AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
joyeux noël ♥️

Partagez | .
 

  I NEED A SUPERMAN 'CAUSE I'M SUPERDRUNK {feat. jang hyun ki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: I NEED A SUPERMAN 'CAUSE I'M SUPERDRUNK {feat. jang hyun ki   Ven 1 Nov - 18:35

i'm drunk and drunk dude...


Bon, il est clair que j'ai dépassé les bornes en terme de consommation d'alcool ce soir mais puisque nous sommes lundi, tout est permis ? Apparemment non puisque personne ne viendra ma chercher et forcément je vais m'étaler dans un des couloirs de l'immeuble avant d'avoir pu atteindre mon lit et Alexander viendra me repêcher quand il sera tenu au courant. Ah, quelle vie passionnante ! Et quelle future gueule de bois ! Il me suffit de l'imaginer pour me torturer l'esprit qui n'est pas assez clair au moment où je vous parle. Le type du bar est devenu grognon et m'a dit qu'il ne me servirait plus rien parce qu'il ne voulait pas me tuer. Ce qu'il ne sait pas encore c'est qu'il sert un verre à une jeune femme d'encore dix-huit ans... Qui fera ses dix-neuf le mois prochain. Mais à la limite on s'en fiche un peu de ce détail hn ? Je croise les bras et y pose ma tête en faisant mine d'être choquée par ses sages paroles ;



So Yeon - Hééé ... ? Aller papi ... Un verre de plus ou de moins hn ?



Ce qui semble faire rire toutes les personnes autour de moi, sauf le barman qui fronce les sourcils en dévisageant le plus de monde possible en même temps. Et voila comment j'ai raté l'occasion d'avoir LE dernier verre avant la route. Quelque chose me dit que je pourrais écrire un livre rien qu'avec ça. Qu'est-ce qu'il y avait de drôle dans mes paroles hn ? Je n'arrive pas à comprendre leur humour en carton dans cet état. Peut être tout simplement que c'est moi la blague ? Aller savoir, parce que moi je ne me creuserai pas plus la tête ! De l'alcool en sortirait probablement si j'essayais... Après être restée assise au bar sans que le barman ne m'offre de son attention, l'idée de rentrer s'est manifestée et j'ai vite perdu tout ce courage et cette motivation quand j'ai senti le sol tanguer sous mes pieds pour essayer de me faire valser, mais c'était trop tard, c'était avancer ou tomber.



Après avoir mit quelques dix minutes à sortir du bar, autant parce que l'envie de piquer une bouteille en douce grandissait que parce que j'avais du mal à tenir debout, je me suis retrouvée dehors. Lundi soir, il fait un peu froid dehors et personne ne traine dans les environs. Dur aussi de trouver un taxi à une heure pareille. D'ailleurs, quelle heure il est ? Je jette un coup d'oeil à mon portable mais les chiffres valses sous mes yeux comme pour m'échapper. Je le range dans ma poche sans avoir réussi à me situer dans le temps, mais il doit être vachement tard, certains magasins ont fermer entre le temps où je suis entrée et sortie du bar. Je m'accroche à tout ce que je peux pour ne pas tomber par terre. Mur, grillages, voitures, tout tant que je ne tombe pas.



Et puis un bonhomme se plante devant moi le sourire charmeur. Ce sourire qui n'est pas très assuré vous savez ? Au départ les mots viennent se cogner contre ma tête, je ne le suis pas du tout, je n'enregistre rien. Et puis lorsque l'information remonte à mon cerveau flottant dans l'alcool, je refuse ses avances en lui disant que je devais rentrer que mon père m'attendait à la maison et qu'il me tuerait si je n'arrivais pas à l'heure. Que de mensonges, enfin pas vraiment des mensonges dans le sens où parfois, Alexander se situe entre le père et le grand-frère tellement il est protecteur. Je suis sûre qu'un jour il me fixera une heure de couvre-feu, qu'il me dira de ne pas fréquenter tel garçon et qu'il me privera de sortie ! ... Mais reste à savoir si ce sera efficace. Je pense... Je pense que ça risque d'être plus comique qu'efficace si vous voulez mon avis... Bref pour en revenir au bonhomme tout bizarre il ne semble pas être d'accord avec mon idée et ... Où est-ce qu'il croit poser ses mains hn ? Je les repousse de mon mieux mais le sol ne semble pas être ami ami avec le bas de mon corps, je ne me sens pas bien, vraiment pas bien et je suis en de mauvaises compagnie. Je pense... Je pense que ça entre dans les critères pour faire partie des vies de merde, pas vous ?
© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I NEED A SUPERMAN 'CAUSE I'M SUPERDRUNK {feat. jang hyun ki   Ven 1 Nov - 18:55

... ... ...
So Yeon & Hyun Ki




∞ You need a superman ? Here I am. I'm Superbastard..
La nuit était calme, claire. Le ciel étoilé. Il faisait légèrement froid dehors, mais rien de bien grave, pourtant Hyun Ki avait enfilé une veste chaude et cachait son visage dans une grosse écharpe tout en frottant ses mains frigorifiées l'une contre l'autre. Il ne faisait pas un temps trop glacial, et pourtant Hyun Ki était mort de froid. Remontant le col de sa veste, il finit par mettre ses mains dans ses poches avec le doux espoir qu'elles se réchauffent un minimum. Son souffle formait un nuage de buée à chaque fois qu'il expirait. Pourtant il ne faisait pas si froid.. Mais Hyun Ki avait toujours craint la fraîcheur. En fait, Hyun Ki était un reptile. Il en avait toutes les caractéristiques. Il était mauvais, sinueux, manipulateur, extrêmement dangereux, insaisissable, et en plus de cela il avait le sang froid. Si bien que rester dehors par un temps pareil le rendait sur les nerfs. Son visage se redressa pour regarder la lune une fois. Elle était pleine, ronde et si pale. Ce soir s'était la pleine lune. La lune des pires cauchemars, ou la lune de la renaissance. Il fallait juste tombé sur la bonne interprétation. Hyun Ki était perplexe quant à son interprétation pour ce soir. Il se sentait agacer par le froid, mais aussi par la conversation qu'il venait d'avoir avec un proche de son père. Ils avaient parlé affaire et dans un premier temps, son interlocuteur plus âgé que lui s'était ouvertement amusé de lui. Comprenez qu'à 20 ans, Hyun Ki paraissait peu crédible et sérieux. Pourtant, il avait su se faire respecter par son aîné après quelques paroles bien placées.

Mais le rendez-vous été finis et après avoir bu quelques verres de whisky avec son aîné, il avait décidé que c'était le temps pour que son interlocuteur se retire. Et celui-ci avait docilement obéit. Enfin.. Il avait fait un pas vers l'établissement de sa puissance. Il n'était plus qu'un gosse de riche, redoutable certes, mais un gosse. Soupirant doucement, le jeune homme sorti de sa poche un paquet de cigarette. Il en piocha une et reposa le paquet dans sa poche avant de la porter à ses lèvres pour l'allumer. Décidément, il devait se détendre sinon il allait péter un câble sur le premier passant qui le regarderait de travers. Sortant un briquet de l’intérieur de sa veste, il l'alluma et regarda la flamme danser pendant quelques courts instants avant d'allumer sa cigarette. Rangeant le briquet, il tira une latte tout en fermant les yeux. Le goût de menthe envahit alors sa bouche et ses voix respiratoires. La nuit était vraiment belle.

Hyun Ki avait prit l'habitude de fumer des cigarettes à la menthe depuis un petit temps déjà, pour plusieurs raisons. Comme il était accro à la nicotine, il ne pouvait se séparer de ses cigarettes. Pourtant il n'en fumait qu'à la menthe parce que les cigarettes normales rendait l'haleine infecte et que Hyun Ki ne supportait pas cela. Celle qu'il fumait lui donnait une haleine légèrement mentholée, alors il faisait d'une pierre deux coups. Enfilant une paire de mitaines, le jeune homme finit par prendre la route de son appartement tout en expirant la fumée de ses poumons. Pendant quelques minutes, il marcha d'un pas mesuré dans des rues éclairées de Daesan. Avec l'argent qu'il avait, il aurait très bien put se payer un taxi pour rentrer. Ou alors il aurait put prendre sa voiture pour venir au bar, mais il avait envie de marcher. Marcher le calmait et l'aidait à réfléchir.

Promenant son regard autour de lui, des éclats de voix lui parvinrent d'une ruelle adjacente à l'avenue sur laquelle il marchait. Intrigué, il continua d'avancer jusqu'à l'embranchement de la rue. Il n'en avait rien à faire de ce qu'il se passait, mais il voulait savoir à quoi s'attendre. La ruelle était suffisamment éclairée pour que Hyun Ki arrive à distinguer les courbes d'une femme plaquée contre le mur par un homme qui n'avait pas l'air frais. Vu comment la jeune femme essayait de repousser les avances de l'homme, celle-ci ne devait pas être consentante. Hyun Ki haussa les épaule tout en se détournant de la scène. Il n'en avait rien à foutre si la jeune femme se faisait violer, ce n'était pas ses affaires.

L'HOMME_ Allez Ma Jolie, laisse-toi aller.. Je suis sûr que tu en as autant envie que moi !

L'homme entreprit de toucher la jeune femme mais celle-ci se débattait tant bien que mal. Hyun Ki ne releva rien et esquissa quelques pas pour reprendre son chemin tranquillement. Cependant, la jeune femme pris la parole.

LA DEMOISELLE_ Lâchez-moi.. Non.. Je ne veux pas..

Hyun Ki s'immobilisa, il avait reconnu cette voix. Bien qu'en cet instant la vois de la jeune femme se faisait incertaine et maladive, Hyun Ki l'avait reconnu. Il se tourna vers la scène qui se déroulait sans son intervention et entreprit de vérifier ses dires. La jeune femme adossée au mur était bien Baek So Yeon. Une jeune femme insupportable qu'il avait connu à l'université. Peu importe qu'il la connaisse ou pas non ? Il n'en avait rien à faire si elle se faisait violer non ? Décidément.. De plus il n'appréciait pas du tout la jeune femme alors pourquoi viendrait-il à son aide hum ?

LA DEMOISELLE_ S'il vous plaît...

Pourtant, cette légère plainte qui s'était échappée des lèvres de la jeune femme l’interpella. Agacé Hyun Ki se retourna vers la scène et tira une dernière fois sur sa cigarette avant de se planter à un mètre des deux personnes. La lumière se faisait faible mais Hyun Ki pouvait très bien voir que l'homme était complètement saoul et rendu terriblement agressif par cette ivresse. So Yeon n'était pas très fraîche non plus, rien qu'à voir son visage crispé et ses cheveux en bataille, il fut à peu près sur qu'elle avait but et que tout ce qu'elle avait dans l'estomac ne demandait qu'à sortir.

HYUN KI_ Tu ferais mieux de la lâcher.. C'est un conseil.
L'HOMME_ Et tu crois franchement que c'est un morveux dans ton genre qui va me dicter ma conduite.

Hyun Ki eut un sourire mauvais. Il ne devait pas paraître si menaçant avec son visage d'ange. Pourtant l'homme en face de lui avait fait le mauvais choix.

HYUN KI_ Tu ne veux pas m'écouter ?
L'HOMME_ Va au diable !

Le sourire de Hyun Ki se fit plus étincelant de vice. Évidemment, l'homme en face de lui enchaînait les faux pas. Le jeune homme quant à lui était agacé et régler son compte à cet idiot ne pouvait que lui faire du bien.

HYUN KI_ Très bien.

Le poing de l'héritier Jang atterri violemment sur le visage de l'idiot. Celui-ci chancela surpris de cette brusque attaque et de la force du jeune homme qu'il pensait frêle. Sans lui laissé le temps de s'en remettre, Hyun Ki envoya un coup de pied latéral en pleins dans l'estomac de son adversaire. Soudainement plié en deux par cette attaque, il s'effondra par terre en tenant son ventre, le visage crispé de douleur. Hyun Ki tira nonchalamment sur la cigarette qu'il avait toujours dans son autre main.

HYUN KI_ Tu es calmé là ? Tu as les idées un peu plus claires ?.. dit-il d'un ton débordant d'ironie.
L'HOMME_ Tu crois que tu me fais peur ? Viens te battre, ce n'était qu'un début.
HYUN KI_ Mauvaise réponse..

Son poing percuta la mâchoire de l'homme, l'envoyant ainsi complètement à terre. Comme si ce coup la ne suffisait pas, et comme la rage grondait en lui, Hyun Ki s'accroupit près de son adversaire et approcha le bout flamboyant de sa cigarette à coté de la joue de son adversaire.

HYUN KI_ On sera gentil ?
L'HOMME_ Va crever.

Hyun Ki soupira alors que sa cigarette entrait en contact avec la joue de l'homme. Les cris de l'homme se firent infernaux tandis que sa chaires brûlaient. Décidant qu'il s'était suffisamment amusé comme cela Hyun Ki se redressa. L'idiot n'attendit pas une seconde de plus et parti en courant. Hyun Ki jeta sa cigarette à terre et l'écrasa du bout de sa chaussure alors que l'inconnu disparaissait au loin. Hyun Ki resta quelques longues secondes immobile dans la ruelle ayant complètement oublié la présence de So Yeon.

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I NEED A SUPERMAN 'CAUSE I'M SUPERDRUNK {feat. jang hyun ki   Ven 1 Nov - 19:42

he saved me once, and it was the first time that i saw him otherwise than an idiot, it was probably also because of alcohol you know.


Ma soirée n'a pas les critères pour être classée dans la catégorie "fiasco" mais pour moi c'est tout comme. Pourquoi il faut que ce genre de chose me tombe dessus lorsque mon cerveau flotte dans l'alcool ? J'ai presque envie de dire que les esprits bourrés se rencontrent car ce mec est probablement dans le même état que moi à une différence près ; quand je suis bourrée je ne m'abandonne pas à ce genre de pratique. Il ne manquerait plus que ça ; "baisse ton pantalon monsieur, je sais que tu en as tout autant envie que moi !" Je ne sais pas si imaginer cette scène me donne envie de rire ou gerber... Je crois que c'est entre les deux. Parcontre je sais ce qui ne me donne pas du tout envie de rire ; la situation qui m'est tombée dessus. J'avoue que je m'en serait bien passé ayant déjà assez de mal à rentrer chez moi dans cet état.


Et voila que je suis bloquée entre lui et un mur. Je le somme de me lâcher tout de suite mais il refuse. Très gentleman sa façon de parler, si j'en avais la force les deux paires de claques auxquelles je pense ne se perdraient pas. J'en ai tout autant envie que lui, et maintenant il lit dans mes pensés ? S'il lisait dans mes pensés il détalerait sans doute avant de pouvoir faire quoi que ce soit. Parce que la seule chose dont j'ai envie à ce moment précis c'est de cesser le massacre en l’empêchant de se reproduire définitivement avec mes talons de cinq centimètres qui sont dans mon sac parce que marcher avec est d'une trop grande souffrance pour le retour, à la place je porte mes chaussures Vans noire, mais vous vous en foutez probablement. Je pense que ça ferait un grand bien à la société, non enfaite c'est une affirmation, tout le monde vivra beaucoup mieux avec un violeur en moins dans la nature. Mais tout ça c'est dans mes rêves, et dans mes rêves je suis sobre ! La réalité c'est que ce type a plus de force que moi, que je vais probablement avoir des ennuis et que je vais probablement avoir des ennuis. Quoi ? Je l'ai déjà dit ? J'essaie de le repousser du mieux que je peux mais sans franc succès. En plus il fait assez froid maintenant que je commence à me poser la question. Il fait assez froid pour une personne qui porte un jean slim et une chemise noire légèrement transparente par-dessus des sous vêtements noirs simple. Si l'idée de mettre un débardeur de m'avait pas traversé l'esprit quand j'ai passé la porte de l'appartement pour sortir, c'est le vent qui est en train de traverser cette chemise pour me souffler que je vais attraper froid ! Et comme il y a ce type qui m'empêche de rentrer chez moi je pense que le résultat est clair : clouée au lit pour une semaine, merci maman papa pour ce système immunitaire en carton ! La sonnette du désespoir se fait entendre dans ma tête et je laisse de côté ma fierté -ô grande fierté- de côté ;


So Yeon - S'il vous plait ...


Ce n'est sans doute pas à cet ivrogne que je m'adresse, parce que je sais qu'il ne me laissera pas partir comme ça. Je ne sais pas exactement à qui je m'adresse, probablement à quelqu'un qui trainerait dehors pour ... Je ne sais pas, passer le temps ? Jouer les super-héros ? N'importe quoi ? Exactement ; tant que ce n'est pas un violeur ou quelque chose qui y ressemble je suis prenante ! De toute façon je n'ai pas vraiment le choix si vous voulez mon avis. Je n'ai pas les esprits très clairs au moment où je vous parle...


Même si je n'espérais pas trop, une voix se fait entendre et attire mon attention. Je plisse légèrement les yeux pour voir correctement et selon ce que je vois que sais que je n'ai pas gagné au loto aujourd'hui. Jang Hyun Ki où le type le plus insupportable de l'université. Le fait de lui avoir dégonflé les chevilles m'a fait le plus grand bien mais je n'avais pas prévu que cela se fasse avec du public. Mah ça l'apprendras ? Qu'est-ce que c'est que cette façon de regarder les gens comme des moins que rien juste parce que monsieur est issu de famille aisé. Je le suis aussi, pas la peine d'avoir l'air d'avoir avalé un bâton ! Ah vraiment ... J'ai du mal à comprendre les filles qui le trouvent mignon. La seule envie que j'ai en le voyant, c'est de l'encastrer dans un mur, le taper avec une pancarte où l'adjectif -babo- qui lui correspond le mieux serait écrit en grand ou le secouer pour qu'il retrouve un peu de ses esprits... A moins qu'il ait toujours été comme ça ? Cependant ce soir il marque un point positif en me sortant de cette situation. Même si monsieur j'ai un peu trop bu ne semble pas vouloir coopérer.


Et à ce moment c'est idiot mais je ne m'inquiète pas pour moi, mais pour lui, parce que monsieur j'ai un peu trop bu n'est pas frêle et inoffensif. Le premier coup part suivit d'un deuxième, je me contente de détourner le regard avant d'avoir vu quoi que ce soit. Je connais un monsieur Jang qui va dormir avec une belle marque ce soir. C'est ce que je croyais lorsque j'entends sa voix à nouveau. Je m'autorise un regard, cet inconnu est à terre, dans ma tête je me dis que c'est bon, que ça suffit mais il prend s'en prend une autre, et pas des plus délicates apparemment. Je ne suis pas adepte des scènes aussi violentes, pourtant avec tout ce que j'ai pu voir jusqu'ici je devrais être anesthésiée. A défaut de pouvoir dire quoi que ce soit, je détourne le regard en mettant mes mains au niveau de mes oreilles ce qui ne m'empêche pas d'entendre les cris de cet inconnu. Je murmure que ça suffit mais il ne doit probablement pas m'entendre avec tout ce bruit... Et au bout d'un moment plus rien, juste le silence. Effaçant du revers de ma main les larmes du souvenir que cet idiot a réussi à déclencher -car personnellement je ne tiens pas qu'il me voit comme ça, certainement pas lui- je me dirige vers lui et malgré le fait qu'il ait probablement une tête de plus que moi pour la première fois de la semaine et depuis un moment je laisse mon coeur réfléchir à ma place. Non, je ne l'embrasse pas, vous vous croyez dans un drama ou bien ? Même si nous ne sommes pas dans un drama ! Ma main et sa tête sont entrés en contact et pas de la façon la plus délicate.


So Yeon - Yah Babo, qu'est-ce qui ne va pas avec toi, tu voulais le tuer ou bien, hn hn hn ? Ça te fais plaisir de faire mal c'est ça ? Je dis en passant mes mains au niveau de mes bras dans le but de recevoir un peu plus de chaleur sans le quitter des yeux. Alors je vais t'aider...


Je ne tiens pas debout de moi même, obligée de m'accrocher à quelque chose et à défaut d'avoir le choix, à l'aide de ma main droite je m'accroche à son bras. Avec ma main libre qui se transforme en poing subitement furieuse après avoir gardé mon calme je le tape au niveau de l'épaule


So Yeon - Alors, ça te plais ?


Et au bout d'un moment, je finis par être essoufflée et m'arrêter. Comment ? Je ne l'ai pas remercié ? Vous êtes... Vous êtes aveugle hn.
© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I NEED A SUPERMAN 'CAUSE I'M SUPERDRUNK {feat. jang hyun ki   Ven 1 Nov - 21:39

... ... ...
So Yeon & Hyun Ki




∞ You need a superman ? Here I am. I'm Superbastard..
Dans un geste désintéressé le jeune homme avait jeté sa cigarette à terre, une odeur de chaire brûlée persistait doucement dans la ruelle, agressant les sens de Hyun Ki. En même temps, il l'avait chercher. Il s'était énervé et voir le brûlure sur la joue de l'homme ainsi que d'entendre ses cris de douleurs cela l'avait soulagé. Peut-être était-il un peu sadique pour prendre du plaisir à voir la souffrance des autres. Les images du visage de l'homme repassait en boucle dans sa tête. L'insolence en premier lieux, vite effacer par la rage, à cela avait suivit la provocation. Finalement la peur avait envahit ses traits vite changer en une crispation de douleur. La bouche grande ouverte il avait hurler sa douleur tout en ayant peur des conséquences. Hyun Ki l'avait sentit dans la crispation de tout son corps. L'homme avait vraiment eut peur, au moins il ne recommencerait pas de si tôt à sauter sur la moindre femme qu'il repérait. C'était une bonne chose non ? Rien à faire, il s'en fichait royalement. Il avait juste eu le plaisir de voir la surprise sur le visage de son adversaire. Au moins maintenant il ne le sous-estimerait plus à l'avenir. Un sourire amusé apparut sur les lèvre de Hyun Ki alors qu'il écrasait de son talon le mégot encore fumant. Une fois éteint, il resta quelques instants immobile, se repassant la scène avec un malin plaisir. Il en avait même oublié la présence de So Yeon contre le mur.

Le jeune homme épousseta alors sa veste vérifiant qu'il ne s'était pas salit dans la bagarre. Sa veste était d'un noir immaculé, il remonté son col tout en ajustant son écharpe sur son visage. Il était prêt à repartir. Enfonçant ses mains dans ses poches, il esquissa un pas vers l'avant avant de se rendre compte qu'il avait oublié un détail important. S'immobilisant une deuxième fois, un soupire s'échappa de ses lèvres alors que ses yeux se posèrent une nouvelle fois sur la pleine lune. Ce n'était pas son jour de chance à en croire les événements. Il avait fallut qu'il soit déranger deux fois dans la même soirée par ces inconscients qui avait sous-estimer sa puissance, aussi bien sa force mentale que sa force physique. Abaissant son écharpe au niveau de son cou pour pouvoir parler, il se retourna vers la où il pensait avoir laissé la jeune femme. Mauvaise pioche, So Yeon s'était approché de lui et sa main était entré en contact avec la joue du jeune homme dans un soufflet surprenant. Désorienté par la réaction de la jeune femme, il porta sa main à sa joue.

SO YEON_ Yah Babo, qu'est-ce qui ne va pas avec toi, tu voulais le tuer ou bien, hn hn hn ? Ça te fais plaisir de faire mal c'est ça ?... Alors je vais t'aider..

Mais qu'est-ce qu'elle racontait encore cette folle furieuse ? Et puis qu'est-ce qui lui avait prit de lui mettre un claque alors qu'il venait de lui éviter la case viol dans une ruelle sombre ? Elle était vraiment folle ? Ou alors peut-être avait-elle vraiment envie de se faire violer contre un mur ? La garce... La claque n'était pas franchement violente au point ou il n'en sentait plus sa mâchoire, non. Mais elle avait été aussi inattendu que rapide. Et franchement, maintenant Hyun Ki n'avait qu'une envie en tête, c'était de lui retourner sa claque avec plus de force encore. Vu comment elle était saoul, elle se serait vite retrouver par terre et dans un mauvais état. Quand il pensait que les femmes étaient inférieur aux hommes alors il avait raison non ? Une fois de plus ses pensées se confirmaient. Cette So Yeon était vraiment une idiote. Ou alors elle était dérangée mentalement.

La deuxième partit du discours de So Yeon s'imposa ensuite à son esprit. Qu'entendait-elle par « je vais t'aider » ? Il n'avait aucunement besoin d'aide. Surtout pas du point de vue de la folle furieuse. Celle-ci ne tenant plus sur ses jambes attrapa le bras du jeune homme pour réussir à se maintenir droite. Énervé par la situation, il n'esquissa pourtant aucun geste pour libéré son bras, du moins dans un premier temps. Quand elle commença à le frapper avec une force moindre, Hyun Ki n'en revint pas. Alors elle se permettait de l'insulter, de lui mettre une claque, de se servir de lui comme d'une canne, puis de le frapper ?

SO YEON_ Alors, ca te plait ?

Hyun Ki fixa son regard dans celui de la jeune femme, elle s'était faite provocante alors qu'elle n'avait même pas la force de se tenir elle même. Elle cherchait quoi au juste à la fin ? Un moyen de mourir dans cette ruelle ? Elle était vraiment folle. D'un mouvement brusque, il se dégagea de l'emprise de la jeune femme, essayant au maximum de la déséquilibrer. Celle-ci, rendu faible par l'alcool, le froid et la fatigue, perdit l'équilibre et se retrouva assise à terre. Hyun Ki n'esquissa aucun geste pour l'aider à se relever, elle était vraiment folle.

HYUN KI_ Tu es folle ? Ne me touche pas. Tu n'es même pas capable de tenir sur tes jambes toute seule et tu prétends vouloir me donner des leçons ?

Hyun Ki le visage impassible regardait So Yeon avec un regard méprisant. Évidemment, il n'avait jamais été gentil et serviable, surtout pas avec elle, mais quand il la débarrassait d'un problème elle se débrouillait pour lui en filer pleins à lui ? Cette fille avait vraiment un problème..

HYUN KI_ Regarde toi, tu es imbibée d'alcool, tu sens même d'ici, et tu te comportes comme un idiote. Tu veux mourir ou quoi ?

Il lui fit un regard méchant tandis que ses mains se renfonçaient dans ses poches. Décidément il faisait un froid de tout les diables ce soir.

HYUN KI_ Tu n'es m'a même pas remercier, on ne t'a jamais apprit la politesse ?... Ou alors peut-être espérais-tu que cet homme assouvisse ses désirs sur toi, à ton avis, cela t'aurait plu ?

Hyun Ki était énervé. Cette fille avait un don certain pour le mettre dans un état pareil. Il était sur les nerfs et la bagarre qu'il venait d'achever avec l'homme n'avait même pas réussi à faire baisser son taux d'énervement. Ses yeux se posèrent sur les habits de la jeune femme. Elle était seulement habillé d'un fin chemisier transparent. L'agacement de Hyun Ki augmenta d'un cran alors qu'il pouvait même voir à travers son chemisier ses sous-vêtements et sa peau qui frissonnait. Pourtant il ne quitterait jamais sa veste pour la couvrir elle, il n'était pas ce genre de personne serviable, elle pouvait très bien mourir de froid il ne bougerait pas même le petit doigt.

HYUN KI_ Tu veux vraiment mourir ou quoi ? T'as vu comment t'es habillé ? Il ne manquerait plus que la pancarte « baisez-moi ».

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I NEED A SUPERMAN 'CAUSE I'M SUPERDRUNK {feat. jang hyun ki   Ven 1 Nov - 22:03

son of a ....


Je déteste beaucoup de choses ; ne pas pouvoir danser, ne pas pouvoir manger, ne pas dormir assez, ne pas pouvoir sortir mais il existe quelque chose de beaucoup plus insupportable et ce soir parce que j'ai toujours été aussi chanceuse, il faut que cette personne soit présente et me sorte de cette situation -toute cette tournure de phrase pour dire que c'est lui qui m'a sauvé. Et jusqu'ici, c'est moi qui hérite du titre de méchante parce que j'ai levé la main sur lui et blablabla -je vous mets au défis de me balancer les parpaings. Mais ce que vous devez savoir c'est que ce jeune homme est un véritable idiot. Je ne suis pas sûre que l’adjectif soit assez fort pour qualifier la bêtise avec laquelle il vit tous les jours. Je ne suis pas sûre qu'il y ait un adjectif assez fort pour qualifier son attitude. Malgré tout il faut admettre que sans lui les choses auraient pu mal très mal tourner ; pour cette raison en particulier, je regrette d'avoir autant abuser de l'alcool, mais pour ce qui est des situations qui tournent mal il suffisait qu'il soit seulement présent. Parce qu'entre nous, je sais qu'il ne se gênera pas pour me faire part de ce qu'il pense à propos de moi. Mais ce qu'il doit savoir justement c'est qu'il ne sait absolument rien du tout à propos de moi.


Si un coup avait finalement eu de l'effet sur lui, je m'étais retrouvée avec un jean légèrement déchiré au niveau du genou droit à cause de la chute. Impossible de sentir quoi que ce soit grâce à l'alcool cependant. Lui qui jusqu'ici ne m'avait pas adressé la parole -beaucoup trop concentré à torturer un futur violeur ivre et par cette même occasion me torturer à travers des cris insupportables- s'était finalement adressé à moi. Avec le temps j'avais appris à ne pas prendre ses paroles au sérieux mais aussi tout simplement ne pas le prendre au sérieux pour éviter que des envies de meurtre ne se fassent ressentir. Il me dit en premier temps de ne pas le toucher ensuite que l'alcool et moi ne formons qu'un en me demandant par la même occasion si je voulais mourir. Et si c'était le cas, qu'est-ce qu'il ferait hn ? Il se chargerait de moi peut être ? Si moi je suis folle, je n'ose même pas imaginer ce qui en est pour lui ! Je reste silencieuse après mon attaque supposée être "éclair" mais dans l'état dans lequel je suis il n'a probablement rien senti.

Hyun Ki - Tu ne m'as même pas remercié, on ne t'as jamais apprit la politesse ?... Ou alors peut-être espérais-tu que cet homme assouvisse ses désirs sur toi, à ton avis, cela t'aurait plu ?


So Yeon - Crois-moi en ce moment quand je te dis que la seule raison pour laquelle j'ai envie de dé-saouler serait de faire en sorte que tu ne racontes plus de conneries. Ça ça me plairait et j'en suis sûre.



Il avait dépassé les bornes à cet instant précis. Il connaissait le mot politesse, étonnant après tout ce qu'il avait pu faire qui n'y ressemblait aucunement ! J'avais beau être saoule, j'entendais tous ces mots que j'aurais préféré ne pas entendre. J'aurais aimé être sourde spécialement pour tout entendre à part lui. Est-ce qu'il était possible une fois dans sa vie qu'il soit tout simplement vivable ? Je veux dire faire des efforts pour ne pas être totalement insupportable comme il est au moment où je vous parle. Est-ce que ce mot a un sens dans son cerveau ? Effort ; je suis sûre que non, ce serait presque irréel, je vous le jure ! Jang Hyun Ki faire des efforts pour quelqu'un. Cette phrase sonne comme : "quand les poules auront des dents". Il fait terriblement froid mais ma fierté m'empêche de me tourner vers cet idiot sans nom pour lui demander quoi que ce soit. Même saoule je ne peux pas, ça va à l'encontre de mes principes. Sa dernière remarque, si les précédentes n'ont eu aucun effet sur moi me met dans une telle colère à l'intérieur que j'ai du mal à prendre du moi pour ne pas lui en coller une. Je crois... Je crois que c'est lui qui veut mourir. Il travaille dur pour apparemment depuis qu'il est arrivé et qu'il a joué le héros. Un sourire faussement amusé se dessine sur mon visage après qu'il ait prononcé LES paroles qu'il n'aurait pas du prononcé justement.


So Yeon - Tu peux ... répéter ce que tu as dis à l'instant ? Je demande le plus calmement possible en enlevant ma première chaussure en me redressant légèrement.


Enfaite, je ne laisse que quelques secondes entre cette question et mon premier lancé de chaussure à la figure. Je ne tarde pas à enlever la seconde pour faire la même chose mais elle ne fait que le frôler alors je sors de mon sac cette poche contenant mes talons de cinq centimètres, furieuse, je ne prends pas le temps de sortir la paire de talons et les lui balance comme les chaussures précédentes avant de littéralement sauter dans son dos dans le but de le faire tomber -sans succès- et enrouler fermement mes bras au-dessus de ses épaules et mes jambes au niveau de sa taille de sorte à ce qu'il ne puisse pas se dégager de moi. De ma main libre alors, la torture du tirage de tifs s’exécutât .


So Yeon - Excuses-toi, excuses-toi, excuses-toi avant que ce ne soit moi qui finisse par te tuer parce que ça va finir par arriver, je ne peux pas garantir que tu rentreras intact chez toi ce soir. Et combien de fois, ô combien de fois je me suis dit que j'allais passer à l'acte, trop de fois avant de m'être exécutée sans doute. Pour qui est-ce que tu te prends Hyun Ki hn ? demandais-je en finissant par lui pincer la joue de ma main libre Tu crois que tu peux m'insulter et juste rentrer chez toi l'esprit tranquille ? Tu crois que parce que je suis totalement saoule tu peux dire n'importe quoi ? Et comment tu peux parler de politesse après ça hn hn hn ? Petit con !... Je ne te lâche pas, j'attends des excuses !


Et d'une certaine façon, je suis contente que personne ne traine dehors à cette heure-ci. Ce serait tellement embarrassant... Mais aussi jouissif de voir les personnes qui ne peuvent pas supporter cet idiot se réunir ici juste pour assister à ce spectacle.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I NEED A SUPERMAN 'CAUSE I'M SUPERDRUNK {feat. jang hyun ki   Ven 1 Nov - 22:25

... ... ...
So Yeon & Hyun Ki




∞ You need a superman ? Here I am. I'm Superbastard..

SO YEON - Crois-moi en ce moment quand je te dis que la seule raison pour laquelle j'ai envie de dé-saouler serait de faire en sorte que tu ne racontes plus de conneries. Ça ça me plairait et j'en suis sûre.

Hyun Ki ne prêta même pas attention au dire de la jeune femme. A vrai dire il n'en avait rien à faire de ce qu'elle pouvait dire à ce moment même, elle n' était pas en état pour avoir une vrai discussion, étant saoul elle ne pouvait que raconter des idioties non ? Enfin.. Ça ne changerait pas vraiment de d'habitude non ? Il la regardait d'un air amusé, alors qu'elle était à terre suite à la bousculade du jeune homme. Un sourire moqueur étirait les lèvres du jeune homme. Il était facile de lire dans ses yeux qu'il se délectait de la situation. La jeune femme était à terre, dans un état lamentable, le pantalon déchiré par sa faute, et des frissons la parcourait. Autant dire que ce n'était pas son jour de chance. D'autant plus qu'elle aurait pu tombé sur une personne plus aimable que Hyun Ki qui elle aurait prit la peine de la couvrir, de s'inquiéter de son état, d'appeler un taxi pour la faire rentrer chez elle. Mais non, elle était tombé sur Jang Hyun Ki, l'héritier Jang, un fils de riche impitoyable qui se délectait du malheur que pouvait ressentir les autres. La situation frôlait d'autant plus son apogée puisque au lieu de s'enquir de son état, il lui faisait la morale d'une manière peu délicate, effleurant même l'insulte. Le pire dans tout cela, c'est qu'alors qu'il aurait put s'arrêter là, il continuait de plus belle enfonçant bien plus profondément le couteau dans la plaie.

Sur son visage on ne pouvait y lire qu'un sourire amusé, proche du sadisme tandis qu'il la regardait de haut. Sérieusement ? Il se fichait de son état comme de sa première paire de chaussette. La jeune femme n'était pas en état de recevoir une leçon de morale, elle devait être frigorifiée, avoir un mal de tête horrible ainsi qu'une sensation de faiblesse dans tout le corps. Le pire de tout, c'était que Hyun Ki se rendait compte de la situation, il savait à quel point elle pouvait se sentir mal, d'autant plus depuis que l'ivrogne avait posé les mains sur elle. Et pourtant Hyun Ki souriait. Le jeune homme était vraiment une personne sans cœur. Bien au chaud dans son manteau et son cou étant recouvert d'une écharpe le jeune homme ne ressentait pas la piqûre du froid sur sa peau. Il avait même eut l'audace d'enfiler des gants en cuir pour que seul son visage soit à l'air libre, alors que la jeune femme seulement vêtue d'une chemise tremblait de froid.

HYUN KI_ Tu veux vraiment mourir ou quoi ? T'as vu comment t'es habillé ? Il ne manquerait plus que la pancarte « baisez-moi ».

En prononçant ses mots Hyun Ki était conscient qu'il dépassait les limites du raisonnable, mais bizarrement il cherchait vraiment les mots qui feraient mal à la jeune femme. Il ne savait pas pourquoi il cherchait toujours à faire naître la douleur chez les autres, peut-être parce qu'il n'avait connu que ça durant son enfance. C'était le seul sentiment qu'il connaissait, la souffrance. Il avait aussi comprit à quel point cela pouvait être exultant de faire souffrir les autres, alors, bizarrement il ne s'en privait plus, parce que c'était le seul moyen d'éprouver du plaisir, de réveiller ses sens engourdit. Peut-être passait-il pour un psychopathe ? Peut-être, peut-être pas. Une seule chose était sûr en cet instant précis, il avait dépassé la limite du supportable pour So Yeon, ça se voyait dans l'expression de fureur qui apparaissait sur ses traits tirés par la fatigue. Bizarrement, la colère qui transparaissait de la jeune femme amusa un peu plus Hyun Ki. Il avait touché à la corde qu'il ne fallait pas. Il avait réussi. Maintenant il aurait très bien put la laisser en plan. C'est d'ailleurs ce qu'il avait prévu de faire. Il s'était assez amusé.

SO YEON - Tu peux ... répéter ce que tu as dis à l'instant ?

Le sourire s'étendit sur le visage du jeune homme. Un sourire de Cheschire, un sourire sadique, habité par les plus noirs démons que l'humanité avait put enfanté en créant l'Homme. Hyun Ki était vraiment détestable, son attitude insaisissable le rapprochait parfaitement du personnage d'Alice au pays des merveilles. Le chat de tous les cauchemars. Cheschire. Son attitude mielleuse débordait de vice. Il n'était là que pour sentir la douleur et la colère, enfant de Satan ou juste un détestable fils de riche pourrie par le contact avec l'argent et la puissance ? La deuxième option était la plus probable. Hyun Ki remarqua le manège de So Yeon, il comprenait parfaitement ce qu'elle avait en tête et maintenant il avait encore un moyen de la faire enragé. Elle quitta une chaussure, se redressant légèrement, des éclairs dans les yeux. L'héritier Jang attendit sereinement le premier lancé de chaussure avec un sourire aux lèvres. Lorsqu'elle lui lança sa chaussure dessus, Hyun Ki esquiva le projectile en esquissant un pas sur le coté. Prise dans sa colère la jeune femme saisit sa deuxième chaussure et réitéra son lancé, celui-ci l'effleura à peine alors qu'il était resté immobile sûr que la colère la ferait rater sa cible. Pourtant So Yeon n'en avait pas finit, elle sorti de son sac une paire de chaussure à talon qu'elle essaya de lui balancer dessus avec plus de force. Ré esquivant le lancé, il regarda les projectiles rouler sur le bitume.

Estimant qu'il s'était assez amusé pour aujourd'hui et voulant laisser la jeune femme dans un état pitoyable, il commença à se détourner d'elle pour recommencer sa marche. Car évidemment, le plus enrageant pour So Yeon, c'était d'être laissé dans cet état à ce moment même au milieu de la rue. Entendons-nous bien, elle était debout, son pantalon déchiré, les cheveux en bataille, les traits tirés par la fatigue, une odeur d'alcool imbibant ses vêtements, la peau frissonnante et les pieds nus. C'était vraiment une image embarrassante pour la jeune femme, c'était donc le bon moment pour la planter là. Sa douleur n'en serait que plus cruelle vu qu'elle n'avait même pas pu prendre de revanche sur le jeune homme. En plus elle était à bout de force. Alors que Hyun Ki commençait à remonter la rue en esquivant les chaussures étalés au sol, il ne comprit pas tout de suite qu'il avait sous-estimé la jeune femme. Car bien qu'à bout de force elle pouvait encore se servir du peu de ténacité qu'il lui restait pour se venger. Et effectivement, elle n'y alla pas de main morte. Lui sautant littéralement sur le dos, il sentit ses jambes s'enrouler à sa taille tandis qu'elle se cramponnait à ses épaules. Mais comme si cela ne suffisait pas de le prendre pour un baudet, elle plaça ses mains dans la chevelure du jeune homme et commença à tirer comme une folle furieuse tout en gesticulant pour essayer tant bien que mal de lui faire perdre l'équilibre.

SO YEON - Excuses-toi, excuses-toi, excuses-toi avant que ce ne soit moi qui finisse par te tuer parce que ça va finir par arriver, je ne peux pas garantir que tu rentreras intact chez toi ce soir. Et combien de fois, ô combien de fois je me suis dit que j'allais passer à l'acte, trop de fois avant de m'être exécutée sans doute. Pour qui est-ce que tu te prends Hyun Ki hn ? Tu crois que tu peux m'insulter et juste rentrer chez toi l'esprit tranquille ? Tu crois que parce que je suis totalement saoule tu peux dire n'importe quoi ? Et comment tu peux parler de politesse après ça hn hn hn ? Petit con !... Je ne te lâche pas, j'attends des excuses !

So Yeon se comportait maintenant vraiment comme une folle furieuse. Sa main avait attrapée la joue du jeune homme et pinçait avec force la peau entre ses doigts fins. Elle cherchait à lui faire mal par tout les moyens possible. Elle se battait vraiment comme une fille, s'attaquant à des endroits sensible dans le but de lui faire le plus de mal possible. Cependant, le soucis avec les méthodes des filles, c'est que leur attaque bien que légèrement douloureuse ne rendait pas l'adversaire complètement hors de nuire. Au contraire, les piques de So Yeon titillait de plus en plus l'énervement du jeune homme. En fait peut-être cherchait-elle vraiment à mourir ce soir, dans cette ruelle sombre. L’énervement de l'héritier Jang monta d'un cran. Jamais au grand jamais il n'avait autorisé quelqu'un à toucher son visage. C'était la première personne à le faire. Ces précédentes conquêtes, aussi nombreuse soit-elle n'avait jamais réussi à toucher son visage. C'était un endroit sacrés. Chaque personne qui avait essayé de toucher son visage s'en était rappeler toute sa vie. Mais là So Yeon essayait littéralement de lui arraché la joue. C'était vraiment la pire idée qu'elle est pu avoir.

En plus elle n'était pas très lucide puisqu'elle essayait tant bien que mal de lui faire perdre l'équilibre, chose qu'elle ne devrait jamais faire alors qu'elle se retrouvait perchée sur son dos. Parce que s'il tombait, elle aussi chutait sur le bitume, et la chute ne serait pas du tout agréable. Alors quoi, était-elle masochiste ? Hyun Ki, souhaitant lui faire comprendre qu'elle avait fait le mauvais choix en tentant de se venger chercha la meilleur moyen pour lui faire lâcher prise. Et il ne lui fallut pas trop de temps pour trouver la manière la plus approprié. S'approchant du mur en divaguant un peu à cause du poids de la jeune femme, il fit un brusque volte face et la plaqua contre le mur de manière brutal tout en tenant ses deux bras pour la faire lâcher prise. Le choc la fit lâcher son emprise sur le jeune homme. Il put alors se libérer. Se retournant pour faire face à la jeune femme il la tint fermement contre le mur et l'immobilisa en se collant à elle et en utilisant son poids pour qu'elle arrête de bouger.

Sachant pertinemment que la jeune femme allait essayé de se libérer de la prise, Hyun Ki tenait fermement entre des mains les poignet fins de la jeune femme, ainsi était-elle complètement immobilisé. Le jeune homme la joue légèrement rougie par les attaques de la jeune femme resta quelques instant sans rien faire en la fixant dans les yeux. Son regard était froid et lançait des éclairs de menace. Cette fille était vraiment une garce. Elle cherchait sûrement à mourir. Le visage des deux jeunes gens étaient proche, leurs souffles courts s'entremêlaient tandis que leur yeux plongés les uns dans les autres ne se détournaient pas. Hyun Ki était furieux. Furieux qu'elle est gâchée sa soirée, furieux qu'elle ai eu l'audace de lui demander des excuses, furieux qu'elle lui ai touché le visage. Alors il voulait lui faire payé.

HYUN KI_ Tu es vraiment une garce Baek So Yeon. Une garce qui fait tout pour mourir ce soir.

Ses paroles étaient sèches, calme, mais extrêmement froide. On ne sentait plus l’immense fureur qui aurait du émaner de son être. Non. Juste un terrible froid alors que leur visage était à quelque centimètres l'un de l'autre et que leur deux corps étaient plaqués l'un contre l'autre. Il voulait lui faire mal, psychologiquement mais aussi physiquement, et s'il le voulait, il aurait put le faire sur le champs. C'est donc sans hésitation qu'il approcha encore son visage de celui de la jeune femme afin que sa bouche effleure son oreille.

HYUN KI_ En fait, tu veux vraiment te faire violer ce soir.

C'était une affirmation dans un souffle glacial. Évidemment il ne comptait pas la violer, mais il voulait lui faire regretter ses gestes. Ou du moins lui faire assez peur pour sentir son corps trembler. A peine un quart de seconde plus tard Hyun Ki avait comblé l'espace qu'il restait entre sa bouche et l'oreille de So Yeon et sans prévenir il captura le lobe de la jeune femme entre ses dents et le mordit brutalement. Il n'avait pas passé trop de temps à serrer les mâchoire sur sa chaire, mais juste assez pour qu'elle ressente la douleur. Puis, vivement il s'écarta d'elle, abandonnant le corps de la jeune femme et par la même toute préoccupation vis-à-vis d'elle. Son attention c'était retourné vers sa veste qu'il époussetait en vérifiant qu'elle n'avait fait aucun dégât.

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I NEED A SUPERMAN 'CAUSE I'M SUPERDRUNK {feat. jang hyun ki   Ven 1 Nov - 22:29

don't know what to say no more...


Jang Hyun Ki est probablement la seule personne qui dans toute une vie pourra me faire enlever mes chaussures au beau milieu d'une ruelle ; voila à quel point il m'a toujours énervé depuis que je l'ai rencontré ; et comment nous nous sommes rencontrés ? J'ai l'impression que cela remonte à plusieurs années en arrière tellement son existence s'applique à bousiller une partie de la mienne. Tout ce blabla pour expliquer que je me retrouve en chaussette et qu'il fait terriblement froid dehors, vous avez l'image en tête ? Mon lancé de chaussures n'a pas eu l'effet que je recherchais dans le sens où tout simplement je suis beaucoup trop dans l'alcool encore pour pouvoir viser correctement. Le bruit des talons qui roulent sur le bitume résonne légèrement dans ma tête avant de s'éteindre. Impossible de comprendre pourquoi mais ce sale gosse semble être amusé par la situation, je ne le réalise que quelques secondes avant qu'il ne prévoit de partir. Ce sourire flou qui m'embête ne tarde pas à disparaître quand il me tourne le dos pour simplement s'en aller.


M-moh ? Où est-ce qu'il croit partir comme ça ? Il croit que je vais simplement le laisser s'en aller sans avoir eu des excuses valables c'est ça ? Alors il est certainement encore plus idiot que je ne le pensais. Je me demandais s'il était possible d'atteindre ce stade d'idiotie mais visiblement il semble qu'il n'ait aucune difficultés à exceller dans ce domaine. J'utilise ce qu'il me reste d'énergie pour mettre en place une attaque éclair. Mon poids ne le fait pas tomber et finalement je me retrouve sur son dos -un peu en panique, je dois l'admettre- les jambes enroulées autour de sa taille et les bras autour de son cou. Un peu en panique parce que ce n'est pas la personne en qui j'ai le plus confiance. Pour tout vous dire, le mot confiance ne s'associe pas à Hyun Ki ; il doit sans doute avoir quelques personnes aussi idiotes que lui pour lui courir après et croire à toutes les conneries qu'il doit raconter parce qu'entre nous... il a une tête à raconter des conneries hn ? Mais moi, je ne lui fais pas confiance du tout ; c'est comme ... C'est juste évident !


S'en suit la torture des tifs et des joues qui doit me donner une image vraiment vraiment enfantine n'est-ce pas ? L'alcool se promenant dans mon cerveau m'aide un peu à me justifier ... N'est-ce pas ? ... Co-comment ça non ? Qu'est-ce que vous voulez que je fasse contre une personne qui dépasse largement mon poids trop souvent qualifié de crevette hn ? M-moh, qu'est-ce qu'il fabrique ? Pourquoi est-ce qu'il bouge autant hn ? P-pourquoi est-ce qu'il se dirige vers ce mur hn ? ... Au moment où mon cerveau comprends la situation il est trop tard. Et mon dos, ô, mon dos... C'est tout ce que je dirai pour vous expliquer que j'ai finalement du lâcher prise. De toute façon... Ses mains m'auraient probablement fait descendre sinon. Et quand je crois mes malheurs finis -Sophie s'en est bien sortie à côté hn ?- il me plaque contre le mur. Vous remarquerez à quel point ses gestes sont délicats n'est-ce pas ? Ce n'est pas comme si j'étais dans le cursus danse n'est-ce pas ? Ce n'est pas comme s'il pouvait me casser le dos n'est-ce pas ? Et de tout son poids, il se débrouille pour que je ne puisse plus bouger, emprisonnant mes poignets dans ses mains.


Sans doute est-il trop proche à mon goût. J'essaie de me dégager de lui mais c'est peine perdue. Et vous vous savez ; vous savez à quel point je déteste le contact physique, les câlins et tout ce qui se rapporte au toucher hn ? Vous savez que je ne suis pas tactile du tout. Su Ni le sait mieux que quiconque d'ailleurs. Je déteste le savoir aussi proche de moi à ce moment précis mais cette proximité m'apporte une sorte de ... chaleur ? Il me tiendrait chaud donc ? Je ne laisse pas le temps à cette pensée de s'installer pour tenter de me dégager de cet idiot qui parle maintenant comme un futur meurtrier ? Ma parole j'aurais tout eu ce soir ! Un ivrogne et quelqu'un se rendant ivre sans l'alcool ? Supposons qu'il soit ivre lui aussi hn ? Une moue contrariée s'installe sur mon visage avant même que je ne le réalise ;


So Yeon - Yah... tu m'étouffes babo ... !



Malgré la remarque assez explicite, il ne s'écarte pas pour autant ; j'ai l'impression d'ailleurs que son visage se rapproche encore plus. Impression qui se confirme lorsque ses paroles atteignent mon oreille. Est-ce que... Est-ce que par hasard il aurait perdu la tête ? Baek So Yeon ? Vouloir se faire violer ? Je crois que ça ne sonne pas bien. Non je n'ai pas prévu de ruiner ma première fois avec un idiot de première, certainement pas. J'ai du mal à savoir si ses paroles sont sérieuses ou juste là pour tenter de m'effrayer. Dans les deux cas, je sais que des gifles se perdent au moment même où je vous parle. Je tente de m'écarter à nouveau, sans succès ... à nouveau. Et donc sans raison particulière je sens quelque chose se refermer autour de mon oreille au niveau du lobe. Je comprends assez rapidement la situation mais aucun cri ne s'échappe de mes lèvres qui semblent avoir été refermées à l'aide d'un cadenas. Mes mains se transforment en poings face à la douleur et un léger gémissement plaintif se manifeste. Habituellement anesthésiée à la douleur, le geste m'a quand même assez... Marquée dans tous les sens du terme. Quand finalement il libère mes mains, je les porte au niveau de mon oreille sans pour autant oser la toucher les premières secondes. Je ne veux même pas essayer d'entrer dans sa tête pour essayer de comprendre pourquoi il a fait ça. Parce que sa logique n'aurait pas de sens, pas assez du moins. Aussi loin que je me souvienne, je n'ai jamais été de la nourriture, n'est-ce pas ? Alors quoi, il se mettrait au cannibalisme maintenant ?

So Yeon - Attends une se-


Avant de me remettre de cette morsure j'appuie ma main droite sur le mur pour me redresser et me diriger vers lui mais alors que je suis à quelques centimètres de lui à nouveau, je ne remarque pas ma paire de talons sur mon chemin et alors c'est la catastrophe, la chute garantie. Je n'ai pas cette chance d'assister au spectacle car ma vue se brouille et l'interrupteur de mon cerveau ... Mon cerveau est mit en veille malgré moi. C'est ça ? C'est la fin de l'histoire ? Il n'en tirera aucune leçon ? La présence inattendue de ces chaussures m'empêche de finir ma phrase... De quel genre de fin il s'agit hn ?!?

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I NEED A SUPERMAN 'CAUSE I'M SUPERDRUNK {feat. jang hyun ki   Ven 1 Nov - 22:42

... ... ...
So Yeon & Hyun Ki




∞ You need a superman ? Here I am. I'm Superbastard..

Cette sensation de faire du mal était jouissive, une excitation sans précédant. C'était le seul moyen de réveiller l'enthousiasme de Hyun Ki. Toute sa vie il n'avait connu que deux sentiments avec une telle puissance. La souffrance, et le plaisir de faire souffrir. Il n'avait connu que cela. Son enfance emplit de souffrance lui avait apprit une chose, qu'il était assez puissant pour décider du bonheur ou du malheur de beaucoup de personne. Et bizarrement, toute sa vie il s'était appliqué à faire régner le malheur autour de lui. A chaque instant. A chaque moment. A chaque rencontre. Il ne pouvait s'en empêcher, il ne connaissait que cela. A quoi bon faire le bonheur des autres si l'on ne pouvait même pas réchauffer son propre cœur ? Jamais une étincelle n'avait réchauffer son cœur. Jamais une personne n'était venu pour le consoler, pour le prendre dans ses bras, pour lui faire une caresse sur la joue et un sourire. Pourquoi ? Parce qu'il n'avait jamais connu sa mère, et parce que son père était un monstre. Son cœur était froid, de glace, et personne ne réussirai à le faire fondre. Personne.

Alors pourquoi son cœur se réchauffait-il imperceptiblement alors que son corps était collé à celui de So Yeon. Pourquoi la sensation, d'habitude si jouissive, de faire du mal le rendait relativement perplexe ? Il ressentait toujours la même excitation, la même jouissance, et pourtant une petite douleur, bien qu'imperceptible, se faisait ressentir dans son cœur. Les dents serré sur le lobe de la jeune femme, il la sentait se crisper tandis qu'un léger gémissement s'échappait d'entre ses lèvres. Un sourire malveillant s'installa quelque instant sur le visage de Hyun Ki tandis qu'il relâchait la pression qu'il avait exercé sur la chaire de la jeune femme. Son visage s'éloigna rapidement tandis que son corps se détachait de celui de So Yeon. Elle avait mal, cela se voyait, elle ne comprenait pas non plus pourquoi il avait fait ça. Son visage trahissait sa perplexité.

Alors que la main de la jeune femme se portait à son oreille de manière instinctive, Hyun Ki lui époussetait sa veste avec un calme insolent. Alors quoi ? Il lui avait mordu l'oreille, et s'était tout ? Aucune explication, ni même un regard vers la jeune femme qu'il venait de marquer, rien ? Juste de l'indifférence alors ? Le visage de Hyun Ki était impassible, comme si rien ne s'était passé depuis le début de la soirée. Comme s'il n'était responsable de rien, comme s'il n'avait rien fait. D'ailleurs, qu'est-ce qu'il lui avait pris de sauver So Yeon ? Elle n'était pas une demoiselle en détresse et il n'avait rien d'un prince charmant. D'ailleurs, le sauvetage n'avait rien d'héroïque et même si le méchant perdait à la fin, les deux jeunes gens ne finissait pas ensemble pour la fin des temps. Loin de là. Le prince charmant se transformait en monstre et la jeune femme devait tant bien que mal se battre contre son sauveur. Un renversement de situation plutôt pathétique non ?

La jeune femme n'avait pas dit son dernier mot cependant et alors qu'elle s'approchait de Hyun Ki pour lui dire ce qu'elle avait sur le cœur, sa route fut coupée par une chaussure vengeresse. La jeune femme affaiblit par le froid et l'alcool ne put tenir sur ses jambes et alors qu'elle tombait en avant, on sentait que plus rien ne lui répondait. La fatigue, les nerfs aussi peut-être. Hyun Ki dans un réflexe réceptionna la jeune femme en douceur dans ses bras. Et alors qu'il s'immobilisait un genou au sol et une poupée de porcelaine au creux de ses bras, le cerveau de Hyun Ki se remit en marche. Pourquoi l'avait-il rattraper ? Un stupide réflexe non ? Il n'y avait pas moyen pour qu'il ai voulu la protéger de la chute non ? Serrant les dents et fermant les yeux, le jeune homme se demanda ce qu'il allait bien pouvoir faire dans une situation pareille.

Décidément, cette pleine lune n'était vraiment pas de bon augure pour lui en ce lundi soir. Il avait beau retourner dans sa tête la raison de sa venue dans cette ruelle, il n'arrivait toujours pas à s'expliquer ce qu'il pouvait bien ficher ici avec une demoiselle évanouit dans les bras. Il aurait aimé jouer le vrai salop en cet instant même et la laisser dans cette ruelle, dans le froid. Avec un peu de chance le froid aurait raison de son organisme peut-être non ? Il pouvait la laisser là alors non ? Pourtant il ne pouvait pas, c'était plus fort que lui, il ne comprenait en aucun cas pourquoi mais il ne pouvait pas la laisser là. Ses bras refusaient de se desserrer de son corps si fragile. Sa peau était secoué de frisson, le froid commençait réellement à avoir un effet nocif sur elle. Que devait-il faire alors ?

Finalement, pour la première fois de sa vie, Hyun Ki décida de faire quelque chose qui servirait les intérêt d'une autre personne, et pas les siens. Se redressant, il serra un peu plus fort le corps de la jeune femme avant de passer un bras au creux de son coup et l'autre sous ses genoux pour pouvoir la soulever. Se relevant, il put constater que la jeune femme ne pesait vraiment pas lourd. Il allait la ramener chez lui en attendant qu'elle reprenne connaissance puis elle rentrerait chez elle aussitôt qu'elle se réveillerait. Il se le promit. Hyun Ki avait peut-être décider d'être gentil, mais il n'allait pas non plus servir de potiche et ramasser les affaires de la jeune femme. Tant pis pour ses paires de chaussures. Il prit juste la peine de ramasser le sac de la jeune femme, on ne savait jamais, un sac pouvait contenir les pires secrets d'une femme.

Hyun Ki se mit alors en route vers son appartement, ils n'étaient pas très loin, à peine quelques blocs plus loin et il pourrait souffler. La nuit était claire, et la circulation était relativement dense. La vision que les automobilistes devaient avoir sur eux devait être relativement spéciale. Une jeune femme, évanouie, en chemisier transparent, et de plus en chaussettes, dans les bras d'un jeune homme, bouille d'ange, propre sur lui et habillé de noir. La vision devait être singulière. Pourtant Hyun Ki s'en fichait. Un air impassible ancré sur le visage, il avançait, tenant délicatement, mais fermement dans ses bras So Yeon, son pire cauchemar. Arrivé au bas de l'immeuble, il dut se résoudre à porter So Yeon dans une autre position pour pouvoir ouvrir les portes de l'immeuble. Tapant le code d'une main de soutenant la jeune femme de son autre main, celle-ci tenait à peine debout et devait se cramponner à Hyun Ki pour ne pas perdre l'équilibre. La jeune femme était dans un état de transe relatif à l'alcool et à la fatigue. Elle pouvait encore faire quelque geste, mais elle ne se souviendrait de rien le lendemain.

Arrivé dans son appartement, le jeune homme ferma la porte à clé tout en jetant le sac de la jeune femme dans l'entré. Continuant de porter la jeune femme, il la fit s'allonger sur le canapé en cuir le temps qu'il décide de la meilleure chose à faire. Tout d'abord, Hyun Ki s'occupa d'enlever son manteau, ses gants et son écharpe pour pouvoir être relativement plus à l'aise dans ses mouvements. Restant quelques secondes à fixer la jeune femme, il se décida à aller la coucher dans son lit. Elle ne pouvait décemment pas rester dans cet état là. De plus, ses vêtements infestaient l'alcool, la fumé de cigarette et d'autre chose à des lieux à la ronde. Il était hors de question qu'elle se couche dans son lit avec ses vêtements dans cet état là. Et peu importe qu'elle se mette à lui hurler dessus le lendemain, il allait faire ce que bon lui semblait.

L'emmenant dans sa chambre, il entreprit ensuite de la déshabiller. Pas entièrement évidemment, mais il lui laisserait juste le minimum raisonnable. Il lui enleva sa chemise avant de la jetée à terre, puis il essaya de lui enlever son jean. Celui-ci étant troué, il l'envoya à la poubelle de sa propre décision. Voyant la blessure que la jeune femme s'était faite en tombant, il alla chercher sa pharmacie et désinfecta la plaie avant dit mettre un pansement. Sérieusement, il ne réfléchissait même plus à ce qu'il faisait. Il était juste appliqué à le faire le mieux que ce soit. Une fois en sous-vêtement il attrapa la première de ses chemises qui passaient sous sa main pour lui enfiler. Évidemment, il n'allait tout de même pas la laisser en sous-vêtement. Quand il eut finit, il glissa la jeune femme sous les draps de son lit double avant de fermer la porte derrière lui.

Ayant besoin de réfléchir, le jeune homme se posa quelques instants sur le balcon. Que faisait-il ? Pourquoi avait-il manifester autant de douceur en s'occupant de la jeune femme ? C'était étrange, c'était la première fois qu'il lui prenait de faire une chose pareil. Allumant une cigarette mentholée pour se calmer l'esprit, il resta un long moment sur le balcon, en fumant sa cigarette et en regardant le paysage de Daesan dans la nuit. Finalement, au bout d'une demi-heure dehors, le jeune homme décida de rentrer. Entrant dans la chambre, il porta une main à son front. Quel idiot, il avait oublié que So Yeon était dans son lit. Pourtant il n'était pas question pour lui de dormir sur le canapé. Tant pis, il dormirait lui aussi dans le lit, c'était le sien alors il avait tous ses droits non ? Se changeant pour la nuit, il finit lui aussi par se glisser sous les draps en caleçon.

Son regard se posa quelques instant sur la jeune femme qui dormait à point fermé avant qu'un soupire ne s'échappe de ses lèvres, qu'il se retourne et qu'il éteigne la lumière, s'abandonnant ainsi lui aussi au bras de Morphée.

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I NEED A SUPERMAN 'CAUSE I'M SUPERDRUNK {feat. jang hyun ki   Ven 1 Nov - 22:47

wait wait... what ?


La notion du temps, le bruit de la circulation au loin, ce froid glacial, ce décors et cet idiot ; en quelques secondes tout disparaît autour de moi et je ne peux pas m'empêcher de penser que cette soirée a été très mouvementée. Toute cette histoire tourne autour d'un verre d'alcool -dont le nom m'échappe- trop remplit ; Si j'avais été dans mon état normal, personne n'aurait osé m'agresser et alors Hyun Ki n'aurait jamais jamais jamais pensé à me sauver. Il est même étonnant qu'il m'ait sorti de cette situation sans que quelqu'un n'ait à pointer un flingue au niveau de sa tempe ; d'ailleurs est-ce que dans ces circonstances il m'aurait sauvé ? Je me pose sans doute beaucoup trop de questions à son sujet au lieu de penser à moi n'est-ce pas ? Parce que je ne comprends toujours pas ce qu'il se passe en ce moment ; Est-ce que je serai morte du coup ? Mourir à cause de ses propres chaussures sérieusement, est-ce qu'on peut faire pire que moi ? Je suis sûre que si c'est vraiment le cas, cet imbécile doit vraiment se foutre de moi au moment où je vous parle.



So Yeon - Babo... marmona t-elle dans son sommeil en tapant légèrement au niveau de l'épaule du jeune homme.



Cette sensation de froid a disparu, je ne sens plus rien du tout puisque plus rien ne me réponds il me semble. Peut être que je suis vraiment morte ? Comment est-ce qu'on peut mourir aussi stupidement hn ?! ... J'ignore combien de minutes défilent ; peut être que des heures entières se sont écoulées ? Je sentais mes paupières trop lourdes et ma fatigue trop intense pendant tout ce temps me conseiller de dormir un peu. Dormir d'un sommeil réparateur si toutes fois je n'étais pas morte de froid dans cette ruelle... Et de plus en chaussettes. Mooh... Penser à cette soirée est d'une torture du début à la fin, vraiment. Entre cet homme ivre, cet idiot qui me sauve pour faire passer sur moi sa colère -sans doute parce qu'il... n'avait pas dîné ?- de façon assez particulière, j'ai gagné le jackpot ? Mon oreille va en garder la marque pendant un bon moment avant de disparaître. C'est étrange d'ailleurs, que je ne sente plus cette douleur qui était juste là quelques minutes auparavant...



Ce sommeil réparateur ne m'a fait rêvé de rien du tout en particulier ; cela fait un moment maintenant que je ne rêve plus de grand chose pour ne pas dire de rien du tout. Tous les matins je me lève pour pouvoir faire en sorte que le groupe soit reconnu, parce que mon départ précipité en dehors de Séoul le mois dernier suite à la mort de Yu Rin a sans doute un peu bousculé l'emplois du temps du groupe mais aussi ses projets. Un mois d'absence. Un mois sans donner de nouvelles. Un mois sans Hyun Ki dans les parages aussi, ce n'est pas rien. J'essaie de reconstruire ce que j'ai partiellement détruit à cause de mon égoïsme monstrueusement grand à ce moment là. Voila de quoi je rêve les yeux ouverts à défauts d'être capable de rêver la nuit.



Je plisse les yeux quand je me rend compte que la lumière du jour est plus ou moins forte dans cette pièce... Les draps dans lesquels je suis me tiennent chaud ce qui croyez moi, change de ce que je ressentais dans cette ruelle. Le réveil est difficile, l'absence de bruit rend la situation plus agréable pour ma tête qui s'est vidée de l'alcool ingurgité la veille. C'était bien hier n'est-ce pas ? Mon regard balaie lentement cette pièce que je ne connais pas du regard alors que mon cerveau se contente d'absorber les informations même si j'ai encore la tête dans les nuages. Puis alors mon regard s'attarde sur mon bras autour d'un cou -c'est tout ce que je vois au départ- puis ensuite un visage. Mon cerveau ne veut pas traiter l'information la première fois et alors je ferme les yeux pour cette fois... me réveiller pour de bon ? Mais ce visage est toujours là, trop proche du mien à mon goût et il s'agit bien de celui de Hyun Ki... Bien entendu, comme ma mémoire est un énorme trou noir, je ne comprend pas la situation, me dis qu'il doit y avoir une erreur, qu'il y a une erreur et puis commence à sérieusement angoisser en me disant que je devrais sans doute y aller doucement avec l'alcool la prochaine fois.



J'enlève mon bras délicatement et m'extirpe de ces draps avec le pire des scénario possibles. Même saoule je ne l'aurais jamais fais avec lui n'est-ce pas ? Ma première fois ne peut pas être ruinée comme ça ! J'ai soudainement ... Vous savez ? Le coeur qui tremble ; Mal à l'aise face à la situation présente je fais les cent pas autour de ce lit et passe mes mains au niveau de mes épaules, remarque que ce ne sont pas mes vêtements, puis m'en prend à mes cheveux encore plus angoissée que les premières secondes. Finalement au bout de quelques minutes, je finis par m'assoir sur le lit en tailleur devant Hyun Ki encore endormi. Vu comme ça, il n'a pas l'air d'un jeune homme violent et ...violent hn. Ses cheveux son légèrement ébouriffés et pour la première fois, il ne semble pas mépriser qui que ce soit au plus haut point. Je ne sais pas combien de temps je passe à le regarder dormir, mais finalement détourne le regard et attends qu'il se réveille, gardant un oreiller de secours dans mes bras pour éventuellement le tuer s'il me dit qu'il s'est bien passé ce que je pense. Aaash, je devrais moins boire, je me souviendrai sans doute mieux de la soirée. Ma mémoire défaillante ne m'aidera sans doute pas à me souvenir avant un moment. Et c'est horrible, si vous saviez comment c'est horrible de ne pas se souvenir !



Un peu plus consciente que précédemment, je regarde autour de moi ; impossible de savoir pourquoi mais j'imaginais cette chambre plus bordélique, alors tout aurait été assortit à merveilles avec son esprit. Non non non, ce n'est pas le moment de lancer des pics dans le vide ; c'est le moment de savoir pourquoi est-ce que je me trouve dans sa chambre, dans son lit avec sa chemise. Tout ce dont je me souviens c'est être sortie de ce bar, avoir frôlé de peu un mauvais moment en compagnie d'un homme ivre et ... Et à partir de ce moment là il ne me reste plus que des bribes de souvenirs ; Hyun Ki jetant sa cigarette, me demandant si je voulais mourir, souriant -pas un sourire amical toutes fois-, la douleur d'une chute trop brutale et moi tombant à cause de ma paire de talons. D'ailleurs, qu'est-ce qu'elles faisaient par terre au beau milieu d'une ruelle hn ? Serrant un peu plus l'oreiller contre moi, je pose à nouveau mon attention sur Hyun Ki, la personne la plus détestable par excellence ; la personne la plus détestable que je détesterait sans doute encore plus si la réponse à ma question est positive. J'ai vraiment le coeur qui tremble à l'idée que la réponse soit positive. Je ne suis pas de celles qui croient au prince charmant et la personne qui est endormie à peine plus loin de moi est un idiot, un abruti qui passe son temps à me rendre la vie dure, parce qu'il est dur de supporter un idiot se comporter en idiot. Je ne suis pas de celles qui se font avoir naïvement. Et il est assez facile de deviner que des tas de filles se sont fait avoir par ce petit con. J'essaie de me souvenir, j'essaie vraiment mais je n'y arrive pas, alors mon regard reste posé sur cette personne qui n'est pas Hyun Ki, pas encore du moins et j'attends.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I NEED A SUPERMAN 'CAUSE I'M SUPERDRUNK {feat. jang hyun ki   Ven 1 Nov - 22:58

... ... ...
So Yeon & Hyun Ki




∞ You need a superman ? Here I am. I'm Superbastard..

Cela faisait maintenant une ou deux minutes que Hyun Ki était réveillé, pourtant, comme chaque matin il gardait les yeux fermement clôt, espérant retenir un peu le sommeil qui le fuyait petit à petit. C'était vrai, il détestait sentir le sommeil le fuir de la sorte ? Il avait l'impression d'être impuissant et il détestait cela au plus haut point. Parce que Hyun Ki détestait être impuissant, c'était la sensation la plus désagréable qu'il avait put expérimenter de toute sa vie. L'impuissance.. L'idée que l'on ne puisse rien faire, l'idée d'être dépassé par les événements, c'était une chose qu'il n'acceptait guère. Depuis qu'il était tout petit, cette impression le poursuivait comme un démon qui ne cesserait de le hanter. Parce qu'évidemment, il se sentait happé par une force supérieure, et il ne disait rien. Non, bien trop fier pour avouer ses faiblesses, il se cachait désespérément derrière ce jeune homme violent qui ne connaissait que la douleur et le plaisir de voir les autres souffrir. Pourquoi se sentait-il impuissant ? Cela restait un mystère inatteignable. Personne n'était au courant de sa vie, il était bien trop mystérieux pour laisser une bribe d'indice s'échapper du cocon de mystère dans lequel il vivait.

Toujours est-il qu'à l'instant même, allonger dans ce lit, les yeux fermement clôt, il tentait depuis quelques minutes déjà de retenir le sommeil qui le fuyait comme la peste. Il s'était sentit si bien quand il dormait que maintenant que la réalité le rattrapait, il en venait à regretter cette état de somnolence. C'était à chaque fois la même chose, le réveil était dur pour le jeune homme, bien que la fatigue l'est entièrement quitté, il ne daigna pas encore ouvrir les yeux, se concentrant sur ses sensations de bien-être. Une douce chaleur entourait son corps tandis que la couette le couvrait entièrement, le contact était doux. Sa tête s'enfonçait doucement dans un coussin immaculé alors que ses cheveux légèrement en bataille témoignait de l'état agité de sa nuit. Il se sentait terriblement bien. Pourtant, ce n'était pas la même sensation qu'habituellement. Non. Le matelas s'affaissait légèrement sous le poids d'une chose posée sur le lit. Pourtant il ne se souvenait pas avoir déposé un quelconque objet de l'autre coté de son lit. Puis une autre sensation accompagnait le déclin du matelas. Comme s'il n'était pas seul. Il se sentait observé.

Habituellement il aurait ouvert les yeux rapidement se serait redressé d'un coup prêt à envoyer son point dans la figure de la personne qui le menaçait, mais là, ce n'était pas une sensation d'agression, c'était plutôt une sensation douce. Il n'empêche que se savoir observait le gênait. Il essaya de se rappeler de la soirée d'hier avec quelques difficultés cependant. Évidemment, il n'avait pas bu au point de se mettre mal, mais il était tout de même assez fatigué pour ne pas réaliser tout de suite qu'il était dans une situation critique. Petit à petit, il se rappela distinctement de sa soirée, n'omettant aucun détail, les plus amusants, comme les plus honteux. Qu'avait-il fait ? Pourquoi c'était-il montré si doux avec cette fille. Et puis ce n'était pas n'importe qu'elle fille, non. C'était Baek So Yeon, autant dire, la seule jeune femme à avoir essayer de le ridiculiser devant une foule entière. La seule personne avec assez de cran, ou de folie, pour s'être opposé à lui.

Un grognement s'échappa d'entre ses lèvres tandis que son front se plissait sous l’énervement. Décidément, cette fille ne cesserait jamais de l'emmerder. Ses yeux s'ouvrirent doucement tandis que la lumière du jour envahissait son champ de vision. Et merde ! Il n'avait même pas penser à fermer les rideaux pour que l'obscurité règne dans la pièce. Non. Maintenant le jour était bien là, et la lumière blanche d'un soleil hivernal emplissait entièrement la pièce donnant à sa chambre des allures irréel. Passant une main devant ses yeux ralentir l'agression de sa rétine, il finit par se rendre compte de la présence de la jeune femme, en face de lui, sur son propre lit, avec une de ses chemises préférées sur le dos, et rien d'autres que ses sous-vêtements. Vraiment, la situation était loin d'être des plus banale. Frottant doucement ses paupières, il finit par se redresser laissant glisser la couette sur son corps encore endormis. Ce qu'il n'avait pas prévu cependant, c'était qu'il n'avait pas vraiment réfléchit à l'état de sa tenue. Parce qu'évidemment quand il était seul, il dormait en caleçon, mais voilà. Là il n'était pas seul. Et il n'avait pas eut la merveilleuse idée d'enfiler un pyjama la veille au soir.

Se rendant compte de sa tenu, il n'esquissa cependant aucun geste pour se cacher. Après tout ce qui était fait, était fait et il n'y pourrait rien changer donc autant affirmer son état. D'ailleurs pourquoi aurait-il à se sentir gêner, la jeune femme n'était pas non plus à son avantage alors il n'avait aucunement de quoi complexer. Son regard erra sur la salle pendant quelques instants avant qu'il ne vienne se fixer sur la jeune femme face à lui. Elle avait l'air perdu, et puis pas vraiment dans son assiette aussi. Sa tête devait lui faire affreusement mal, et pourtant elle ne montrait rien, si ce n'est un léger vertige peut-être. Ses cheveux étaient décoiffés, et elle avait l'air perdu, ne comprenant comment elle avait put se retrouver là. D'ailleurs savait-elle au moins où elle était ? Rien n'était moins sur, même si elle devait se douter du fait qu'il se trouver dans l'appartement de Hyun Ki. Un soupire s'échappa des lèvres de Hyun Ki tandis que la jeune femme fronçait ses sourcils. Oui, elle devait vraiment attendre des explications, cependant, le jeune homme n'était vraiment pas d'humeur à lui en fournir.

Hyun Ki posa son regard dans celui de la jeune femme pendant quelques longues minutes. Il venait juste de se réveiller, et le temps de réaction était long pour lui, d'autant plus qu'il n'avait pas envie d'expliquer à So Yeon comment elle se retrouvait là. S'il lui expliquait, il devait lui avouer la faiblesse dont il avait fait preuve hier, et il n'en avait pas la moindre envie. Autant lui faire croire des choses horribles en restant dans un silence résigné. Puis sans n'avoir prononcé aucune parole, il tourna le dos à la jeune femme et se leva complètement. S'étirant pendant quelques instants, il fit roulé ses muscles ankylosés. Peut-être qu'une douche froide lui remettrait les idées en place ? En bref, c'était la meilleure des solutions. Ce dirigeant vers la salle de bain adjacente à sa chambre, il n'écouta même pas les protestations de la jeune femme et sans lui avoir prononcé la moindre parole, il s'enferma dans la salle de bain. Un douche s'imposait. Aussi se dirigea t'il rapidement vers la cabine et il se plongea sous l'eau froide afin de se remettre rapidement et efficacement les idées en place. L'eau coulait contre son corps, mordant la moindre parcelle de sa peau blanche. Et pourtant il resta de longue minutes immobile à réfléchir.

Une fois qu'il eut finit, il entoura autours de sa taille une longue serviette blanche tandis qu'il se séchait les cheveux avec une autre. Deuxième erreur. Habituellement il prenait une douche et se changeait dans sa chambre après cela vu qu'il était seul, ce n'était pas dérangeant, mais là, il y avait So Yeon dans sa chambre, et il n'avait pas pris ses affaires dans la salle d'eau. Un autre soupire s’échappa de ses lèvres tandis qu'il faisait tourner le loquet pour pénétrer dans sa chambre. Les cheveux encore mouillée et des gouttes d'eau dégoulinant sur sa peau, il se retrouva face à une So Yeon interloquée face à ce spectacle. Pas vraiment impressionnée, elle n'en avait rien à faire, je suppose, mais plutôt surprise de voir son meilleur ennemi dans cette tenue face à elle. Hyun Ki resta impassible et lui montra la salle d'eau d'un signe de tête.

HYUN KI_ Si tu veux aller te doucher, vas-y maintenant pendant que je me change.

Sa voix était neutre, il ne lui avait même pas dit bonjour, pas de politesse, juste un ordre dissimulé derrière une formule toute faite. En gros il voulait qu'elle s'enferme dans la salle de bain pour qu'il puisse enfiler des habits. Celle-ci du comprendre la situation car elle ne tarda pas à entrer dans la salle de bain et à fermer la porte derrière elle. Hyun Ki en profita pour souffler et enfiler rapidement des habits, comme il comptait rester chez lui aujourd'hui, il ne s'habilla pas de manière trop élégante même si ses habits étaient toujours choisis avec goût. Quoi qu'il en soit, il se positionna à sa fenêtre en attendant que So Yeon sorte. Il n'échapperait pas à une discussion, et vu son obstination, une petite dispute risquait de se déclencher entre les deux jeunes gens.

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I NEED A SUPERMAN 'CAUSE I'M SUPERDRUNK {feat. jang hyun ki   Ven 1 Nov - 23:03

=
wait wait... what ?


Chaque minutes qui s'écoulent dans cette pièce... Je me demande comment et pourquoi mon corps a attéri sur son lit et malheureusement aucune ne réponse n'arrive à mon cerveau qui est encore en train de récupérer. Une éventuelle téléportation... n'expliquerait pas non plus le pourquoi du comment -même si j'avoue y avoir songé pendant un moment, dans un état de somnolence monstre... Je me sens terriblement mal d'avoir malencontreusement perdu tous ces souvenirs importants qu'ils soient bons ou alors extrêmement mauvais... parce que maintenant je vais devoir compter sur lui pour pouvoir me rappeler de ce qu'il s'est passé et si d'ordinaire je n'aime pas compter sur les gens... vous pouvez imaginer ce qu'il en est lorsqu'on parle de Jang Hyun Ki n'est-ce pas ?


Mes yeux s'intéressent à la façon dont sa chambre est organisée ; et il est je l'avoue assez organisé ce qui lui donne au moins un point sur les milliers de défauts que mes yeux supportent tous les jours. Ma curiosité fini par se réveiller lorsque du regard, je croise des photos de lui ; la première chose à laquelle je songe est que sur papier, il ressort dix millions de fois plus agréable que lorsque nos chemins se croisent dans l'université. Moi qui le pensait incapable de sourire sans avoir l'air de celui qui prépare la bombe H dans son sous-sol me retrouve alors avec la preuve du contraire entre les mains. Il devrait sans doute sourire plus, il est beaucoup plus beau comme ça... Hé qu-quoi ? J'ai pensé cette connerie ? Combien de temps est-ce que j'ai passé à regarder cette photo ? Sans doute trop longtemps. Je la repose à l'endroit où elle était soigneusement posée et retourne m'asseoir sur le lit.


J'aimerais pouvoir me repérer dans le temps, mais aucune montre ne semble montrer signe de vie et aucun sac m'appartenant dans mon champ de vision. Juste une chambre où la lumière du jour s'installe lentement et un Hyun Ki qui n'est-ce pas encore prêt à sortir du monde des rêves (si toutes fois il est capable de rêver à quelque chose). Je me demande ce qui m'a empêché de le réveillé à coups d'oreiller. C'est sans doute une forme de remerciement pour ne pas faire de bruit alors que j'essaie de fuir cette gueule de bois horriblement brutale avec ma tête. Je ferme les yeux, passe les mains dans mes cheveux légèrement ébouriffés et essaie de me souvenir mais encore une fois sans succès. J'ai l'impression de vivre une vie à la Very Bad Trip version moins dramatique... La version dramatique aurait été que je me retrouve en cloque, avec un enfant abandonné dans les bras qui s'avère être le fils secret de Jang dont j'aurais pris le nom par mariage à Las Vegas où nous serions allés en jet privé. Ce serait un éventuel cauchemars dont je pourrais me réveiller en sursaut.


Quand j'ouvre à nouveau les yeux, c'est toujours la même chose mais cependant le jeune homme daigne enfin à se réveiller lentement mais ... surement ? Je me dis que la partie paisible de cette matinée est arrivée à son terme et le regarde alors difficilement sortir de son sommeil. Lorsque son regard croise alors le mien, il n'a pas du tout l'air surprit à la vue de mon visage. Comme si c'était habituel de me voir dormir dans son lit avec une de ses chemises ! Son visage n'exprime rien, sa bouche ne dit absolument rien, il se contente de se redresser et alors cette couette dévoile son torse... nu ? Est-ce que vous êtes sûr que je suis réellement réveillée ? Si mes yeux pendant quelques fractions de secondes -qu'il n'a pas pu me remarquer- me trahissent et laissent paraître la surprise, l'incompréhension de la situation mais aussi quelque part une certaine gêne, j'arrive à garder mon calme de l'extérieur... Alors qu'à l'intérieur mon cerveau donne le signal pour tuer cet idiot qui sans doute a dépassé les bornes pendant que mon esprit était autre part.


Nous nous regardons sans rien nous dire pendant un certain temps et finalement c'est lui qui part le premier avant même que mes lèvres ne prononcent quoi que ce soit. Parler c'est briser le silence et alors tout redeviendra à la norme ; et forcément on se disputera et ma tête n'est pas assez forte ce matin pour supporter le poids de nos disputes quotidiennes. Exposer autant de chair ne lui pose pas problème ? Bien qu'il ait le dos tourné, je pose mon regard partout où il n'est pas. Si d'habitude ce genre de chose ne me dérange absolument pas, j'ai du mal à digérer les informations qui heurtent mon cerveau pour entrer à l'intérieur. Hyun Ki finit par s'enfermer dans la salle de bain, je le devine plus tard au son de l'eau qui s'écrase au sol. Je me laisse tomber sur le lit un instant, beaucoup trop ce que je suis pour pouvoir faire quoi que ce soit d'autre... Putain. Qu'est-ce que je fous ici hn ? Qu'est-ce que je fabrique dans l'appartement de Jang Hyun Ki ? Qu'est-ce qu'il s'est passé de suffisamment étrange hier pour que je me réveille dans son lit avec ses vêtements ? Le pire serait qu'on soit devenu amis sans que je le sache ! Mais j'imagine que ce n'est pas le cas hn.


Lorsque le bruit de l'eau s'arrête, je me redresse et passe les mains autour de mes genoux pour finalement y poser mon menton, fatiguée d'attendre des explications qui tardent trop à mon goût. La porte de la salle de bain s'ouvre et encore une fois il apparait torse nu, une serviette sur la tête qui ne fait pas son travail et qui laisse des gouttes d'eau s'échapper pour traverser ses clavicules et mourir petit à petit. Dans ma tête, il y a des mots que je ne dirai pas mais qui me brûlent les lèvres, je vous jute. Des mots comme ; "trouves toi un t-shirt, une veste, un pull, quelque chose, mais couvres toi !" ... Des mots que je ne dirai définitivement pas avant d'avoir réussi à trouver mes vêtements. Mon regard ne quitte pas le sien et finalement d'un signe de tête il m'indique la salle de bain. Moh ? Il me propose d'aller me doucher ; dans quel monde est-ce que nous so- ... Je ne tarde pas à comprendre la situation et alors pose l'oreiller sur le lit et passe à côté de lui en m'appliquant à éviter tout contact sans pour autant que ce soit assez explicite pour qu'il le remarque.


Lorsque finalement je ferme la porte a clé j'arrive enfin à respirer ; j'éprouve le besoin de me pincer une fois, une seconde fois et faire les cent pas... ce qui me coûte un violent contact avec un meuble que je n'avais pas vu. J'essaie d'encaisser en silence mais une légère plainte s'échappe malgré moi. Une plainte que j'essaie d'étouffer avec mes mains ; ce qui me donne l'impression d'essayer d’empêcher la fumée de nicotine de s'échapper, ce qui est impossible, comme vous devez vous en douter... Je regarde autour de moi et remarque finalement ces serviettes à disposition ; je ne passe pas ma vie sous la douche, beaucoup trop de question hantent mon cerveau. J'attache mes cheveux légèrement humides et m'apprête à enrouler une serviette pour les sécher lorsque je vois cette marque au niveau de mon oreille. Je vais devenir malade vraiment... Quand finalement j'enfile à nouveau ma... sa chemise par dessus mes sous vêtements et que j'enlève cette serviette autour de ma tête, je quitte la salle de bain le coeur légèrement tremblant.


Je passe une main dans mes cheveux qui ont finalement séchés et cherche cet idiot du regard pour finalement le trouver vers la fenêtre. Je remarque alors ce pansement résistant à l'eau au niveau de mon genou... Ne sent plus la douleur certes mais me posent énormément de questions sur le déroulement de la soirée. Lorsque finalement je me retrouve devant lui, je croise les bras, je dois sans doute l'assassiner du regard sans en avoir conscience, je lui demande alors ;


So Yeon - Où sont mes vêtements ? Qu'est-ce que je fiche ici ? Qu'est-ce que je fiche avec tes vêtements ? Qu'est-ce que je fichais dans ce qui est sans doute ton lit ?


C'est tout ce que je voulais savoir ; pas de bonjour, pas de comment tu vas, pas de sourire, absolument rien qui pourrait changer de notre relation habituelle, j'en remercie Dieu dans ma tête a défaut de pouvoir le penser tout haut. Je regarde Hyun Ki sans me détourner une seule fois de lui... Il sait que je suis du genre à criser, mais alors si vraiment il a fait la connerie à laquelle je pense, il va vite regretter d'être né parce que sa vie ne sera plus aussi ce qu'elle était.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I NEED A SUPERMAN 'CAUSE I'M SUPERDRUNK {feat. jang hyun ki   

Revenir en haut Aller en bas
 

I NEED A SUPERMAN 'CAUSE I'M SUPERDRUNK {feat. jang hyun ki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SUPERMAN RETURNS - SUPERMAN/CLARK KENT 2in1 (MMS50)
» Superman Returns !!
» Superman
» Cinemaquette Superman Transformation
» SUPERMAN RETURNS - SUPERMAN (MMS14)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
life in daesan :: 
daesan
 :: Insawon :: Bars
-