d'être retrouvé. ➜ il déteste les orages ; c'est l'une des rares choses qui l'effraie. ➜ jaxen est un vrai ventre sur pattes ; il pourrait manger n'importe quoi à n'importe quelle heure s'il n'avait pas peur de grossir. ➜ il va à beaucoup de soirées pour se détendre. ➜ il vit actuellement avec la fille qu'il a décidé d'épargner ; cette même personne qu'il aime et qu'il déteste en même temps. ➜ avant, on le surnommait l'aigle ; car il surprenait toujours ses victimes d'en haut. ➜ il aimerait effacer son passé, c'est pourquoi être dans cette ville lui permet de recommencer à zéro. ➜ il a husky qui lui est très cher ; c'est encore un chiot ; il se nomme zeus et est son plus cher ami. ➜ il adore les vêtements et va souvent faire du shopping. ➜ il peut se montrer très enfantin. ➜ c'est un fanatique de granités et de cafés ; il ne peut pas s'en passer. ➜ il mange beaucoup de cupcakes et de macarons. ➜ il conduit toujours avec prudence. ➜ il adore les chats et dès qu'il en voit un dans la rue, il est obligé de l'approcher et de le caresser ; il trouve ces félins mystérieux. ➜ il déteste l'injustice, même s'il en a causé quelques mois plus tôt. ➜ il reste tout de même une personne impulsive. ➜ il se mord assez souvent la lèvre inférieure. ➜ jaxen sait parler anglais, coréen et mandarin couramment. il connaît également les bases du français. ➜ il joue de la guitare depuis qu'il a six ans. ➜ il lit beaucoup.
et toi, derrière l'écran ?
wesh bande de frites, ici mangue le fruit au rapport. -on est des tubs on est pas des pros, mais on a tous qu'il vous faut- /BAM/ bon, code validé, hein hein ? puis si vous avez besoin d'en connaître plus sur ma personne, allez voir chez naegi, j'ai déjà fait une loooongue présentation sur sa fifiche. bref, j'vous neeeem !  

_________________
I'm not in love
love is not real.


Dernière édition par Byeol Jaxen le Sam 16 Nov - 18:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Pseudo : Ivy, chanus.
Messages : 203
Date d'inscription : 02/11/2013
DC : no one~
Avatar : Xi LuHan [exo]



Localisation : .. chez moi?
Métier / Etudes : Étudiant en photographie, et en ingénierie de la vision. ça claque hein?



MessageSujet: Re: BYEOL JAXEN ➜ Sometimes, illusions are better than truth.   Sam 16 Nov - 16:43

jay paaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaark **
rebienvenue & fighting pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Pseudo : eden / black leather
Messages : 1105
Date d'inscription : 28/10/2013
DC : beom soo hee & yuksipil :$$
Avatar : taeil (block b)



Métier / Etudes : propriétaire d'une petite pâtisserie



MessageSujet: Re: BYEOL JAXEN ➜ Sometimes, illusions are better than truth.   Sam 16 Nov - 16:45

NON MAIs JAY PARK JAY PARK JAY PARK JAY PARK JAY PARK JAY PARK JAY PARK JAY PARK trop de perfection pour mes yeux ohlala ohlala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Pseudo : mangue.
Messages : 31
Date d'inscription : 16/11/2013
DC : babi naegi.
Avatar : pépé park. (park jae beom).



Localisation : tu m'demandes ça alors que je suis magnifique et qu'on me repère aussi vite qu'un éléphant en pleine ville ?
Métier / Etudes : je suis propriétaire d'un bar, depuis que je suis arrivé en ville.

MessageSujet: Re: BYEOL JAXEN ➜ Sometimes, illusions are better than truth.   Sam 16 Nov - 16:59

HAHAHA tremblez devant mon sex appeal !    
vous n'êtes que des   à côtés de moi /BAM/
merci vous deuuuux   

_________________
I'm not in love
love is not real.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Pseudo : Reeholay
Messages : 148
Date d'inscription : 30/10/2013
DC : .
Avatar : Seyong



Localisation : Sur un terrain de badminton encore en train de s’entraîner peut-être...
Métier / Etudes : Etudiant dans le sport...est-ce vraiment ma voie ?

MessageSujet: Re: BYEOL JAXEN ➜ Sometimes, illusions are better than truth.   Sam 16 Nov - 17:41

Rebienvenue et fighting pour ta fiche ♥ J'espère qu'on aura un petit lien huhuhu~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Pseudo : mangue.
Messages : 31
Date d'inscription : 16/11/2013
DC : babi naegi.
Avatar : pépé park. (park jae beom).



Localisation : tu m'demandes ça alors que je suis magnifique et qu'on me repère aussi vite qu'un éléphant en pleine ville ?
Métier / Etudes : je suis propriétaire d'un bar, depuis que je suis arrivé en ville.

MessageSujet: Re: BYEOL JAXEN ➜ Sometimes, illusions are better than truth.   Sam 16 Nov - 17:46

merciiiii  
ohouiii, no soucy pour le lieeen !  

_________________
I'm not in love
love is not real.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Pseudo : breath/elsa la caca.
Messages : 989
Date d'inscription : 29/10/2013
DC : bae soo mee.
Avatar : yoon perfect bora (sistar).



Métier / Etudes : esthéticienne & professeur de danse classique.



MessageSujet: Re: BYEOL JAXEN ➜ Sometimes, illusions are better than truth.   Sam 16 Nov - 18:02

PUTAIN JAY PARK OMFG.

JAY PARK. PUTAIN. J'AIME CE MEC. T'AS REJOINT LE CÔTE OBSCUR DES DCS. ♥️ puis jay park x bora (ça bat pas le jay park x hyorin) ♥️ tu roxes ok. bref re-bienvenue, il nous faudra un liiiien ok. ♥️ aller fighting pour ta fiche.

_________________

    stand up for love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dance-floor-move-it-now.tumblr.com/

avatar

Pseudo : mangue.
Messages : 31
Date d'inscription : 16/11/2013
DC : babi naegi.
Avatar : pépé park. (park jae beom).



Localisation : tu m'demandes ça alors que je suis magnifique et qu'on me repère aussi vite qu'un éléphant en pleine ville ?
Métier / Etudes : je suis propriétaire d'un bar, depuis que je suis arrivé en ville.

MessageSujet: Re: BYEOL JAXEN ➜ Sometimes, illusions are better than truth.   Sam 16 Nov - 18:03

HAHAHA JE SAVAIS QUE JAY ALLAIT TE FAIRE CET EFFET-LA     nàn mais ouaaai, il nous faudra un lien, j'avoue ! OBLIGEEEEE   merciiiii  

_________________
I'm not in love
love is not real.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Pseudo : eden / black leather
Messages : 94
Date d'inscription : 31/10/2013
DC : do jun seo ♥
Avatar : zuny (ladies' code)



Métier / Etudes : je n'ai pas eu l'occasion de faire des études, je n'ai pas de travail.



MessageSujet: Re: BYEOL JAXEN ➜ Sometimes, illusions are better than truth.   Sam 16 Nov - 18:55

j'aime ta fiche, j'aime ton personnage
tu es validé(e)
félicitation

Bienvenue officiellement sur le forum ! Tu fais maintenant partie des travailleurs ! La partie rpg et le flood sont maintenant ouvert à toi. Mais avant ça, il te faudra créer ta fiche de lien et aussi ton répertoire de rp qui doit être obligatoirement rempli. N'oublie pas aussi de faire tes demandes. Et surtout... Amuse toi bien !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Pseudo : mangue.
Messages : 31
Date d'inscription : 16/11/2013
DC : babi naegi.
Avatar : pépé park. (park jae beom).



Localisation : tu m'demandes ça alors que je suis magnifique et qu'on me repère aussi vite qu'un éléphant en pleine ville ?
Métier / Etudes : je suis propriétaire d'un bar, depuis que je suis arrivé en ville.

MessageSujet: Re: BYEOL JAXEN ➜ Sometimes, illusions are better than truth.   Sam 16 Nov - 18:57

hiii, merci beaucouuuup !  

_________________
I'm not in love
love is not real.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: BYEOL JAXEN ➜ Sometimes, illusions are better than truth.   

Revenir en haut Aller en bas
 

BYEOL JAXEN ➜ Sometimes, illusions are better than truth.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [film] Le Maître des Illusions
» Illusions d'optique
» [anthelme Hauchecorne]La tour des illusions
» Donna Tartt - Le Maître des illusions
» Illusions d'optique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
life in daesan :: 
bienvenue
 :: toute une histoire :: les personnes validées
-